Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce 41ème Rencontres Trans Musicales de Rennes - Les Trans 2019
Ben Shemie - Tau - Art Melody - Shht - Los Bitchos - Shortparis - Go Go Machine Orchestra - Megative - Edgar - Sun - Acid Arab - Wunderbar - Mush - Yin Yin - San Salvador  (Music-Hall, Ubu, Aire Libre, TNB, Rennes)  5 au 8 décembre 2019

Comment raconter ces 41ème Rencontres Trans Musicales de Rennes en quelques lignes ? Comment résumer plus de 80 concerts, avec des musiciens d'une cinquantaine de pays et des découvertes par dizaines ? La tâche est impossible et nous nous consacrerons à nos coups de coeur du week-end.

Après une première soirée d'ouverture à l'Ubu, place au gros morceau du long week-end avec les premiers concerts au Music-Hall dès le jeudi.

Les grèves compliquent les arrivées, décalent les trains et les hangars se retrouvent un peu trop vides.

Trop vides mais le moment est idéal pour profiter au mieux de l'excellent concert de Ben Shemie et sa pop électronique dans la grande Greenroom qui sera bondée les deux autres soirs.

Seul sur le podium, entouré d'amplis guitares sur lesquels il provoque des larsens remodelés avec une voix vocodée, c'est de loin la grande découverte de cette soirée qui avait commencé avec un shaman rockeur irlandais, le groupe Tau juste avant Art Melody et son hip-hop rauque burkinabé.

Variété de plaisirs malgré un sérieux manque de public. Le hall 9 n'est pas encore ouvert et il est encore facile de se déplacer. Ce sera moins simple de bouger dès le lendemain.

Deuxième jour, le plus dense en découvertes pop-rock dès le premier concert avec les fous belges de Shht, rockeurs inclassables qui mélangent le chaud et le froid dans ce hall 3 plus rempli que la veille et se permettent une reprise démentielle de Queen mi-metal mi-pop.

La suite du programme sera aussi insolite avec les très attendues Los Bitchos, cinq filles en rock instrumental mi-surf mi-chicha péruvienne comme un mélange insensé entre Messer Chups et les Spice Girls.

C'est foutraque, pas toujours juste, très alcoolisé mais totalement irrésistible. Les spectateurs ne s'y trompent pas et le hall est bondé pour la première fois du week-end.

Juste le temps de découvrir la grande salle 9 pour assister à l'autre concert événement du week-end, celui des Russes de Shortparis, sensation cold wave du moment.

Mélangeant électro, danse et froid de l'est avec une imagerie sombre et violente dans les clips, le groupe réussit son passage à la scène avec un concert captivant de bout en bout tenu par un chanteur habité, tout de rouge vêtu.

Pendant ce temps, le premier groupe taïwanais à jouer aux Trans en 41 ans, Go Go Machine Orchestra, délivre son post-rock à-la-Tortoise dans le Hall 8. Moment de grâce et de calme avec des envolées de guitares dans une orchestration électronique de tout premier ordre.

Après la déception des Megative, sorte de sous-Madness hip-hop, retour au Hall 9 pour la performance d'Edgar, artiste brésilien engagé pour l'écologie et la sauvegarde de son pays. Ecran géant avec des vidéos tantôt sérieuses tantôt délirantes, déguisements multiples et un électro hip hop où il passe d'une scansion rap à un spoken word presque féminin.

Petite déception d'avoir raté la surprise pop-metal de Sun mais nul doute qu'ils seront de nouveau sur d'autres scènes tout au long de l'année.

Le troisième jour au Music Hall, le samedi, est habituellement plus électronique que les autres. La soirée affiche complet, comme le prouvera la foule incroyable à l'excellent concert d'Acid Arab un peu plus tard dans la nuit.

On commence toutefois comme d'habitude avec le Hall 3, le plus rock, Wunderbar en DJ avec une playlist qui fait attendre avec plaisir les anglais de Mush dont quelques soucis matériels gâcheront un peu le très bon concert. Ils étaient attendus, ils feront sûrement beaucoup mieux la prochaine fois.

Au milieu des DJ et autres musiciens électroniques se cacheront tout de même quelques perles ce samedi, le groupe Yin Yin des Pays-Bas qui se permet le luxe de jouer une musique traditionnelle d'Asie du Sud-Est. Guitare à double manche, instruments exotiques pour ce rock psychédélique à ne pas manquer.

Et traditionnel toujours, San Salvador, ensemble de chants polyphoniques, viendra conter en langue occitane un folklore imaginaire. La nuit n'est pas finie, le Hall 9 plein à craquer résonne des sons orientaux de la brochette de DJs d'Acid Arab et de leurs invités.

