Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Marche et démarche - Une histoire de la chaussure
Musée des Arts Décoratifs  Du 7 novembre 2019 au 22 mars 2020

Après "La Mécanique des dessous" et "Tenue correcte exigée - Quand le vêtement fait scandale"*, Denis Bruna, conservateur en chef au Musée des Arts Décoratifs en charge des collections Mode et Textile antérieures au 19ème siècle, assure le commissariat d'un troisième volet consacré au rapport entre le corps et ce, à partir d'une pièce vestimentaire ciblée.

En effet, aux confins de l’histoire sociale et de l’histoire des modes, l'exposition "Marche et démarche - Une histoire de la mode" s'articule autour de la chaussure, destinée à la protection du pied notamment dans sa fonction locomotrice.

Mais, au fil du temps, sa destination première connaît de nombreuse novations, la chaussure devenant signe de distinction sociale, attribut culturel et accessoire de mode, ce qui a incité Denis Bruna à s'affranchir de la chronologie en optant pour une approche et des appariements singuliers déployés ans un parcours dynamique composé de focus analytico-synthétiques.

Ainsi propose-t-il une passionnante exposition réflexive d'autant plus ambitieuse en raison de son envergure spatio-temporelle qui intègre toutes les époques et toutes les latitudes avec un déploiement foisonnant de 500 pièces, avec, outre les chaussures, des œuvres et objets d'art, photographies, films et publicités en relation avec les collections du musée.

Celle-ci est soutenue par une esthétisante scénographie de l'architecte/designer Eric Benqué basée sur la relation entre les objets, l'espace et la diversité des vitrines qui concourt à une réussie une mise en scène symbiotique.

La chaussure mise au pas

Du défilé de chaussures de ville à la mise en regard des chaussures "professionnelles", du quotidien au fantasmatique en passant par la chaussure "importable", le panorama s'avère aussi foisonnant qu'échevelé.

Ainsi, se dressent les chaussures professionnelles, de la botte militaire et du godillot du troufion au chausson de ballerine en passant par la basket du sportif, une section dédiée à la chaussure d'artiste avec le prototype créée par la Maison Clairvoy pour le clown Warren Zavatta et une des vraies tatanes de Charlot portée par Charlie Chaplin.

Et la chaussure dans son acception ordinaire n'empêche pas le rêve avec les souliers sublimes par l'imaginaire dans les contes de fées, de la botte de sept lieux du Chat botté à la pantoufle de vair/verre de Cendrillon.

La taille du pied est indissociable de la chaussure et l'adorable pied mignon du bébé, qui ouvre la monstration avec, entre autres, une superbe layette royale composée d'une nesembe de chaussures, nourrit le culte du "petit pied" qui se révèle ne pas être l'apanage de la Chine puisqu'il rivalise notamment avec les étroits escarpins du 18ème siècle français figurant dans la vitrine "Idéal féminin pour femmes immobiles".

Parmi les obsessions figure celle du défi de la hauteur, des anciennes socques japonaises aux semelles compensées des années 1970 et se déploie avec l'apposition de talons vertigineux dès le 19ème siècle. Et le "stiletto" contemporain ne constitue pas une novation mais s'inscrit dans la filiation, par exemple, des chopines des courtisanes vénitiennes de la Renaissance.

De l'obsession au fantasme, il n'y qu'un pas(sic) et un autre encore pour le fétichisme du pied, registre dans lequel les créateurs, couturiers et chausseurs ne manquent pas d'imagination tel, par exemple, Christian Louboutin avec la sandale "Fetish Fakhir" à clous inspirée du patin de fakir et le modèle "Ballerina Ultima" détournant le chausson de danseuse.

L'extravagance formelle est au goût du jour avec des modèles qui procèdent de la mise en scène de soi et des créations de pièces uniques par des artistes tels les "Horseshoes" d’Iris Schieferstein avec le sabot de cheval devenant bottine, les chaussures en os de volaille de la série "Vanity Shoes" de Corine Borgnet ou en plumes de Vicente Rey, les "Météorite Shoes" du Studio Swine et la collection"O" de Benoit Méléard en hommge au sculpteur Calder.

Et quand les architectes, dont Zaha Hadid ("Nova shoes"), désigners comme Marloes ten Bhömer ("Noheelshoes") et les couturiers à l'instar de Long Tran ("Syzygy") revisitent de manière expérimentale les formes, matières et structures, la chaussure devient un objet conceptuel voire une sculpture moderniste.

A ne pas rater l'expérience in situ avec le salon d’essayage qui propose d'essayer les modèles créée spécialement pour l'occasion par le bottier Fred Rolland et l'entrée libre à la Bibliothèque qui convie à une découverte des collections du musée.

