Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Vie invisible d'Euridice Gusmao
Karim Aïnouz   décembre 2019

Réalisé par Karim Aïnouz. Brésil/Allemagne. Romance. 2h19 (Sortie le 11 décembre 2019). Avec Carol Duarte, Julia Stockler, Gregório Duvivier, Barbara Santos, Flavia Gusmao, Maria Manoella, Antonio Fonseca et Cristina Pereira.

Il fut une époque où le mélo était un genre, un genre majeur. Si Douglas Sirk réussit à l'imposer un temps aux Etats-Unis, c'est dans les pays d'Amérique latine qu'il connut ses plus belles réussites. Du Mexique à l'Argentine, en passant par le Brésil, les destins extrêmes, les retournements improbables de situations, les filles de bonne famille tombant dans la prostitution de rues, les moins que rien finissant fils de rois après bien des épreuves, remplissaient les salles.

Mais le temps des "télénovelas", des récits fades et simplistes ont fait disparaître le plaisir du mélo dit flamboyant, qui osait tout même l'invraisemblable pour le plus grand plaisir d'un spectateur aimant l'émotion forte qui déclenche le flux lacrymal...

Avec "La Vie invisible d’Euridice Gusmao" de Karim Aïnouz, inspiré du roman de Martha Batalha, c'est le grand retour de cette tradition qui nécessite de ne pas oublier les Kleenex.

C'est aussi le retour de l'angoissante question : que dire sur le film sans trop en révéler pour que le spectateur ne perde pas la primeur des surprises et des coups de théâtre.

Euridice et Guida vivent à Rio de Janeiro en 1950. Filles d'un boulanger qui a une certaine aisance, elles sont très proches. L'aînée, Guida, 20 ans, se rêve pianiste. Euridice, 18 ans, la cadette, rêve d'un grand amour.

Mais leurs parents qui les aiment et sont aussi de bons catholiques ne voient pour elles que bons mariages et petits enfants, meilleur moyen pour les affermir dans leurs desseins dissidents.

Quand un beau marin grec passera par là, Euridice scelle son destin et celui de sa famille. Le soir où elle se fait la belle et qu'elle quitte sa sœur, jamais plus rien ne sera pareil pour les Gusmao : non-dits, lourds secrets et malédictions.

Toute la panoplie pour un bon mélo, un excellent mélo et qui a pour centre une question : Guida et Euridice se reverront-elles ? Et quand ?

Pas question d'en dire plus. Bien entendu, Euridice a fait un mauvais choix et elle va le payer très cher. Bien entendu, la douleur d'avoir perdu sa sœur disparue va pousser Guida à ne pas abandonner le piano même si elle a accepté le "bon" mariage...

La résolution du film provoquera chez les âmes sensibles un torrent de larmes et chez les autres, froids et déterminés, la certitude que l'on est devant un film qui est allé jusqu'au bout de ses possibles et qui appartient à la catégorie des mélos de très bonne qualité.

"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Karim Aïnouz est un vrai beau film qui ne trafique avec aucun sentiment. Au contraire, il les sublime. On n'oubliera pas ces deux beaux personnages que sont jusqu'au bout Guida et Euridice et qui, chacun à sa manière, est porteur d'une belle leçon de vie.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 février 2024 : Au soleil ou sous la pluie

Que ce soit en terme de météo ou de géopolitique, on ne sait plus sur quel pied danser. Mais quand même continuons de danser parce que si que restera-t-il ? Voici notre sélection hebdomadaire pour se changer les idées.

Du côté de la musique:

"La lune sera bleue" de Aline
"Brahms le Tzigane" du Choeur de Chambre Mélisme(s), Colette Diard & Bankal Trio
"Folklores" de Dumka
"Songes" de Elodie Vignon
"Et il y avait" de Geins't Naït, Laurent Petitgrand & Scanner
"Caravan party II" de Johan Farjot & Friends
"Hors-piste" de Le Pied de la Pompe
"Pop sauvage" de Métro Verlaine
"Bright" de Soulmate
"Family and friends" de The Twin Souls
"Haydn all stars (Haydn, Ravel, Fontyn, Brahms)" de Trio Ernest
"Tindersticks, les reprises" nouvel épisode de notre podcast Le Morceau Caché
et toujours :
Akira & Le Sabbat, Les Vulves Assassines en live au Cargö de Caen
"Ferel" de Fuzeta
quoi de neuf du côté de Gad Zukes - Sweet Needles - Johnnie Carwash - Chasing Daisy
"Colère" de Lox
"Colors" de Royal Pantone
"Part time believer" de The Strumbellas
et toujours :
quoi de neuf du côté des clips ? avec Down To The Wire - Karkara - 20 Seconds Falling Man - Little Odetta
"Le cap" de For The Hackers
"For the hive" de Last Quarter
rencontre avec Nicolas Jules lors de son passage au Poly'Sons de Montbrison
"Hell, fire and damnation" de Saxon
"La société de préservation du roseau" de The Reed Conservation Society

et toujours :
"Time whispers" de Back and Forth
"Distances" de Bertille
"Ce que la nuit" de Kloé Lang
"Première nuit" de Lucas Lombard
"Big Sigh" de Marika Hackman
"Credo" de Pierre de Bethmann
"Relapse" de Venus Worship

Au théâtre

les nouveautés de la semaine :

"Holyshit !" au Théâtre de La Reine Blanche
"Le petit Prince" à La Scala
"Frida Kahlo" à La Scala
"Les petits chevaux, une histoire d'enfants des lebensborn" au Théâtre de La Reine Blanche
et toujours :
"Burn baby burn" au Petit Théâtre du Gymnase Marie Bell
"Looking for Jaurès" au Théâtre Essaïon
"L'addition" au Théâtre Sylvia Monfort
"Tout le monde il est Jean Yanne" Au Théâtre Le Funambule Montmartre
"Les Travailleurs de la mer" au" au Théâtre Le Lucernaire
"Ds Ombres et des Armes" à La Manufacture des Abbesses
"Les Caroline" au Théâtre Les Enfants du Paradis
et les autres spectacles à l'affiche

Du cinéma avec le film de la semaine "Universal Theory" de Timm Kroger
et toujours:
"Elaha" de Milena Aboyan

Lecture avec :

"Disparue à cette adresse" de Linwood Barclay
"Metropolis" de Ben Wilson
et toujours :
"Archives de la joie" et "Le vent léger" de Jean-François Beauchemin
"Le diable sur mon épaule" de Gabino Iglesias
Morceaux choisis de la masterclass de Christophe Blain à Angoulême
"Camille s'en va" de Thomas Flahaut
"Le fantôme de Suzuko" de Vincent Brault
"Melody" de Martin Suter
"tempo" de Martin Dumont

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=