Cette année encore, les Rencontres Trans Musicales ont tenu leurs promesses. Le mélange, la découverte et encore et toujours toutes les musiques.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Little Ghost de Moonchild
La chronique de l'album Sélection singles & EP de Edgär - Pi Ja Ma
Edgar en concert au Festival international de la chanson de Granby 2011 (43ème édition) - vendredi 16 septembr
Edgar en concert à La Bellevilloise (samedi 10 février 2018)
La chronique de l'album Star is just a sun de The White Birch
La chronique de l'album Summer Sun de Yo la Tengo
La chronique de l'album Over the sun de Shannon Wright
La chronique de l'album Walking Clouds and Deep Red Sky Flag Fluttered and the Sun Shined de Mono
La chronique de l'album Tiny cities de Sun Kill Moon
La chronique de l'album The sun de Fridge
La chronique de l'album Replica Sun Machine de The Shortwave Set
La chronique de l'album Sun Giant EP de Fleet Foxes
La chronique de l'album Sun Gangs de The Veils
La chronique de l'album Battle for the sun de Placebo
La chronique de l'album Same Girl de Youn Sun Nah
La chronique de l'album Rising Sun, Setting Sun de Mintzkov
La chronique de l'album Nocture of Exploded Crystal Chandelier de Sun Airway
La chronique de l'album So Was The Sun EP de So Was The Sun
La chronique de l'album Towards The Sun de Alexi Murdoch
La chronique de l'album Under the new morning sun de 4 Guys From The Future
La chronique de l'album Do you love the sun de Scud Mountain Boys
La chronique de l'album Supersonic play Sun Ra de Thomas de Pourquery
La chronique de l'album Big Sun de Chassol
La chronique de l'album Between Moon And Sun de Alpes
La chronique de l'album Every Country's Sun de Mogwai
La chronique de l'album Sun on the square de The Innocence Mission
La chronique de l'album Terry Riley : Sun Rings de Kronos Quartet
La chronique de l'album Brutal Pop EP de Sun
Sun en concert au Festival Garden Nef Party #4 (2009)
Sun en concert à Tourcoing Jazz Festival #28 (édition 2014) - Lundi 11 octobre
Sun en concert au Festival Nancy Jazz Pulsations #44 (édition 2017)
Mush en concert au Fil (samedi 11 décembre 2010)

En savoir plus :
Le site officiel des Rencontres Trans Musicales
Le Facebook des Rencontres Trans Musicales

Crédits photos : Frédéric Villemin (retrouvez toute la série sur Taste Of Indie)


Fred         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 12 janvier 2020 : Pas de soldes sur Froggy's

C'est la saison des soldes. Peut être l'occasion d'acheter au rabais quelques oeuvres d'artistes qui auraient mérité que l'on paie le prix fort. Qu'à cela ne tienne, voici le sommaire de la semaine rempli de découvertes et d'artistes à soutenir, soldés ou non.

Du côté de la musique :

"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"Demain est mort" de Larme Blanche
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool
et toujours :
"Broken toy" de Dirty Bootz
"Voix du ciel" de Ensemble Gilles Binchois
"Telemann : Frankfurt Sonatas" de Gottfried von der Goltz
"Lemon the moon" de Nitai Hershkovits
"Le rêve et la terre : Debussy, Ginastera" de Orchestre de Lutetia & Alejandro Sandier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Phèdre" au Théâtre des Abbesses
"Du ciel tombaient des animaux" au Théâtre du Rond-Point
"Les Passagers de l'aube" au Théâtre 13/Jardin
"Pièce en plastique" au Théâtre de Belleville
"Les Feux de l'Amour et du Hasard" au Grand Point Virgule
"Ruy Blas, grotesque et sublime" au Théâtre Essaion
"Les Michel's" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Dom Juan - Le festin de pierre" au Théâtre de la Cité internationale
"Le dernier carton" au Théâtre du Gymnase
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"La promesse de l'aube" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Ritals" au Théâtre La Scène Parisienne
"Odyssée" au Lavoir Moderne Parisien
"Philippe Fertray - Pas de souci" au Théâtre de la Contrescarpe
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" à la Comédie Bastille
"Constance - Pot pourri" au Théâtre de l'Oeuvre
"Dans ma chambre" au Théâtre Les Déchargeurs
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles de janvier

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

"Barthes*" de Vincent Gérard, Cédric Laty, Bernard Marcadé et et Camille Zéhenne
la chronique des films sortis en décembre
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos
et toujours :
"Juste une balle perdue" de Joseph D'anvers
"La séparation" de Sophia de Séguin
"Otages " de Nina Bouraoui
"Sukkwan island" de David Vann

Froggeek's Delight :

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=