Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Chiens
Théâtre La Flèche  (Paris)  décembre 2019

Comédie dramatique de Pierre Notte, mise en scène de Eve Weiss, avec Geoffrey Palisse, Jérémy Prévost et Johanna Rousset.

Avec "Les Chiens", Pierre Notte dit avoir confié à Eve Weiss un "projet de pièce de guerres avec chansons".

A travers 24 personnages joués par trois acteurs, 24 personnages qui réapparaissent sans cesse pendant une fête de famille qui ne se déroule pas, c'est peu de le dire, dans un climat de bienveillante convivialité, il a voulu, une fois de plus, montrer que la barbarie se loge dans les niches de l'insignifiance quotidienne.

Quoi de moins important qu'une réunion de famille routinière où chacun va répéter pour la centième fois ce qu'on attend de lui ? Que tirer d'une soirée où la plupart des gens vont trop boire et finir de se désinhiber en prenant un micro de karaoké pour ânonner bruyamment les paroles d'une chanson inepte ?

L'auteur de "Moi aussi, je suis Catherine Deneuve" affine toujours ses obsessions et ne cesse de dire que la "civilisation occidentale" en fournissant de tels spectacles contient elle aussi sa part de barbarie immédiate. Et ce n'est pas un hasard si les chansons choisies seront "Je survivrai" ou "Aimons-nous vivants".

Partisan d'un absurde automatiquement déchiffrable, il a eu raison d'avoir confiance en Eve Weiss qui, avec l'aide de ses trois comédiens, a compris qu'il fallait tout de suite entrer dans la danse. Sans fioritures, Geoffrey Palisse, Jérémy Prévost et Johanna Rousset passent d'un membre de la famille à un autre.

Cette accumulation de personnages reliés par des liens de famille ou d'amitié forme comme un repoussoir digne du bien connu "famille, je vous hais !".

Sans doute peut-on voir "Les Chiens" au "premier degré" comme une description célinienne, noire et désespérée d'un groupe dans l'hystérie habituelle d'une fête familiale prête à dégénérer et qui, pourtant, comme à chaque fois, sait rester toujours au bord de l'abîme sans en franchir la limite.

Si l'on choisit de voir positivement toute cette noirceur, on s'amusera beaucoup, au point de taper dans les mains et de chanter avec les acteurs les tubes passés à la moulinette du karaoké.

Si on préfère y voir un constat moral, on sera édifié par cette soirée catastrophe dans un monde aberrant et surréaliste où Notte se réfère à Raymond Roussel, auteur de pièces injouables avec pléthore de personnages.

Comme dans son univers saugrenu, un convive emporte un disque de Lady Gaga au lieu de prendre "es dix cabas" remplis de victuailles, définissant ainsi un monde où tout est dans l'à peu-près, ou l'on peut manger des colliers de bonbons ou bien s'en parer autour du cou, un univers où les mères obligent leurs fils en noir à revêtir des chandails vert pomme.

Le trio d'acteurs mène tambour-battant ce tourbillon de n'importe quoi où tout finit en chansons. Mis en scène subtilement pour que l'on ne sache plus au final s'il fallait rire de tout ça ou s'en inquiéter, ils réussissent à rendre toute l'ambiguïté d'un texte si clair que sa limpidité en devient de plus en plus inquiétante.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 juin 2024 : Culture en danger ?

Alors que la France est virtuellement sans gouvernement, il y a de quoi, entre autres problèmes, s'inquiéter pour la culture. Quoi qu'il en soit on sera toujours là pour la rendre la plus accessible possible.
Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"La marche des enfants" de BabX & la Maitrise populaire de l'Opéra-Comique
"Shalalalala" de Theo Hakola
"Time!" de Eels
rencontre avec Dendana, illustrée par une session de 2 titres
"Brahms, sonates pour clarinette et piano, trio pour cor" de Geoffroy Couteau
"Haydn, intégrale des trio avec flûte" de Jean Pierre Pinet & Les Curiosités Esthétiques
"Sun without the heat" de Leyla McCalla
"Meilleur erreur" de Meilleur Erreur
"Leaving you alone part 1" de The Desperate Sons
"IV" de Wildstreet
"Broadcast - Spell Blanket" c'est le 32ème épisode du Morceau Caché
er retrouvez les photos de Eric Ségelle de Hala Duett et L'Etrangleuse à La Cale
et toujours :
Rencontre avec Baptsite Dosdat autour de son album "Batist & The 73", agémenté d'une session
"The afternoon of our lives" de Olivier Rocabois
"Ciel, cendre et misère noire" de Houle
Alain Chamfort était au Point Ephémère
"Middle class luxury" de Beau Bandit
"As seasons changed" de Indigo Birds
"Jusqu'où s'évapore la musique" de Jérôme Lefebvre / FMR Ochestra
Lux, Jules & Jo et Hippocampe Fou dans un petit tour des clips de la semaine
"Upside down" de Manila Haze
"Volupté" de Marie Pons & Geoffrey Jubault
"Hey you" de Mazingo
"Réalité" de Moorea
"Bleu" de Olivier Triboulois
"Thalasso" de Soft Michel
"Rockmaker" de The Dandy Wharols

Au théâtre :

les nouveautés :

"La mécanique du coeur" au Théâtre Le Funambule Montmartre
"King Kong théorie" au Théâtre Silvia Montfort

"Du domaine des murmures" au Théâtre Le Lucernaire
"Hepta, le grand voyage du Petit Homme" au Théâtre Essaïon
"Pourquoi Camille ?" au Théâtre La Flèche (et bientôt Avignon)

et toujours :
"Les vagues" au Théâtre de La Tempête
"Molly ou l'Odyssée d'une Femme" au Théâtre Essaïon
"Dictionnaire amoureux de l'inutile" au Théâtre La Scala
"La contrainte" au Théâtre La Verrière de Lille
"Les possédés d'Illfurth" au Théâtre du Rond Point
"Les tournesols" au Théâtre Funambule Montmartre
"Un faux pas dans la vie d'Emma Picard" au Théâtre Essaïon

Cinéma avec :

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Lecture avec :

"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
et toujours :
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=