Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Marche et démarche - Une histoire de la chaussure
Musée des Arts Décoratifs  Du 7 novembre 2019 au 22 mars 2020

Après "La Mécanique des dessous" et "Tenue correcte exigée - Quand le vêtement fait scandale"*, Denis Bruna, conservateur en chef au Musée des Arts Décoratifs en charge des collections Mode et Textile antérieures au 19ème siècle, assure le commissariat d'un troisième volet consacré au rapport entre le corps et ce, à partir d'une pièce vestimentaire ciblée.

En effet, aux confins de l’histoire sociale et de l’histoire des modes, l'exposition "Marche et démarche - Une histoire de la mode" s'articule autour de la chaussure, destinée à la protection du pied notamment dans sa fonction locomotrice.

Mais, au fil du temps, sa destination première connaît de nombreuse novations, la chaussure devenant signe de distinction sociale, attribut culturel et accessoire de mode, ce qui a incité Denis Bruna à s'affranchir de la chronologie en optant pour une approche et des appariements singuliers déployés ans un parcours dynamique composé de focus analytico-synthétiques.

Ainsi propose-t-il une passionnante exposition réflexive d'autant plus ambitieuse en raison de son envergure spatio-temporelle qui intègre toutes les époques et toutes les latitudes avec un déploiement foisonnant de 500 pièces, avec, outre les chaussures, des œuvres et objets d'art, photographies, films et publicités en relation avec les collections du musée.

Celle-ci est soutenue par une esthétisante scénographie de l'architecte/designer Eric Benqué basée sur la relation entre les objets, l'espace et la diversité des vitrines qui concourt à une réussie une mise en scène symbiotique.

La chaussure mise au pas

Du défilé de chaussures de ville à la mise en regard des chaussures "professionnelles", du quotidien au fantasmatique en passant par la chaussure "importable", le panorama s'avère aussi foisonnant qu'échevelé.

Ainsi, se dressent les chaussures professionnelles, de la botte militaire et du godillot du troufion au chausson de ballerine en passant par la basket du sportif, une section dédiée à la chaussure d'artiste avec le prototype créée par la Maison Clairvoy pour le clown Warren Zavatta et une des vraies tatanes de Charlot portée par Charlie Chaplin.

Et la chaussure dans son acception ordinaire n'empêche pas le rêve avec les souliers sublimes par l'imaginaire dans les contes de fées, de la botte de sept lieux du Chat botté à la pantoufle de vair/verre de Cendrillon.

La taille du pied est indissociable de la chaussure et l'adorable pied mignon du bébé, qui ouvre la monstration avec, entre autres, une superbe layette royale composée d'une nesembe de chaussures, nourrit le culte du "petit pied" qui se révèle ne pas être l'apanage de la Chine puisqu'il rivalise notamment avec les étroits escarpins du 18ème siècle français figurant dans la vitrine "Idéal féminin pour femmes immobiles".

Parmi les obsessions figure celle du défi de la hauteur, des anciennes socques japonaises aux semelles compensées des années 1970 et se déploie avec l'apposition de talons vertigineux dès le 19ème siècle. Et le "stiletto" contemporain ne constitue pas une novation mais s'inscrit dans la filiation, par exemple, des chopines des courtisanes vénitiennes de la Renaissance.

De l'obsession au fantasme, il n'y qu'un pas(sic) et un autre encore pour le fétichisme du pied, registre dans lequel les créateurs, couturiers et chausseurs ne manquent pas d'imagination tel, par exemple, Christian Louboutin avec la sandale "Fetish Fakhir" à clous inspirée du patin de fakir et le modèle "Ballerina Ultima" détournant le chausson de danseuse.

L'extravagance formelle est au goût du jour avec des modèles qui procèdent de la mise en scène de soi et des créations de pièces uniques par des artistes tels les "Horseshoes" d’Iris Schieferstein avec le sabot de cheval devenant bottine, les chaussures en os de volaille de la série "Vanity Shoes" de Corine Borgnet ou en plumes de Vicente Rey, les "Météorite Shoes" du Studio Swine et la collection"O" de Benoit Méléard en hommge au sculpteur Calder.

Et quand les architectes, dont Zaha Hadid ("Nova shoes"), désigners comme Marloes ten Bhömer ("Noheelshoes") et les couturiers à l'instar de Long Tran ("Syzygy") revisitent de manière expérimentale les formes, matières et structures, la chaussure devient un objet conceptuel voire une sculpture moderniste.

A ne pas rater l'expérience in situ avec le salon d’essayage qui propose d'essayer les modèles créée spécialement pour l'occasion par le bottier Fred Rolland et l'entrée libre à la Bibliothèque qui convie à une découverte des collections du musée.

