Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Warm
Théâtre du Rond-Point  (Paris)  décembre 2019

Performance acrobatique sur un texte de Ronan Chéneau, direction de David Bobée, avec Béatrice Dalle, Wilmer Marquez et Edward Aleman.

On pourrait être dans un de ces lieux fantasmatiques où l'on organise des combats clandestins, des luttes à mort entre des hommes ou des animaux, ou entre des hommes et des animaux...

Une Madame Loyale ou Déloyale, mère maquerelle ou bonimenteuse, dirigerait la lutte et l'on imagine un public bruyant de parieurs à majorité asiatique, ruisselant de chaleur.

On pourrait être aussi dans un salon d'une maison close sado-masochiste où des esthètes pervers regarderaient lassés et lascifs deux hommes s'aimer, s'enlacer et se déchirer... On pourrait encore être au cirque ou au spectacle...

Pour sa nouvelle collaboration avec Béatrice Dalle, David Bobée qui l'a déjà dirigé dans "Lucrèce Borgia", "Elephant Man" et dans son duo avec Virginie Despentes, reprend avec "Warm" un dispositif qu'il avait déjà étrenné il y a une dizaine d'années.

"Warm", c'est avant tout une expérience physique pour les artistes et pour les spectateurs qui ne seront pas ménagés.

L'espace scénique est un rectangle où, de chaque côté de la scène, il y a un mur composé de 55 spots relié par une partie centrale composé par un long mur de miroirs. Commençant dans la pénombre, "Warm" va peu à peu prendre sens quand le 110 lumières vont commence à chauffer, à éclairer la pièce dans laquelle les miroirs reflètent le public qui peut se regarder même si la structure vibre.

Au milieu de cette scène, qui chauffe pour que le mot "sueur" soit une réalité pour tout le monde, il y a deux acrobates. Deux équilibristes franco-colombiens : Edward Aleman (le porteur) et Wilmer Marquez (le voltigeur).

En pantalon de jeans, torses nus enduits de magnésie, ils vont fournir une prestation inouïe, un numéro de cinquante minutes sans quasiment aucune interruption. S'il n'y avait pas la contrainte de "Warm", leur performance serait déjà de classe mondiale. Mais, dans les circonstances inventées par David Bobée, on est vraiment dans une autre dimension.

Derrière son lutrin, dans le coin droit de la scène, Béatrice Dalle, bottines de cuir noir, pull noir sexy, dégage toute la volupté qui la caractérise pour lire un texte imaginé par Ronan Chéneau. Micro en main, elle martèle des mots d'encouragements aux deux hommes qu'elle transforme de sa voix impérieuse en gladiateurs ou en esclaves sexuels. C'est un appel à la fusion du pire et du meilleur, d'Eros et de Thanatos, au dépassement des limites pour atteindre le point où l'extase devient syncope.

Loin d'être inutile, la présence de Béatrice Dalle à son meilleur, transcende les deux protagonistes, enrobés dans les lumières savantes de Stéphanie Babi Aubert et portés par la musique sauvage deFrédéric Deslias.

Ce que propose David Bobée est une date, celle de l'entrée dans une nouvelle ère où toutes les fusions seront non seulement possibles mais ouvriront des perspectives dont on n'imagine pas encore les formes. En cela, "Warm" est sans doute le premier spectacle des années 2020.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 26 janvier 2020 : Les rois des galettes

En cette fin de période de galettes à tout va, on vous parle surtout de celles en vinyles avec de la bonne musique dessus mais pas que : théâtre, littérature, cinéma, expos sont aussi au programme. C'est parti.

Du côté de la musique :

"Pesson, Abrahamsen & Strasnoy : Piano concertos" de Alexandre Tharaud
"Paris Beyrouth" de Cyril Mokaiesh
"Water is wet" de Theo Hakola
"Musique de chambre" de Le Noiseur
"Les identités remarquables" de Tristen
Interview avec No One Is Innocent à Saint Lô
Theo Lawrence et Mr Bosseigne au Fil
"La légende de Nacilia" de Nacilia
"C'est quoi ton nom ?" de Blankass
"Il est où le bonheur" 9ème émission de Listen in Bed
"Swin, A Benny Godman story" de Pierre Génisson, BBC concert Orchestra et Keith Lockhart
et toujours :
"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Deux euros vingt" au Théâtre Rive Gauche
"Vive la Vie" au Théâtre Gaité-Montparnasse
"Mon Isménie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"La Paix dans le monde" à la Manufacture des Abbesses
"Un Tramway nommé Désir" au Théâtre La Scène Parisienne
"Trop de jaune" au Studio Hébertot
"Oh ! Maman" au Théâtre La Scène Parisienne
"Le fantôme d'Aziyadé" au Théâtre Le Lucernaire
"Le hasard merveilleux" au Théâtre de la Contrescarpe
"Attention les Apaches !" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Norma Djinn" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Blond and Blond and Blond - Hømåj à la chønson française" au Café de la Danse
les reprises :
"Tanguy Pastureau" au Théâtre de la Renaissance
"Close"
"Elisabeth Buffet - Obsolescence programmée" au Théâtre du Marais
"Le comte de Monte-Cristo" au Théâtre Essaion
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"La Diva divague" au Théâtre de Dix heures
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Kiki Smith à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

"Botero" de Don Millar
"Mission Yéti" de Pierre Gréco et Nancy Florence
et la chronique des films sortis en janvier

Lecture avec :

"Le ciel à bout portant" de Jorge Franco
"Le prix de la démocratie" de Julia Cagé
"Les champs de la Shoah" de Marie Moutier Bitan
"Les rues bleues" de Julien Thèves
"Trois jours d'amour et de colère" de Edward Docx
et toujours :
"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=