Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Fin du courage
La Scala  (Paris)  décembre 2019

Lecture-spectacle d'après l'essai éponyme de Cynthia Fleury par Isabelle Adjani et Laure Calamy dans une mise en espace de Nicolas Maury.

La philosophe Cynthia Fleury a écrit en 2010 un essai intitulé "La Fin du courage" dans lequel elle expliquait que le courage n'était plus enseigné dans les sociétés dites démocratiques. En s'appuyant principalement sur Victor Hugo, un modèle selon elle d'homme sans ressentiment, donc courageux, elle y expliquait comment refaire du courage l'horizon des sociétés post-modernes.

En concevant une version théâtrale de son travail philosophique, elle s'est amusée à faire d'elle-même un personnage confronté à la fois à la société médiatique devant "vendre" son concept de "fin du courage" et aussi devant affronter "en vrai" ce qu'elle avait conçu au niveau abstrait.

Dans cette mise en espace de Nicolas Maury, si passionnante qu'on en oublie vite que les deux actrices tiennent en main leur textes, l'auteure, jouée par Isabelle Adjani, se retrouve face à une journaliste interprétée par Laure Calamy. Toute en noire, cachée derrière d'énormes lunettes, la philosophe est fermée sur elle-même pendant que son intervieweuse en veste jaune et en jupe est ultra-extravertie.

Pourtant, le contraste caricatural n'aboutit pas au désastre annoncé. Peu à peu, Cynthia-Isabelle s'ouvre en découvrant que sa partenaire n'est pas la stupide bête de média qu'elle aura pu être. "Vous avez raison..." concède-t-elle, presque étonnée dans leurs échanges qui ne sont pas aussi superficiels qu'elle s'y attendait. Ce qui devait être son pire cauchemar est un moment qui passe finalement "très vite" et qui va lui permettre d'asseoir sa réputation... et ses ventes.

Ainsi, quand la journaliste, cette fois-ci timide et presque bafouillante, vient la voir dans son "cabinet philosophique", non seulement elle l'écoute mais accepte - à contre cœur - de l'accompagner pour aller escalader une montagne. Elle s'y sent contrainte car la journaliste est allée jusqu'au bout de son courage pour lui avouer qu'elle écrivait aussi.

La philosophe s'en veut sans doute de l'avoir sous-estimer. Toujours est-il que les voilà toutes les deux sur un flanc d'une montage : la philosophe y fait l'expérience de la peur, la journaliste la joie d'être là avec quelqu'un qu'elle admire, qui compte énormément pour elle et qu'elle a su convaincre de l'accompagner, ce qui constitue une prouesse, et qui sera peut-être bientôt... son amie.

Au-delà des péripéties contenues dans "La Fin du courage", le spectateur comprend in fine que les deux femmes théoriquement antagonistes n'en sont plus qu'une en osmose.

Qu'en devenant un personnage public Cynthia Fleury est toujours un peu la femme en noir ombrageuse de ses débuts mais qu'elle est aussi devenue paradoxalement quelqu'un de plus épanouie en fréquentant le monde médiatique. Elle y a finalement plus gagné que perdu.

L'idée de réunir pour ce face-à-face une "star" et une "grande comédienne" fonctionne à merveille. Isabelle Adjani s'est vraiment mise dans la peau de Cynthia Fleury jusqu'au mimétisme. Elle a compris qu'elle ne pouvait construire son rôle qu'en ne cherchant pas à nier que celui dévolu à Laure Calamy était bien plus intéressant que le sien.

Celle-ci change du tout au tout d'une scène à l'autre. L'actrice moliérisée l'an passé pour "Le eu de l'amour et du hasard", celle qu'on a vu souvent remarqué dans des mises en scène d'Olivier Py, Clément Poirée ou Vincent Macaigne et qui, depuis "Superdog" de Thomas Bardinet" et "Un monde sans femmes" de Guillaume Brac, a su se rendre indispensable au cinéma, est si rayonnante qu'elle emporte sa partenaire de nouveau du côté de la comédie.

Encordée, en anorak et chaussures d'escalade, elle se moque gentiment d' Adjani-Fleury, bonnet sur la tête, terrorisée sur la paroi rocheuse et qui continue à développer des théories philosophiques pas forcément à propos. Dès lors, Adjani devient irrésistible de drôlerie et retrouve ses marques de comédienne.

"La Fin du courage", comme les deux femmes, atteint un sommet. Le public ne s'y trompe pas : lui aussi est emporté par l'ivresse des cimes théâtrales que vient de lui faire partager deux grandes actrices à l'unisson dans cette quête.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 août 2022 : Only happy when it rains

Un peu de pluie, enfin ! C'est pour ainsi dire la tradition pendant le festival de La Route du Rock qui commence cette semaine ! Pour le reste voici notre petite sélection estivale hebdomadaire.

Du côté de la musique :

"Change" de Franz Robert Wild
retour sur le Hellfest 2022 avec Seth, Dog Eat Dog, Deftones, Suicidal Tendancies, Ghost etc.
"I started a garden" de Her Skin
Des petits festivals à venir avec La Guinguette Sonore et Engrenage Party
"Stereolab & Laetitia Sadier", nouvelle émission de Listen In Bed à écouter ici et toujours :
"NOW" le nouveau mix de Listen In Bed à écouter à volonté
retour sur le festival de Beauregard avec Turnstile, Izia, Madness...
"KEXP & NPR sessions" la nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"While my guitar gentle weeps" de Théo Cormier
"Hypnos & Morphée" de Dandy Dandie
Retour sur les Vieilles Charrues avec Last Train, Laetitia Sheriff, Johnny Mafia..

Au théâtre :

les comédies de l'été :
"Duos sur canapé" au Théâtre L'Alhambra
"Un cadeau particulier" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montartre
"La Ligne Rose" au Théâtre Lepic
"Dîner de famille" au Café de la Gare

et les spectacles à l'affiche en août

Expositions :
'Christian Bérard - Bébé excentrique" au Nouveau Musée National de Monaco
la présentation du nouveau parcours des Collections du Musée d'Art Moderne de Paris en accès gratuit
la visite commentée par la commissaire de "Anne de France - Femme de pouvoir, princesse des arts" au Musée Anne-de-Beaujeu à Moulins
dernière ligne droite pour :
"Le Théâtre des émotions" au Musée Marmottan Monet

"Toyen - L'écart absolu" au Musée d'Art Moderne de Paris
et les expositions à l'affiche en août

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Silvio et les autres" de Paolo Sorrentino
"Two lovers" de James Gray
"Innocents" de Bernardo Bertolucci
"Gothika" de Mathieu Kassovitz
"Lina" de Michael Schaerer
et le cinéma indien en 6 films

Lecture avec :

La rentrée littéraire d'automne 2022
et toujours :
"The unstable boys" de Nick Kent
"Le monde sans fin" de Jean Marc Jancovici & Christophe Blain
"Lanceurs d'alerte" de Flore Talamon et Bruno Loth

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=