Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Nuit d'épine
Christiane Taubira  (Editions Plon)  septembre 2019

C’est toujours un immense plaisir d’avoir entre les mains un ouvrage écrit par la talentueuse Christine Taubira. Car au-delà d’être un personnage politique respectable et respectée, l’ancienne ministre de la Justice et garde des Sceaux possède une plume incroyable qui en fait un grand écrivain.

Son dernier ouvrage, paru durant l’automne aux éditions Plon, est un superbe livre que je vous conseille vivement ne serait que par la qualité de l’écriture de l’auteur. Lire du Taubira est toujours un éblouissement. Les mots choisis le sont toujours avec délicatesse et un sens de la littérature exceptionnelle. Les idées qu’elle développe, les histoires qu’elle nous raconte sont toujours superbes et je ne me lasse pas de la retrouver pour des romans ou des essais qui témoignent toujours d’une grande finesse, à la hauteur de ce que représente cette femme dans la vie politique française.

Il est donc question de la nuit dans son dernier ouvrage. De la nuit que chacun d’entre nous voit, vit et sent. De la nuit que l’on apprivoise à notre manière. De la nuit de Guyane, pays d’origine de l’auteure, trouée d’un faible lampadaire sous la lueur duquel enfant, à la faveur de la moiteur et du silence, elle allait lire en cachette, à celle qui permettait de régler ses comptes avec les péchés capitaux que les religieuses lui faisaient réciter dans la journée. Cette nuit, nous dévoile-t-elle, a longtemps été pour Christiane Taubira une complice, une alliée, une sorte de sœur intime et un moment particulier.

Cette nuit, c’est aussi la nuit des chansons qu’on adore et dévore, la nuit du sommeil qui refuse qu’on annonce la mort d’une mère, la nuit des études passionnées et des yeux en feu à force de scruter les auteurs sacrés, la nuit qui ouvre sur les petits matins des métros bougons et racistes.

Pour Christiane Taubira, la nuit est aussi celle des militantismes, de la Guyane qui se révolte, des combats furieux à l’assemblée autour du mariage pour tous. C’est enfin la nuit d’un tragique vendredi 13, bientôt suivie de celle où l’on décide d’un adieu. Les pages sur les attentats du 13 novembre et ses conséquences sont d’une beauté sidérante. Celles consacrées à la disparition de sa mère représentent une magnifique déclaration d’amour.

On se perd donc avec délice dans l’amour que porte Christine Taubira à la nuit. Cette nuit qu’elle aime tant est l’occasion pour elle de nous raconter les moments importants de sa vie professionnelle mais aussi ceux de sa vie personnelle. Son récit autobiographique écrit à la première personne confirme tout le bien que je pensais de cette femme. Christine Taubira possède une culture littéraire et musicale assez incroyable qui lui permet de placer dans son ouvrage de nombreuses références qui accompagnent parfaitement l’histoire de sa vie. En même temps qu’elle déroule les événements importants de sa vie, elle en profite aussi pour nous dévoiler des analyses très pertinentes sur notre société. Christine Taubira est une immense femme qui fait de la politique au sens noble du terme. Nuit d’épine est un livre à la hauteur du personnage, magnifiquement écrit, qui vous fera découvrir cette femme si vous ne la connaissez pas bien.

Ces nuits des espoirs, des questions, des inquiétudes parfois, des colères aussi sont pour l’auteure un roman du vrai. Un récit littéraire où l’auteure montre que la vie est souvent plus forte, inventive, poétique, envoûtante, dure, terrible que bien des fictions.

 

En savoir plus :
Le Facebook de Christiane Taubira


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !

Ce bel été indien se termine sur des orages, du tonnerre et des inondations terribles. Décidément 2020 ne nous épargne rien. Dans l'espoir de jours meilleurs et se faire plaisir au milieu de tout cela, voici notre sélection culturelle de la semaine.

Du côté de la musique :

"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses
et toujours :
"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre

Au théâtre :

les nouveautés :
"Aux éclats..." au Théâtre de la Bastille
"Onéguine" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Surprise parti" au Théâtre de la Reine Blanche
"Mademoiselle Else" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Killing Robots" au Théâtre Paris-Villette
les reprises :
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Hector Obalk - Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" au Studio Hébertot
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Jos Jouben - L'Art du rire" à La Scala
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec "Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris
la dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - La collection de Madame" au Musée du Quai Branly
et toujours :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Ailleurs" de Gints Zilbalodis
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel
et toujours :
"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=