Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Opposition - Mitterrand vs Rocard
Théâtre de l'Atelier  (Paris)  janvier 2020

Comédie politique de Georges Naudy, mise en scène de Eric Civanyan, avec Philippe Magnan et Cyrille Eldin.

Depuis "Le Souper" écrit en 1989 par Jean-Claude Brisville, le théâtre dit "de conversation" en ce que, dépourvu d'intrigue comme d'action, focalisé sur le dire et l'antagonisme philosophique, idéologique, politique, éthique ou moral de deux personnages dans un huis-clos fictionnel, suscite régulièrement tant l'imagination des auteurs que l'engouement du public.

L'opus de Georges Naudy intitulé L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" intervient de manière émérite dans ce genre, avec l'affrontement des tempéraments et des idées et le sens de la formule, et le registre de la confrontation politique avec une partition construite à partir d'une entrevue réelle intervenue entre les deux prétendants potentiels à l'investiture pour l'élection présidentielle de 1981 et de leurs déclarations et écrits nourrissant de percutants dialogues théâtralisés.

Georges Naudy a opté pour une trame claire que même signifie le décor conçu par Edouard Laug, un bureau dans lequel trône une monumentale bibliothèque toute en hauteur, symbole de la grande culture de son occupant mais également métaphore de statue du Commandeur ainsi qu'une méridienne évoquant le divan psychanalytique.

En effet, les protagonistes ressortent chacun à une des deux catégories d'hommes : les pères et les fils. François Mitterrand est un père, non le miséricordieux et aimant père biblique mais le saturne monstrueux dévorant ses enfants par crainte de leur succession, et, de plus, celui qui se veut le premier et dernier monarque de la gauche, celui sans postérité politique et magnifié par "sa" pyramide, celle placée au coeur du palais royal que fut le Louvre.

Michel Rocard, de vingt ans son cadet, est un fils sous l'emprise d'un complexe d'Oedipe autant plus irrésolu que face à une double figure, celle du père tutélaire et celle du fondateur de l'Union de la gauche, il ne parvient pas à se résoudre à "tuer le père" et, en quête tant de la reconnaissance que de l'adoubement du chef, demeure ainsi en position de faiblesse.

Dès lors entre le septuagénaire vieux briscard de la politique et de la gouvernance et le "jeune" prétendant technocrate qui, en pratique, ne connaît guère que le clochemerle municipal, la négociation, sinon le combat, s'engage avec virulence.

A la mise en scène de cette caustique partition, Eric Civanyan ne prétend ni à la réformation ni à l'originalité et veille à l'absence de dérive vers le numéro d'acteur comme la tentation caricaturale.

Au jeu, Philippe Magnan, marmoréen, manie à l'envi, et avec une évidente délectation, l'ironie, le sarcasme et l'humour pince-sans-rire, surtout aux dépens d'autrui, et l'instrumentalisation du vieux briscard, surnommé "le Sphinx", que le désir de revanche après deux défaites continue d'aiguillonner dans la course au pouvoir.

Et Cyril Eldin campe avec conviction, et de façon convaincante, l'outsider, éternel second, qui ne sort pas vainqueur de ces aiguisées joutes verbales qui égaient le spectateur tout en levant le voile sur les cyniques arcanes politiciennes.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 09 juin 2024 :Les nouveautés débarquent

Entre 2 tours de scrutin, il reste du temps pour découvrir notre sélection culturelle hebdomadaire. Cette semaine, c'est aussi le retour des sessions Froggy et ça fait plaisir !
Pensez aussi à nous soutenir en suivant nos réseaux sociaux et nos chaînes YouTube et Twitch.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Baptiste Dosdat autour de son album "Batist & The 73", agrémenté d'une session
"The afternoon of our lives" de Olivier Rocabois
"Ciel, cendre et misère noire" de Houle
Alain Chamfort était au Point Ephémère
"Middle class luxury" de Beau Bandit
"As seasons changed" de Indigo Birds
"Jusqu'où s'évapore la musique" de Jérôme Lefebvre / FMR Ochestra
We Hate You Please Die, Jules & Jo et Hippocampe Fou dans un petit tour des clips de la semaine
"Upside down" de Manila Haze
"Volupté" de Marie Pons & Geoffrey Jubault
"Hey you" de Mazingo
"Réalité" de Moorea
"Bleu" de Olivier Triboulois
"Thalasso" de Soft Michel
"Rockmaker" de The Dandy Wharols
et toujours :

"Nos courses folles" de Les Fouteurs de Joie
quelques clips avec Lux, Tramhaus, Coeur Joie, Mélys, Resto Basket
"Ravage club" de Ravage Club
"A life of suitcase" de The Rapports
"The giant rooster" de Trigger King
"Homecoming" c'est le 31ème épisode du Morceau Caché

Au théâtre :

les nouveautés :

"Du domaine des murmures" au Théâtre Le Lucernaire
"Hepta, le grand voyage du Petit Homme" au Théâtre Essaïon
"Pourquoi Camille ?" au Théâtre La Flèche (et bientôt Avignon)

"Les vagues" au Théâtre de La Tempête
"Molly ou l'Odyssée d'une Femme" au Théâtre Essaïon

"Dictionnaire amoureux de l'inutile" au Théâtre La Scala
"La contrainte" au Théâtre La Verrière de Lille
"Les possédés d'Illfurth" au Théâtre du Rond Point
"Les tournesols" au Théâtre Funambule Montmartre
"Un faux pas dans la vie d'Emma Picard" au Théâtre Essaïon
et toujours :
"L'affaire Rosalind Franklin" au Théâtre de la Reine Blanche
"Un mari idéal" au Théâtre Clavel
"Chère insaisissable" au Théâtre Le Lucernaire
"La loi du marcheur" au Théâtre de la Bastille
"Le jeu des ombres" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Capharnaüm, poème théâtral" au Théâtre de la Cité Internationale
"Jean Baptiste, Madeleine, Armande et les autres" au Théâtre Gérard Philipe
"Majola" au Théâtre Essaïon
"Mon pote" au Théâtre de la Manufacture des Abbesses

Cinéma avec :

"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine

"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein
et toujours :
"Le déserteur" de Dani Rosenberg
"Marilu" de Sandrine Dumas
"Que notre joie demeure" de Cheyenne-Marie Carron
"Amal" de Jawad Rhalib
"L'île" de Damien Manivel
"Le naméssime" de Xavier Bélony Mussel
"Yurt" de Nehir Tuna
"Le squelette de Madame Morales" de Rogelio A. Gonzalez

Lecture avec :

"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
et toujours :
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=