Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Du ciel tombaient des animaux
Théâtre du Rond-Point  (Paris)  janvier 2020

Comédie de Caryl Churchill, mise en scène de Marc Paquien, avec Charlotte Clamens, Danièle Lebrun, Geneviève Mnich et Dominique Valadié.

Pour traiter du thème de l'apocalypse écologique et humaine qui constitue le scénario catastrophe au centre des préoccupations majeures de ce début de 21ème siècle, la notoire dramaturge britannique Caryl Churchill emprunte à l'eschatologie chrétienne.

Et plus précisément à l'épisode biblique de l'épreuve de Job dont la ruine lui est annoncée par des messagers proférant l'antienne "Moi seul rescapé je me suis sauvé pour te l’annoncer" qui inspire le titre original de son opus "Escaped alone".

Caryl Churchill procède "à l'anglaise", humour british inclus, dans la situation du fameux et institutionnel "tea time" entre voisines, trois seniors sourdes aux propos-prophéties d'une inconnue, selon le degré de rationalité du spectateur, lanceur d'alerte, visionnaire atteinte du syndrome de Cassandre ou rescapée dystopique, relate la fatale issue des dérives contemporaines dans une déclinaison du déluge, des dix plaies d'Egypte et les tourments du jugement dernier.

Pour l'adaptation française intitulée "Du ciel tombaient des animaux" visant donc expressément le livre de Apocalypse avec la pluie d'animaux considérés comme les instruments du mal sur terre, Marc Paquien a opté pour une scénographie minimaliste d'esquisse de jardin au fusain de Emmanuel Clolus, une mise en scène statique génératrice d'une atmosphère d'inquiétante étrangeté et une distribution magistrale.

Car pour interpréter, selon son indication, cette “comédie au goût de fin du monde", Marc Paquien dirige quatre magnifiques comédiennes.

Parfaite dans le rôle de l'oracle, et seule à quitter sa chaise, Dominique Valadié, s'avance en bord de scène pour délivrer, en adresse au public, le "fatum" rendu stupéfiant par son timbre de voix et sa scansion atypiques et, en l'occurrence, dépourvus de tout affect.

Ses partenaires, qui, figées dans un passé-présent, campent tout aussi efficacement les autres personnages, des moulins à paroles à la manière des "Talking Heads" d'Alan Bennett, auteur compatriote de la même génération que Cary Churchill, qui devisent non pas tant toutes ensembles mais chacune de manière autocentrée et ressassante.

A savoir Charlotte Clamens en dépressive hippie "flower power" avec jupe longue imprimée et fleur piquée dans les cheveux, Geneviève Mnich en jean version cow girl urbaine et Danièle Lebrun en mamie-gâteau en dentelles atteinte d'ailurophobie et époustouflante dans la narration de sa peur des chats.

Et donc, une mémorable, et sublime entre rire et effroi, tea party.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 29 mars 2020 : On continue à s'égayer le cerveau

On attaque la troisième semaine de confinement. On ne va pas baisser les bras, et nous vous proposons encore un joli contenu histoire de s'oxygéner le cerveau comme on peut. C'est parti.

Du côté de la musique :
"44" de François Puyalto
"Yene mircha" de Hailu Mergia
"Le silence et l'eau" de Jean-Baptiste Soulard
"Gigaton" de Pearl Jam
"Metal band" de Bernard Minet
"Connection loss" de Caesaria
"The black days session #1" de Daniel Roméo
"Sixième sens" de Faut Qu'ça Guinche
Péroké, Coco Bans, Al Qasar, quelques clips pour lutter contre l'ennui du confinement
"Alterations" de Robin McKelle
"Love of life" de Vincent Courtois, Robin Fincker et Daniel Erdmann
"No return" de We are Birds
et toujours :
"La course" de Bon Voyage Organisation
"Où ça en est ?" de Ceylon
"Blossom" de Coralie Royer
"Brothers of string" de Duplessy & the Violins of the World
"Atomised single" de Gogo penguin
"Onkalo" de Julie Campiche Quartet
"Single carry me home" de Kokoroko
"The pain, the blood and the sword" de Lion's Law
"Five for five" de Michael Fine
"Mon étrangère" de Valentin Vander

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

en diffusion sur le net :
une comédie contemporaine avec la captation de la création originelle de "Art"
du boulevard avec :
le streaming de "Fleur de cactus"
le streaming de "Jo"
un classique revisité avec
la captation
de "Peer Gynt"
une évocation de l'univers de Lewis Caroll avec la captation de "Lewis versus Alice"
dans la rubrique "Au Théâtre ce soir" :
"Peau de vache"
avec Sophie Desmarets
et "La Puce à l'oreille" avec Louis de Funès
une gourmandise pour fan addict avec Fabrice Luchini en vidéo dans "Le point sur Robert"
et des spectales à voir ou a revoir en DVD :
"Le Paradoxe amoureux"
"Dieu habite Dusseldorf"
"ABC D'airs"

Expositions :

en toute tranquilité mais musicales avec sur le Musée de la Sacem :
"L'Opérette" de son Age d'or à la Belle Epoque au regain d'engouement avec sa réactivation par des compagnies contemporaines tels "Azor" et "La Grande duchesse de Gerolstein"
et celle dédiée à son roi "Jacques Offenbach"
au Musée de la Monnaie de Paris :
la visite virtuelle des collections permanentes et la visite de sa dernière exposition en date "Kiki Smith"
et passer les frontières avec la visite virtuelle des collections du Musée Guggenheim de New York

Cinéma :

Ciné-Club at home avec :
"Blue Velvet" de David Lynch
"Casanova" de Federico Fellini
"Les 39 marches" d'Alfred Hitchock
le téléfilm "Paris Best" de Philippe Lioret
et des films récents sortis en DVD :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
"Alice et le maire" de Nicolas Pariser
"Noura" de Hinde Boujemaa

Lecture avec :

"Banditi" de Antoine Albertini
"Champ de tir" de Linwood Barclay
"Chasseurs et collectionneurs" de Matt Suddain
"Les cents derniers jours d'Hitler" de Jean Lopez
"Les plumes du pouvoir" de Michaël Moreau
"Nefertari dream" de Xavier-Marie Bonnot
et toujours :
"Confession téméraire" de Anita Pittoni
"L'âne mort" de Chawki Amari
"L'archipel des larmes" de Camilla Grebe
"Riposte" de David Albertyn
"Temps noirs" de Thomas Mullen
"Toute la violence des hommes" de Paul Colize
"Une île sur la Volga" de Iwan Lépingle

Froggeek's Delight :

"Shadow, le cloud computing", retour d'expérience de l'utisation d'un PC dans les nuages
Une sélection de jeux pour moins vous ennuyer pendant le confinement et plus tard
"Call of Cthulhu" sur Switch, PS4, Xbox One et PC
"Call of Duty Modern warfare" sur PS4, XboxOne, PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=