Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Barthes*
Vincent Gérard, Cédric Laty, Bernard Marcadé et et Camille Zéhenne  janvier 2020

Réalisé par Vincent Gérard, Cédric Laty, Bernard Marcadé et Camille Zéhenne. France. Documentaire. 52 minutes (Sortie le 15 janvier 2020).

Les quelques intréprides qui vont parler de "Barthes*" de Vincent Gérard, Cédric Laty, Bernard Marcadé et Camille Zéhenne ne devront pas oublier l’astérisque contenu dans le titre...

Très important, ce petit signe ! Car il explique entièrement les cinquante minutes qui vont suivre : "Sous ce nom du gascon barta (zone humide auprès d'une rivière ou d'un fleuve) on désigne les terres basses inondées chaque hiver par l'Adour". Les quatre mousquetaires qui ont signé ce moyen métrage vont donc filmer un fleuve et ses crus.

Long de 307 kilomètres, L'Adour prend sa source dans les Pyrénées, précisément au Pic du Midi de Bigorre et se dirige vers l'Atlantique, passe par Tarbes et se jette dans la Mer à Bayonne. Attention ! S'il y aura bien des vues aériennes et des prises de vue à bord de canots ou hors-bord, il ne faut pas s'attendre à un commentaire de documentaire à l'ancienne.

Car "Barthes*" est illustré vocalement par... Roland Barthes et ses célèbres "Mythologies" (1957). La voix grave et autoritaire de Barnard Marcadé lit de larges extraits du célèbre essai du sémiologue mort renversé rue des Ecoles, et qui passa son enfance justement à Bayonne.

Sur des images du fleuve, et quelques digressions (sur un groupe de vieux coureurs cyclistes ou sur une strip-teaseuse délicieusement coquine), on pourra retrouver quelques "mythologies" qui ont fait la France d'hier et perpétue celle d'aujourd'hui : "le Guide bleu", "Le Tour de France".

Ici, le texte s'entend et s'écoute. Il occupe l'image, reposante, apaisante, répétitive mais jamais lassante. Au contraire, l'incongru - comme cette belle quinquagénaire adepte du ski nautique - voisine avec l'attendu. Si l'on est charmé et totalement dépaysé par cette double ration de "Barthes" (image et texte), on ne manquera de souscrire à cet humour pince-sans-rire, à cette provocation paisible qui pendant cinquante minutes confronte le spectateur à un fleuve bien tranquille – même dans ses débordements.

Pour ajouter dans l'insolite et le loufoque, "Barthes*" de Vincent Gérard, Cédric Laty, Bernard Marcadé et Camille Zéhenne utilisent en permanence la "Gnossienne n°1" d'Erik Satie dans différentes versions.

Entre l'eau qui coule et le cool du piano, on est délicatement emporté dans un ailleurs raisonneur où reviendrait la voix démiurgique du philosophe ironique pour donner du sens à ce voyage inexorable d'un fleuve qui va et veut se perdre dans l'Océan.

Sans doute, mieux vaut que l'impatient avide d'images saccadées et de fictions convenues ne tente pas l'aventure. Pour les autres qui s'y risqueront le résultat n'est pas garanti. Peut-être seront-ils irrités par le procédé mais s'ils tiennent fermement le cap, ils pourront dire qu'ils ont vu quelque chose de vraiment original.

En complément de programme, "Woods and Waters" d'Antoine Parouty devrait leur procurer un plaisir parallèle.

Ce court-métrage qu'il est recommandé de voir dans le noir total suit aussi une rivière. On entend les clapotis des rames dans une zone boisée.

Le film se veut une référence au photographe américain George Shiras (1859-1942) qui fut un très grand photographe naturaliste et animalier.

Dans ce très beau clair-obscur où peu à peu naîtra le jour, et apparaîtront deux cheminots, s'élèvera le chant magnifique du "Hangman" du compositeur américain John Jacob Niles.

A l'instar de "Barthes*", celui qui aura surmonté sa peur de l'ennui récoltera de beaux fruits grâce à "Woods and Waters" d'Antoine Parouty : car cheminer avec George Shiras et John Jacob Niles, cela vaut tous les parcours balisés recommandés par les tenants de la culture aseptisée.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=