Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Une histoire d'amour
La Scala  (Paris)  janvier 2020

Comédie dramatique écrite et mise en scène d’Alexis Michalik, avec Pauline Bression, Juliette Delacroix, Alexis Michalik et Marie-Camille Soyer (en alternance Lior Chabbat), Violette Guillon et Amélia Lacquemant).

Auteur, metteur en scène et comédien à succès, Alexis Michalik est un artiste touche à tout à la plume plutôt prolixe.

Après une rentrée littéraire qui a salué l’arrivée en librairie de son premier roman, "Loin", le voici reparti avec "Une histoire d’amour" à la conquête des planches, alors que pas moins de 4 de ses créations sont encore jouées aux quatre coins du monde ("Le Porteur d’histoire", "Le Cercle des Illusionnistes", "Edmond" et "Intra-Muros").

Cette fois-ci cependant il ne s’attelle pas seulement à l’écriture et à la mise en scène, mais retourne également à ses premiers amours scéniques en interprétant un des rôles titre du spectacle.

Une histoire d’amour est avant tout une histoire tout court, celles de plusieurs vies entremêlées par les relations et les émotions de ses protagonistes que l’on suit sur plus de 15 ans d’existence.

Tout commence en 2005 par une rencontre tout ce qu’il y a de plus courante et une discussion autour d’un café. Il y a d’une part Katia, jeune femme au passé familial douloureux qui a dressé de nombreuses barrières intérieures pour se protéger, et Justine plutôt inexpérimentée et équilibrée, incarnation parfaite de la jeune hétérosexuelle blanche que la vie a plutôt bien traitée.

Elles vont tomber amoureuses, s’unir, vouloir un enfant via une double insémination artificielle dont une, mais seulement une hélas, va fonctionner. Katia tombe enceinte, Justine s’éloigne. Le couple se sépare et Katia élève seule sa fille Jeanne.

Plusieurs années plus tard Katia tombe malade. Elle est condamnée. Qui va pouvoir s’occuper de sa fille ? William son alcoolique de frère, auteur cynique et amoché par la vie ? Justine ? Et Jeanne, adolescente sensible et précoce, qu’en pense-t-elle ?

S’enclenche alors une mécanique complexe de sentiments qui ne le sont pas moins, autour de l’amour, de son absence, de l’abandon, de la trahison, mais également de la beauté, de la création et au final, de la vie elle-même.

Avec "Une histoire d’amour", Alexis Michalik bascule sensiblement du registre qui a fait sa renommée, celui des récits historiques à tiroirs, vers une narration plus linéaire, plus épurée, au final plus intimiste et certainement plus propice à s’intéresser aux subtilités des âmes humaines.

Il n’en perd pour autant pas son sens du rythme, de la relance et de la répartie, entrainant avec brio le spectateur dans un perpétuel tourbillon de changements à vue, de joutes verbales drolatiques, de relances narratives et de musiques soigneusement placées pour exacerber les mots et les intentions.

Et s’il en fait parfois un peu trop, si les ficelles sont ci et là un peu épaisses, les bons sentiments trop exacerbés ou les situations convenues, c’est son sens du dosage et du timing qui maintient sans cesse la pièce sur le fil ténu de la réussite et fait passer sans coup férir le spectateur du rire au larme en un tour de main. Un véritable numéro d’équilibriste où, force est de constater spectacle après spectacle, il excelle.

Les comédiennes, impeccablement bien dirigées sont quant à elle absolument merveilleuses, drôles, justes, émouvantes et parfaitement complémentaires. À la douceur fuyante de Marie-Camille Soyer (Justine) répond la dureté et la souffrance de Juliette Delacroix (Katia), tandis que la grâce de Pauline Bression (Claire) et l’ingénue et très prometteuse Violette Guillon (Jeanne) contrebalancent le cynisme et le sourd désespoir de William joué par Alexis Michalik à la présence solaire, presque malgré lui.

Histoire universelle, casting impeccable, mise en scène intelligente et rythmée, cette histoire d’amour, complexe dans sa simplicité a tous les ingrédients d’un succès qu’on lui souhaite car mérité.

