Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Marcel et son orchestre
Hits Hits Hits Hourra  (At(h)ome)  octobre 2019

Alors là, mon petit lecteur d’amour, je suis en plein désarroi. Déjà, parce que ce n’est pas commun ce qui m’arrive ! Je m’explique, les célèbres Marcel et son Orchestre sortent une compilation. Oui et alors ? Me répondras-tu !

Ben le souci, c’est que généralement les groupes qui sont silencieux depuis longtemps et c’est le cas des Marcel qui, depuis 2012, étaient en veille, quand ils sortent une compilation, ils choisissent les meilleurs titres, les enquillent sur une galette et te balancent ça en pleine gueule. Mais Marcel et son orchestre, non ! Le groupe dont le tryptique fédérateur est "Danse, Déconne, Dénonce" nous en filent pour notre argent comme on dit.

Leur compilation ce sont 47 titres, oui tu as bien lu 47 titres ! Et attends, ce n’est pas tout, ce groupe qui ne fait rien comme les autres et je parle d’expérience pour avoir été à leur spectacle, parce que à ce stade ce n’est plus un concert mais un spectacle, ce groupe disais-je, non seulement nous propose 47 titres avec des inédits, des feats comme Didier Super ou Oai Star, a pris, en plus la peine de nous proposer des versions inédites comme une version hallucinante de "La famille Ingalls" ou une version à peu près funky de "Si jamais t’avoues".

J’ai beau l’écouter et la réécouter, je tombe à chaque fois sur un truc qui me fait marrer, me surprends ou me laisse pantois. Parce que OK, c’est bien beau la déconne, ouais OK le groupe se pointe sur scène déguisé (ou c’est peut-être quand ils en sortent qu’ils se déguisent en fait), OK ils balancent de bonnes vannes, mais si la musique ne suit pas, si les mecs font dans l’à peu près, ça foire, ça tombe comme un vieux soufflé raté.

Alors quand tu sais que quand le groupe s’est reformé et a annoncé des concerts, les 4600 places se sont vendues en 4 heures et que 6000 personnes en voulaient encore, c’est juste parce que ce groupe est phénoménal. Ils sont capables de déconne mais ils savent aussi dénoncer, les titres comme "CO2" le démontre (et j’en choisis un parmi d’autres). Ils sont généreux et je ne vais pas tomber dans le cliché mais ce ne sont pas des Ch’tis pour rien !

Il faut souligner le travail de fou de Bruno Dupont (Studio du Bras d’Or), de Bertrand Charlet (Le Hangar à Sons) et le fidèle François Gabert qui ont renumérisé, rangé, mixé les enregistrements. Et c’est grâce aussi et surtout à une campagne participative pour le financement que tout cela a été possible !

On retrouve des styles musicaux qui se situent entre Bourvil et Metallica, revendiquent-ils ! Et pour finir, je citerais les Marcel eux-mêmes : "Si nous n’avons pas réussi la répartition des richesses, la répartition de la connerie est une merveille d’égalité", et comme ils le disent eux-mêmes : "Plus c’est con plus c’est bon et ils ont tellement raison !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Bon chic... Bon genre ! de Marcel et son orchestre
La chronique de l'album C'est ma dernière surprise party !! de Marcel et son orchestre
Marcel et son orchestre en concert au Festival des Terre-Neuvas de Bobital 2004
Marcel et son orchestre en concert au Festival Le Rock dans tous ses états 2006 (vendredi)
Marcel et son orchestre en concert au Festival de Saint Nolff 2006 - Fichez nous la paix !

En savoir plus :
Le site officiel de Marcel et son orchestre
Le Soundcloud de Marcel et son orchestre
Le Facebook de Marcel et son orchestre


Cyco Lys         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Marcel et son orchestre (12 mai 2009)


# 25 février 2024 : Quoi de neuf cette semaine ?

De la musque, du théâtre, de la littérature, de la bonne humeur et du replay au programme cette semaine sur Froggy's Delight que ce soit ici, sur Twitch ou sur Youtube. Comme disent les jeunes, suivez-nous et mettez des pouces bleus ! .

Du côté de la musique:

"Session de rattrapage 3", nouvel épisode de notre podcast Le Morceau Caché
quoi de neuf du côté de Caesaria, Archi Deep, Chester Remington, Dirty Fonzy
"She Reaches Out to She" de Chelsea Wolfe
"Victoire de la musique" de Cotonete
"Back to the wall" de Grand March
"Please, wait" de Maxwell Farrington & Le SuperHomard
"La reine du secourisme" de Nicolas Jules
"On the spot" de Philippe Soirat
"#puzzled" de Pierre-François Blanchard
"Goodbye black dog" de PURRS
"Print, Secrets for you" de Sylvain Cathala
"Witchorious" de Witchorious
et toujours :
"Brahms le Tzigane" du Choeur de Chambre Mélisme(s), Colette Diard & Bankal Trio
"Folklores" de Dumka
"Songes" de Elodie Vignon
"Et il y avait" de Geins't Naït, Laurent Petitgrand & Scanner
"Caravan party II" de Johan Farjot & Friends
"Hors-piste" de Le Pied de la Pompe
"Pop sauvage" de Métro Verlaine
"Bright" de Soulmate
"Family and friends" de The Twin Souls
"Haydn all stars (Haydn, Ravel, Fontyn, Brahms)" de Trio Ernest

Au théâtre

les nouveautés :

"A qui elle s'abandonne" au Théâtre La Flèche
"Les quatres soeurs March" au Théâtre du Ranelagh
"Mémoire(s)" au Théâtre Le Funambule Montmartre
"N'importe où hors du monde" au Théâtre Le Guichet Montparnasse
"Quand je serai un homme" au Théâtre Essaïon
"Le petit Prince" à La Scala
"Frida Kahlo" à La Scala
"Les petits chevaux, une histoire d'enfants des lebensborn" à La Reine Blanche
et toujours :
"Burn baby burn" au Petit Théâtre du Gymnase Marie Bell
"Looking for Jaurès" au Théâtre Essaïon
"L'addition" au Théâtre Sylvia Monfort
"Tout le monde il est Jean Yanne" Au Théâtre Le Funambule Montmartre
"Les Travailleurs de la mer" au" au Théâtre Le Lucernaire
"Ds Ombres et des Armes" à La Manufacture des Abbesses
"Les Caroline" au Théâtre Les Enfants du Paradis
et les autres spectacles à l'affiche

Du cinéma avec :

 "Universal Theory" de Timm Kroger
"Elaha" de Milena Aboyan

Lecture avec :

"La vie précieuse" de Yrsa Daley-Ward
"Le bureau des prémonitions" de Sam Knight
"Histoire politique de l'antisémitsme en France" Sous la direction d'Alexandre Bande, Pierre-Jerome Biscarat et Rudy Reichstadt
"Disparue à cette adresse" de Linwood Barclay
"Metropolis" de Ben Wilson
et toujours :
"Archives de la joie" et "Le vent léger" de Jean-François Beauchemin
"Le diable sur mon épaule" de Gabino Iglesias
Morceaux choisis de la masterclass de Christophe Blain à Angoulême
"Camille s'en va" de Thomas Flahaut
"Le fantôme de Suzuko" de Vincent Brault
"Melody" de Martin Suter
"tempo" de Martin Dumont

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=