Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Opposition - Mitterrand vs Rocard
Théâtre de l'Atelier  (Paris)  janvier 2020

Comédie politique de Georges Naudy, mise en scène de Eric Civanyan, avec Philippe Magnan et Cyrille Eldin.

Depuis "Le Souper" écrit en 1989 par Jean-Claude Brisville, le théâtre dit "de conversation" en ce que, dépourvu d'intrigue comme d'action, focalisé sur le dire et l'antagonisme philosophique, idéologique, politique, éthique ou moral de deux personnages dans un huis-clos fictionnel, suscite régulièrement tant l'imagination des auteurs que l'engouement du public.

L'opus de Georges Naudy intitulé L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" intervient de manière émérite dans ce genre, avec l'affrontement des tempéraments et des idées et le sens de la formule, et le registre de la confrontation politique avec une partition construite à partir d'une entrevue réelle intervenue entre les deux prétendants potentiels à l'investiture pour l'élection présidentielle de 1981 et de leurs déclarations et écrits nourrissant de percutants dialogues théâtralisés.

Georges Naudy a opté pour une trame claire que même signifie le décor conçu par Edouard Laug, un bureau dans lequel trône une monumentale bibliothèque toute en hauteur, symbole de la grande culture de son occupant mais également métaphore de statue du Commandeur ainsi qu'une méridienne évoquant le divan psychanalytique.

En effet, les protagonistes ressortent chacun à une des deux catégories d'hommes : les pères et les fils. François Mitterrand est un père, non le miséricordieux et aimant père biblique mais le saturne monstrueux dévorant ses enfants par crainte de leur succession, et, de plus, celui qui se veut le premier et dernier monarque de la gauche, celui sans postérité politique et magnifié par "sa" pyramide, celle placée au coeur du palais royal que fut le Louvre.

Michel Rocard, de vingt ans son cadet, est un fils sous l'emprise d'un complexe d'Oedipe autant plus irrésolu que face à une double figure, celle du père tutélaire et celle du fondateur de l'Union de la gauche, il ne parvient pas à se résoudre à "tuer le père" et, en quête tant de la reconnaissance que de l'adoubement du chef, demeure ainsi en position de faiblesse.

Dès lors entre le septuagénaire vieux briscard de la politique et de la gouvernance et le "jeune" prétendant technocrate qui, en pratique, ne connaît guère que le clochemerle municipal, la négociation, sinon le combat, s'engage avec virulence.

A la mise en scène de cette caustique partition, Eric Civanyan ne prétend ni à la réformation ni à l'originalité et veille à l'absence de dérive vers le numéro d'acteur comme la tentation caricaturale.

Au jeu, Philippe Magnan, marmoréen, manie à l'envi, et avec une évidente délectation, l'ironie, le sarcasme et l'humour pince-sans-rire, surtout aux dépens d'autrui, et l'instrumentalisation du vieux briscard, surnommé "le Sphinx", que le désir de revanche après deux défaites continue d'aiguillonner dans la course au pouvoir.

Et Cyril Eldin campe avec conviction, et de façon convaincante, l'outsider, éternel second, qui ne sort pas vainqueur de ces aiguisées joutes verbales qui égaient le spectateur tout en levant le voile sur les cyniques arcanes politiciennes.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 mars 2020 : Homeworks

Nos chroniqueurs ont fait leurs devoirs à la maison cette semaine. On vous parle toujours de musique, de littérature et de jeux vidéo mais aussi d'expositions virtuelles, de cinéma et de théâtre en DVD ou en ligne. C'est parti, voici de quoi vous occupez en restant chez vous.

Du côté de la musique :

"La course" de Bon Voyage Organisation
"Où ça en est ?" de Ceylon
"Blossom" de Coralie Royer
"Brothers of string" de Duplessy & the Violins of the World
"Atomised single" de Gogo penguin
"Onkalo" de Julie Campiche Quartet
"Single carry me home" de Kokoroko
"The pain, the blood and the sword" de Lion's Law
"Five for five" de Michael Fine
"Mon étrangère" de Valentin Vander
et toujours :
"Ludi" de Chassol
"D'ombres" de Elodie Vignon
"L'univers" de Goodbye Moscow
"Single / Clip des champions" de Klub des Loosers
"Robert Schumann : L'hermaphrodite" de Laurianne Corneille
"A Milli" le podcast numéro 11 de Listen in Bed
"Outlaws" de Ludivine Issambourg
"It's only us" de Monophonics
"Premier EP" de Panic Party
"Ornithologie" de Un Poco Loco

Au théâtre :

dans un fauteuil de salon avec la sélection de la semaine en diffusion sur le net :
du boulevard avec :
"Le Sommelier" en replay sur la chaîne Paris-Première et la captation de "Un amour de jeunesse"
un classique avec la captation de "Ruy Blas" créé aux Fêtes Nocturnes de Grignan
un classique revisité avec le streaming de "L'Ecole des femmes" au Théâtre national de l'Odéon
une comédie circassienne avec la captation de "La Nuit du Cerf" du Cirque Leroux
dans la rubrique "Au Théâtre ce soir" : "Potiche" de Barillet et Grédy avec Jacqueline Maillan
et des spectales à voir ou a revoir en DVD :
"Le Récital emphatique de Michel Fau"
"Le Gros, la Vache et le Mainate"
"Elephant Man"
"Dans les yeux de Jeanne"
"Orphée"
"Il y aura la jeunesse d'aimer"

Expositions :

en toute tranquilité mais qui déménagent avec sur le Musée de la Sacem avec :
"Le Punk français" qui a fêté son quarantième anniversaire et "Le Disco français" toujours présent sur les dancefloors
le parcours virtuel sur le site du Petit Palais correspondant à l'exposition "Paris 1900"
en passant les frontières avec la visite virtuelle des collections du Rijksmuseum d'Amsterdam
et, en attendant la réouverture de l'exposition "Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée, le documentaire "Sur les pas de Christian Louboutin" de Olivier Garouste

Cinéma :

se faire une toile à domicile avec parmi les films récents sortis en DVD :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin

Lecture avec :

"Confession téméraire" de Anita Pittoni
"L'âne mort" de Chawki Amari
"L'archipel des larmes" de Camilla Grebe
"Riposte" de David Albertyn
"Temps noirs" de Thomas Mullen
"Toute la violence des hommes" de Paul Colize
"Une île sur la Volga" de Iwan Lépingle
et toujours :
"Alerte rouge" de Tomaz Lavric
"Chez nous" de Louis Candlish
"de Gaulle et les grands" de Eric Branca
"El Nino de Hollywood" de Oscar & Juan José Martinez
"Idiot wind" de Peter Kaidheim
"L'intégrale de F A U S T" de Serge Lehman
"Pacifique" de Stéphanie Hochet

Froggeek's Delight :

Une sélection de jeux pour moins vous ennuyer pendant le confinement et plus tard
"Call of Cthulhu" sur Switch, PS4, Xbox One et PC
"Call of Duty Modern warfare" sur PS4, XboxOne, PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=