Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Jésus
Hiroshi Okuyama  décembre 2019

Réalisé par Hiroshi Okuyama. Japon. Drame. 1h16 (Sortie le 25 décembre 2019). Avec Yura Sato, Riki Okuma, Chad Mullane, Hinako Saeki et Kenichi Akiyama.

Qu'on ne s'y trompe pas ! "Jésus" de Hiroshi Okuyama ne sort pas le jour de Noël parce que le tout jeune réalisateur japonais de 22 ans aurait tourné la énième biographie du Christ...

Non, ce Jésus, s'il est bien l'image du "vrai" ne va pas connaître un sort identique (qu'on laisse au spectateur le soin de découvrir lui-même).

"Jésus" de Hiroshi Okuyama raconte en fait l'irruption du fils de Marie et de Joseph dans la vie d'un petit garçon nippon, Yura.

Quittant Tokyo pour la campagne, où il va, avec ses parents, désormais vivre chez sa grand-mère, Yura se trouve scolarisé dans une école chrétienne. Sans doute shintoïste, puisque dans sa chambre sa grand-mère voue un culte à son mari disparu, Yura ignore tout du christianisme.

Comme il est seul et ne s'est pas encore fait d'amis, il s'intéresse à ses nouveaux personnages que sont Jésus et ses disciples. Il serait même tenté de suivre les rites et de s'adonner à la prière...

Quand on lui donne une image sainte représentant le Christ... Un miracle se produit ! Jésus sort de l'image ! Haut d'une dizaine de centimètres, totalement semblable au Jésus de 33 ans d'avant le Golgotha, il n'est visible que de Yura.

Le film, dès lors, regorge de moments fantaisistes et de trucages à la Méliès, car ce Jésus est bien facétieux ! Ainsi, quand Yura retrouve un tourne-disque et écoute de la musique, Jésus danse sur la partie centrale cartonnée du 33 tours !

"Jésus" de Hiroshi Okuyama se révèle un très beau film sur un enfant obligé de se construire dans un environnement bouleversé. Pour Yura, ce n'est pas facile d'être loin de ses copains tokyoïtes, de vivre dans un univers où il faut même changer de Dieu. Rieur, observateur, curieux, il apprend et s'adapte à son nouveau monde.

Quand survient enfin le moment où il se fait un copain, un de ces copains "qu'on aurait pu garder toute la vie", dira-t-il, Yura redevient un enfant comme les autres... et son Jésus de poche finit par disparaître...

Bien entendu, Hiroshi Okuyama, cinéaste prometteur et totalement responsable de son film qu'il photographie et monte lui-même, ne va pas en rester là et la fin du film est loin d'être mièvre. Tout au contraire, c'est une grande leçon qui, malheureusement peut-être, scelle aussi la fin de l'enfance de Yura.

En seulement 76 minutes, "Jésus" de Hiroshi Okuyama dit énormément de choses sur l'enfance. Le jeune réalisateur sait aussi très bien décrire la famille de Yura, et réussit particulièrement le personnage de la grand-mère. Il esquisse aussi un très émouvant portrait de la mère du copain de Yura.

Ce film, que l'on peut voir en famille, sera l'occasion pour les jeunes ados de s'interroger sur le sens de la vie et ses aléas. C'est aussi, mine de rien, une jolie réflexion sur la signification et l'utilité des religions.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 février 2024 : Au soleil ou sous la pluie

Que ce soit en terme de météo ou de géopolitique, on ne sait plus sur quel pied danser. Mais quand même continuons de danser parce que si que restera-t-il ? Voici notre sélection hebdomadaire pour se changer les idées.

Du côté de la musique:

"La lune sera bleue" de Aline
"Brahms le Tzigane" du Choeur de Chambre Mélisme(s), Colette Diard & Bankal Trio
"Folklores" de Dumka
"Songes" de Elodie Vignon
"Et il y avait" de Geins't Naït, Laurent Petitgrand & Scanner
"Caravan party II" de Johan Farjot & Friends
"Hors-piste" de Le Pied de la Pompe
"Pop sauvage" de Métro Verlaine
"Bright" de Soulmate
"Family and friends" de The Twin Souls
"Haydn all stars (Haydn, Ravel, Fontyn, Brahms)" de Trio Ernest
"Tindersticks, les reprises" nouvel épisode de notre podcast Le Morceau Caché
et toujours :
Akira & Le Sabbat, Les Vulves Assassines en live au Cargö de Caen
"Ferel" de Fuzeta
quoi de neuf du côté de Gad Zukes - Sweet Needles - Johnnie Carwash - Chasing Daisy
"Colère" de Lox
"Colors" de Royal Pantone
"Part time believer" de The Strumbellas
et toujours :
quoi de neuf du côté des clips ? avec Down To The Wire - Karkara - 20 Seconds Falling Man - Little Odetta
"Le cap" de For The Hackers
"For the hive" de Last Quarter
rencontre avec Nicolas Jules lors de son passage au Poly'Sons de Montbrison
"Hell, fire and damnation" de Saxon
"La société de préservation du roseau" de The Reed Conservation Society

et toujours :
"Time whispers" de Back and Forth
"Distances" de Bertille
"Ce que la nuit" de Kloé Lang
"Première nuit" de Lucas Lombard
"Big Sigh" de Marika Hackman
"Credo" de Pierre de Bethmann
"Relapse" de Venus Worship

Au théâtre

les nouveautés de la semaine :

"Holyshit !" au Théâtre de La Reine Blanche
"Le petit Prince" à La Scala
"Frida Kahlo" à La Scala
"Les petits chevaux, une histoire d'enfants des lebensborn" au Théâtre de La Reine Blanche
et toujours :
"Burn baby burn" au Petit Théâtre du Gymnase Marie Bell
"Looking for Jaurès" au Théâtre Essaïon
"L'addition" au Théâtre Sylvia Monfort
"Tout le monde il est Jean Yanne" Au Théâtre Le Funambule Montmartre
"Les Travailleurs de la mer" au" au Théâtre Le Lucernaire
"Ds Ombres et des Armes" à La Manufacture des Abbesses
"Les Caroline" au Théâtre Les Enfants du Paradis
et les autres spectacles à l'affiche

Du cinéma avec le film de la semaine "Universal Theory" de Timm Kroger
et toujours:
"Elaha" de Milena Aboyan

Lecture avec :

"Disparue à cette adresse" de Linwood Barclay
"Metropolis" de Ben Wilson
et toujours :
"Archives de la joie" et "Le vent léger" de Jean-François Beauchemin
"Le diable sur mon épaule" de Gabino Iglesias
Morceaux choisis de la masterclass de Christophe Blain à Angoulême
"Camille s'en va" de Thomas Flahaut
"Le fantôme de Suzuko" de Vincent Brault
"Melody" de Martin Suter
"tempo" de Martin Dumont

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=