 
* cf article

En savoir plus :

Le site officiel du Musée des Arts Décoratifs

Crédits photos : MM
avec l'aimable autorisation du Musée des Arts Décoratifs


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 5 juillet 2020 : Un avant goût de vacances

il fait (presque) beau partout, on sort un peu de chez nous, on voit nos amis, on pense aux vacances. Chez Froggy's on continuera tout l'été à vous alimenter en culture mais ce sera peut être un peu plus calme. En attendant, voici le sommaire et bien sûr le replay de La Mare Aux Grenouilles #5 !

Du côté de la musique :

"Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet
"INTENTA experimental & electronic music from Switzerland 1981-93" par divers artistes
"Jimmy Cobb" mix #19 de Listen In Bed
"Chausson le littéraire" de Musica Nigella & Takenori Nemoto
"Alessandro Scarlatti, il Martirio di Santa Teodosia" de Thibault Noally & l'Ensemble Les Accents"
et donc La Mare Aux Grenouilles numéro #5 avec la liste de ce qui a été abordé et le replay.
et toujours :
"Grand prix" de Benjamin Biolay
"The Beethoven collection Vol1 : Sonatas by Clementi, Hummel, Dussek and Wolfl" de Jean-Efflam Bavouzet
"Eivind Groven Symphonies N°1 & 2" de Kristiansand Symphony Orchestra sous la direction de Peter Szilvay
"L'heure bleue" de Marianne Piketty, Le Concert Idéal
"Tu rabo Par'abanico" de Marion Cousin & Kaumwald
"Veines" de Merakhaazan
"Silas" de Silas Bassa

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

des créations :
"La Putain respectueuse" par Gérard Gélas
"Dracula Asylum" par Felicien Chauveau
"L'Homme qui rit" par Gaële Boghossian
"Cage" par Jacques Bellay
"Kyste" de et par Eloïse Hallauer et Camille Soulerin
et une pépite : "Jimmy's blues" de James Baldwin par Nicolas Repac et Anouk Grinberg
du théâtre moderne :
"Vient de paraître" d'Edouard Bourdet par Jean-Paul Tribout
"La vie de Galilée" de Bertold Brecht par Eric Ruf
le répertoire classique par la Comédie français d'hier et d'aujourdhui :
"Le Mariage de Figaro" de Beaumarchais
"On ne badine pas avec l'amour" d'Alfred de Musset
Au Théâtre ce soir :
"Les Petits oiseaux" d'Eugène Labiche
"La Reine Blanche" de Barillet et Grédy
"Les Petites têtes" d?André Gillois
des comédies :
"L'Opération du Saint-Esprit" de Michel Heim
"Jeux de mots bêtes pour gens laids" autour de textes de Bobby Lapointe
"Pochettes Surprise" de Jacky Goupil
du côté des humoristes :
"Jean Luc Lemoine - Au naturel"
"Moustapha El Atrassi - Second degré"
du théâtre visuel avec "L'Avare" par la Compagnie Tàbola Rassa
et enfin du théâtre lyrique avec"Ercole Amante" de Francesco Cavalli par Christian Hecq et Valerie Lesort

Expositions :

les réouvertures de la semaine :
le Musée d'Art Moderne dela Ville de Paris avec les collections permanentes de "La Vie Moderne" dans sa nouvelle présentation et la salle Matisse
le Musée Rodin
le Musée national des Arts asiatiques-Guimet
le Musée Cognacq-Jay et le Musée du Louvre
et les expositions en "real life" à ne pas manquer :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Les Contes étranges de N.H. Jacobsen" au Musée Bourdelle
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :
en salle "L'Envolée" de Eva Riley
at home avec :
du thriller :
"La Isla minima" de Alberto Rodriguez
"La Onzième heure" de John Lyde
de la romance :
"La revanche d'une blonde" de Robert Luketic
'"Aime-moi comme je suis" de Stephan Meyer
"Coup de foudre en cuisine" de James Hacking
du drame :
"L'ombre du doute" d'Aline Issermann
"Tout va bien on s'en va" de Claude Mouriéras
"Henri" de Yolande Moreau
Ciné-Club français des années 60 :
"L'Insoumis" d'Alain Cavalier
"Le Chien" de François Chalais
"La Voleuse" de Jean Chapot
"Les Ennemis" d'Edouard Molinaro
et des raretés :
"Le Champignon des Carpathes" de Jean-Claude Biette
"King of the White Elephant de Sunh Vasudhara

Lecture avec :

"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson
et toujours :
"Be my guest" de Priya Basil
"De Gaulle sous le casque" de Henri de Wailly
"La faiblesse du maillon" de Eric Halphen
"Les jours brûlants" de Laurence Peyrin

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=