 

Cécile B.B.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 juillet 2024 : La grande parade

C'est l'heure de la grande parade et du tintouin pour faire semblant que tout va bien depuis 1789. Mais le feu d'artifice culturel, c'est sur Froggy's Delight que ça se passe et plus précisément à Avignon ! Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"Postindustrial Hometown Blues" de Big Special
"That golden time" de Villagers
"La maladresse" de Leila Huissoud
quelques découvertes avec The Silver Lines, Inwoods, Djinn, Coeur Joie, Pop Crimes et ODA
et toujours :
"Les chants de l'aurore" de Alcest
quelques clips à découvrir : Dropdead Chaos, MATW, For the Hackers, Elias Dris, CXK
Festival Chauffer la Noirceur #32, nous y fumes avec Gogol Bordello, Glauque, Mike Love et quelques autres
"Shame" de Venice Bliss
"Locust land" de Bill MacKay
"Flash-back" de de Laurène Heistroffer Durantel
"Hommage à Nadia Boulanger" de Lola Descours
"All things shining" de Oh Hiroshima
"Deutche theatre Berlin trilogy" de PC Nackt et Nico van Wersch
"Le seum" de Resto Basket
"Times" de Seppuku
des festivals à venir : U Rock Party #3, Cooksound #13, La Guinguette Sonore #7
quelques clips : BEBLY - Lofofora - Chien Méchant - Wendy Pot - Cloud House - JMF Band
on termine la saison du Morceau Caché par "Émission 33 - Alt-J, The Dream, analyse par Alt-J"

Au théâtre :

Spéciale Avignon :
"J'aimerais arrêtée" au Théâtre Luna / Quartier Luna
"Les enfants du diable" au Théâtre L'Oriflamme
"Momentos" au Théâtre Girasole
"Venise, récit chanté d'un corps" au Théâtre le 11
"L'arbre de Mia" au Grenier à Sel
"Au creux de mon silence" au Théâtre 3S
"Des chèvres en Corrèze" au Théâtre Episcène
"Inavouable" de Théâtre La Manufacture
"Vive" au Théâtre du Train Bleu
"Brisby (blasphème !)" au Théâtre du Train Bleu
"L'art de ne pas dire" au Théâtre La Factory, salle Tomasi
"Constellation Bobin Leprest" au Théâtre Le Verbe Fou
"Femme non rééducable" au Théâtre du Balcon
"Métanoïa, le présage du papillon" au Théâtre La Factory, Chapelle des Antonins
"Normal" à La Scala Provence
"Le poids des fourmis" au Théâtre La Manufacture
"Les enchanteurs" au Théâtre des Gémeaux
"Cyborg Experiments #1" au Théâtre La Factory
"Cet amour qui manque à tout amour" au Théâtre Chapau Rouge
"Rêveries" au Présence Pasteur, salle Jacques Fornier
"160 000 enfants" au Théâtre des Lilas
"Anne Chrsitine et Philippe" au Tiers lieu La Respelid'/Carmel
"Blanc de blanc" au Théâtre Transversal
"Classement sans suite" au Théâtre La Luna
et également toutes les chroniques par théâtre :
Le récapitulatif des tous les spectacles d'Avignon chroniqués chez Froggy

Cinéma avec :

"Aventurera" de Alberto Gout
"Karmapolice" de Julien Paolini

"Saravah" de Pierre Barouh
"La récréation de juillet" de Pablo Cotten et Joseph Rozé

"El profesor" de Marie Alché & Benjamin Naishtat

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Expos avec "Résistance" de l'artiste Ukrainien Pinhas Fishel, Pavillon Davioud

Lecture avec :

Nos polars de l'été :
"7m2" de Jussi Adler Olsen
"La meute" de Olivier Bal
"Les effacées" de Bernard Minier
"Norferville" de Franck Thilliez
et toujours :
"Délivrées" de Delilah S. Dawson
"Un autre eden" de James Lee Burke
"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=