 
* cf article

En savoir plus :

Le site officiel du Musée des Arts Décoratifs

Crédits photos : MM
avec l'aimable autorisation du Musée des Arts Décoratifs


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 5 avril 2020 : sous le soleil... mais pas vraiment

Les beaux jours sont au rendez vous en ce début avril mais nous, sages et confinés n'allons pas cette année envahir parcs et terrasses à comparer son bronzage à coup de vin rosé douteux... non on attend que la mort détourne les yeux de notre pauvre monde. Donnons nous un peu de baume au coeur avec notre sélection culturelle hedbo.

Du côté de la musique :

"Shut up Mix #13" par Listen in Bed à écouter en ligne
"Cerc" de Artus
Interview avec Christophe Chassol autour de son album "Ludi"
"Que faire de son coeur ?" de Eskimo
"Bonheur ou tristesse" de Lesneu
"Super lâche" de Maalers
"Zeno" de Muzi
"Shostakovich : Symphony N 8" de Orchestre National du Capitole de Toulouse & Tugan Sokhiev
"It's a mighty hard road" de Popa Chubby
"Chapter 3" de Tropical Mannschaft
"Cimes" de Volin
et toujours :
"44" de François Puyalto
"Yene mircha" de Hailu Mergia
"Le silence et l'eau" de Jean-Baptiste Soulard
"Gigaton" de Pearl Jam
"Metal band" de Bernard Minet
"Connection loss" de Caesaria
"The black days session #1" de Daniel Roméo
"Sixième sens" de Faut Qu'ça Guinche
Péroké, Coco Bans, Al Qasar, quelques clips pour lutter contre l'ennui du confinement
"Alterations" de Robin McKelle
"Love of life" de Vincent Courtois, Robin Fincker et Daniel Erdmann
"No return" de We are Birds

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

en diffusion sur le net :
un classique revisité avec la vidéo de "Le Misanthrope"
une comédie dramatique historique avec le streaming de "A tort et à raison"
une comédie dramatique contemporaine avec le streaming de "Ils n'avaient pas prévu qu'on allait gagner"
une comédie contemporaine avec "L'heureux élu"
du divertissement caustique avec des inoxydables :
"J'aime beaucoup ce que vous faites"
"Sexe, magouilles et culture générale"
du boulevard avec :
"Ma femme s'appelle Maurice"
"Le Nouveau testament"
dans la série "Au Théâtre ce soir" :
"Folie douce"

"Chat en poche"
une gourmandise avec "La Belle Hélène" façon peplum hybridé comics
et des spectacles à voir ou a revoir en DVD :
"Orphée"
"Poisson et Petits pois !"
"Road Trip"

Expositions avec:

des balades muséales à Paris en en bord de Seine avec la visite virtuelle des collections permanentes du Musée d'Orsay, du Musée des Arts Décoratifs et du Musée du Quai Branly
pousser en province jusqu'au Musée des Beaux Arts de Lyon et même au Mucem à Marseille
et commencer un Tour d'Europe par l'Italie direction Galerie d'Art Moderne de Milan puis la Galerie des Offices à Florence
mettre la zapette dans le sac à dos pour s'aventurer dans les musées du bout du monde du Japon au The National Museum of Modern Art de Tokyo aux Etats Unis avec le Musée Guggenheim à New York
enfin retour at home en toute tranquillité mais en musique en son électro avec sur le Musée de la Sacem "Musiques électroniques - Des laboratoires aux dance floors"

Cinéma at home avec :

en mode Ciné-Club avec :
"Dementia" de Francis Ford Coppola
"M le maudit" de Fritz Lang
"La maman et la putain" de Jean Eustache
découvrir en DVD la filmographie de Jean-Daniel Pollet, réalisateur atypique - et méconnu - de la Nouvelle Vague pour lequel la Cinémathèque française avait prévu une rétrospective avec en parallèle la sortie en salles de ses films restaurés avec en streaming "Méditérranée
et des films récents sortis en DVD :
"Adults in the room" de Costa Gavras
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
"Martin Eden" de Pietro Marcello

Lecture avec :

"Aotea" de Paul Moracchini
"Fille et loup" de Roc Espinet
"Ghosts of L.A." de Nicolas Koch
"Pierre le Grand" de Thierry Sarmant
"Propriétés privées" de Lionel Shriver
et toujours :
"Banditi" de Antoine Albertini
"Champ de tir" de Linwood Barclay
"Chasseurs et collectionneurs" de Matt Suddain
"Les cents derniers jours d'Hitler" de Jean Lopez
"Les plumes du pouvoir" de Michaël Moreau
"Nefertari dream" de Xavier-Marie Bonnot

Froggeek's Delight :

"Shadow, le cloud computing", retour d'expérience de l'utisation d'un PC dans les nuages
Une sélection de jeux pour moins vous ennuyer pendant le confinement et plus tard
"Call of Cthulhu" sur Switch, PS4, Xbox One et PC
"Call of Duty Modern warfare" sur PS4, XboxOne, PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=