Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Celle qui pleurait sous l?eau
Niko Tackian  (Editions Calmann-Lévy)  janvier 2020

C’est devenu une habitude maintenant que celle de voir apparaître à chaque début d’année un nouvel ouvrage d’un auteur qu’on aime bien chez Froggy’s Delight, un certain Niko Tackian. Et voilà quatre ans que cela dure, pour notre plus grand plaisir de lecture, avec des histoires et des intrigues sans cesse renouvelées et des décors différents. Niko Tackian prend livre après livre une place plus importante dans le milieu du thriller français, n’ayant maintenant plus grand-chose à envier aux grosses têtes d’affiche que l’on connaît tous.

Celle qui pleurait sous l’eau est son nouveau titre, un nouveau thriller rondement mené, jubilatoire au possible, totalement addictif qui ravira tous les amateurs de bons thrillers français. Celle qui pleurait sous l’eau, c’est Clara, une jeune femme qui n’est plus qu’un simple dossier posé sur le bureau de l’inspecteur Tomar Khan, depuis qu’on vient de la retrouver morte, flottant dans le magnifique bassin Art déco d’une piscine parisienne. Clara a mis fin à ses jours, cela semble évident et Tomar est sur le point de clore ce dossier, d’autant plus qu’il est surtout préoccupé par une enquête qui le concerne et se resserre autour de lui.

C’est Rhonda, son adjointe, qui va refuser de croire à un suicide, ne comprenant pas comment une jeune femme aussi lumineuse et passionnée puisse en venir à mettre fin à ses jours. Etrangement, elle sent une présence derrière ce geste qui va lui donner envie d’enquêter et de fouiller un peu plus la vie de cette Clara, révélant des souffrances internes qu’elle va chercher à remonter. Avec une grande ténacité, appuyée par Tomar, elle va venir à bout de cette enquête bouleversante.

Tout d’abord, c’est un immense plaisir que celui de retrouver le personnage de Tomar Khan, présent dans les deux premiers ouvrages de l’auteur, Toxique et Fantazme (que je vous conseille vivement au passage) mais absent dans son dernier thriller, Avalanche Hôtel. On quitte les Alpes suisses pour retrouver la France et plus particulièrement Paris.

Flic tourmenté, ancien boxeur, Tomar khan n’est pas un flic comme les autres, il attire les embrouilles jusqu’à se retrouver avec une enquête qui le met en cause personnellement. Du coup, deux enquêtes traversent l’ouvrage, celle concernant la femme retrouvée morte dans la piscine et celle le concernant, sur fond de drogues, d’argent et de pouvoir, servi par des petits délinquants. Derrière cette enquête qui concerne Tomar se révèle un nouveau personnage, une procureure particulièrement ambitieuse, prête à tout pour sa carrière.

L’ouvrage traite aussi de problèmes de société, concernant les femmes notamment qui peuvent se retrouver sous l’emprise d’un homme. De la violence et de la maltraitance qu’elles subissent encore trop souvent. La manipulation psychologique est parfaitement traitée dans cet ouvrage. Elle nous montre comment elle peut atténuer la différence entre un suicide et un homicide.

Ces femmes que l’auteur met en avant, sont parfaitement symbolisées par un personnage important du roman, la mère de Tomar, prénommée Ara, une femme courageuse, tout comme Rhonda.

Alors voilà, une fois encore, Niko Tackian nous propose un excellent thriller, une double enquête percutante qui nous fait beaucoup réfléchir sur la condition des femmes manipulées.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "Avalanche Hôtel" du même auteur

En savoir plus :
Le Facebook de Niko Tackian


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 22 mars 2020 : Homeworks

Nos chroniqueurs ont fait leurs devoirs à la maison cette semaine. On vous parle toujours de musique, de littérature et de jeux vidéo mais aussi d'expositions virtuelles, de cinéma et de théâtre en DVD ou en ligne. C'est parti, voici de quoi vous occupez en restant chez vous.

Du côté de la musique :

"La course" de Bon Voyage Organisation
"Où ça en est ?" de Ceylon
"Blossom" de Coralie Royer
"Brothers of string" de Duplessy & the Violins of the World
"Atomised single" de Gogo penguin
"Onkalo" de Julie Campiche Quartet
"Single carry me home" de Kokoroko
"The pain, the blood and the sword" de Lion's Law
"Five for five" de Michael Fine
"Mon étrangère" de Valentin Vander
et toujours :
"Ludi" de Chassol
"D'ombres" de Elodie Vignon
"L'univers" de Goodbye Moscow
"Single / Clip des champions" de Klub des Loosers
"Robert Schumann : L'hermaphrodite" de Laurianne Corneille
"A Milli" le podcast numéro 11 de Listen in Bed
"Outlaws" de Ludivine Issambourg
"It's only us" de Monophonics
"Premier EP" de Panic Party
"Ornithologie" de Un Poco Loco

Au théâtre :

dans un fauteuil de salon avec la sélection de la semaine en diffusion sur le net :
du boulevard avec :
"Le Sommelier" en replay sur la chaîne Paris-Première et la captation de "Un amour de jeunesse"
un classique avec la captation de "Ruy Blas" créé aux Fêtes Nocturnes de Grignan
un classique revisité avec le streaming de "L'Ecole des femmes" au Théâtre national de l'Odéon
une comédie circassienne avec la captation de "La Nuit du Cerf" du Cirque Leroux
dans la rubrique "Au Théâtre ce soir" : "Potiche" de Barillet et Grédy avec Jacqueline Maillan
et des spectales à voir ou a revoir en DVD :
"Le Récital emphatique de Michel Fau"
"Le Gros, la Vache et le Mainate"
"Elephant Man"
"Dans les yeux de Jeanne"
"Orphée"
"Il y aura la jeunesse d'aimer"

Expositions :

en toute tranquilité mais qui déménagent avec sur le Musée de la Sacem avec :
"Le Punk français" qui a fêté son quarantième anniversaire et "Le Disco français" toujours présent sur les dancefloors
le parcours virtuel sur le site du Petit Palais correspondant à l'exposition "Paris 1900"
en passant les frontières avec la visite virtuelle des collections du Rijksmuseum d'Amsterdam
et, en attendant la réouverture de l'exposition "Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée, le documentaire "Sur les pas de Christian Louboutin" de Olivier Garouste

Cinéma :

se faire une toile à domicile avec parmi les films récents sortis en DVD :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin

Lecture avec :

"Confession téméraire" de Anita Pittoni
"L'âne mort" de Chawki Amari
"L'archipel des larmes" de Camilla Grebe
"Riposte" de David Albertyn
"Temps noirs" de Thomas Mullen
"Toute la violence des hommes" de Paul Colize
"Une île sur la Volga" de Iwan Lépingle
et toujours :
"Alerte rouge" de Tomaz Lavric
"Chez nous" de Louis Candlish
"de Gaulle et les grands" de Eric Branca
"El Nino de Hollywood" de Oscar & Juan José Martinez
"Idiot wind" de Peter Kaidheim
"L'intégrale de F A U S T" de Serge Lehman
"Pacifique" de Stéphanie Hochet

Froggeek's Delight :

Une sélection de jeux pour moins vous ennuyer pendant le confinement et plus tard
"Call of Cthulhu" sur Switch, PS4, Xbox One et PC
"Call of Duty Modern warfare" sur PS4, XboxOne, PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=