Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Lake Success
Gary Shteyngart  (Editions de l'Olivier)  janvier 2020

Pour cette rentrée littéraire aux éditions de l’Olivier, ne connaissant pas les auteurs qui étaient publiés, j’ai fait le choix de m’attarder sur certains ouvrages seulement à partir de leur couverture. Et c’est celle du livre de Gary Shteyngart qui m’a le plus attiré. Je ne sais pas comment l’expliquer, j’ai juste eu l’envie de me plonger dans cet ouvrage de cet auteur inconnu pour moi en voyant un bus traverser des grands paysages.

Et en me renseignant, je me suis rendu compte que Gary Shteyngart avait déjà publié de nombreux ouvrages aux éditions de l’Olivier. Né en 1972 à Saint-Petersbourg, il est arrivé aux Etats-Unis six ans plus tard et aujourd’hui écrivain, il écrit des ouvrages recommandés par Richard Ford ! Choix innocent donc, découverte d’un auteur plein de talent et réel plaisir de lecture pour ce Lake Success qui a en plus le mérite d’être très drôle.

Lake Success nous raconte l’histoire d’un certain Barry Cohen, âgé de 43 ans, New-Yorkais survolté à la tête d’un fonds de pension spéculatif de 2,4 milliards de dollars. Barry est au bord du précipice. Sous le coup d’une enquête de la commission boursière, accablé par la découverte de l’autisme de son jeune fils, il prend une décision aussi subite qu’inattendue et embarque dans un car Greyhound.

Barry file vers le Nouveau-Mexique où demeure celle qui fut jadis son premier amour, et avec qui il imagine pouvoir refaire sa vie. Une vie plus simple, plus saine, plus heureuse. Commence alors une folle traversée du continent nord-américain. D’est en ouest, de highways en freeways, Barry va découvrir une autre Amérique : celle des pauvres, des marginaux, des déclassés. Pendant que sa femme entame une liaison avec un romancier, Barry fonce vers une improbable rédemption.

L’histoire de cet homme ultra riche, qui semble tout avoir pour être heureux, qui possède un immense appartement à New-york, une femme et un enfant va basculer au cours d’une nuit. On est en 2016, dans une Amérique persuadée qu’Hillary Clinton sera présidente sans imaginer une seconde que Trump puisse l’en empêcher. Un soir, un dîner trop arrosé, une dispute avec sa femme et la nounou de son fils qui se termine en bagarre, un déclic et Barry décide de tout plaquer pour partir. C’est là qu’on le retrouve au début du livre, dans une gare routière, ivre, à chercher un guichet pour pouvoir s’acheter un ticket de bus.

Une deuxième vie s’offre à lui, faite de rencontres originales et multiples tout au long de son périple en bus qui le mène vers celle à qui il pense encore. Abandonnant son portable et ses cartes de crédit, il a fait le choix de prendre une compagnie de bus utilisée par les pauvres.

L’Amérique qu’il traverse et qu’il découvre est très loin de celle qu’il connaissait à New-York. Il va nous en dresser un portrait acerbe, réaliste et cruel au travers d’un récit bourré d’humour (le livre est parfois très drôle) qui ne manque pas de sincérité. Il va rencontrer tout un tas de personnages hauts en couleur qui donneront souvent de savoureux dialogues dans le livre.

Avec cet ouvrage l’auteur russe n’hésite pas à dézinguer le monde de la finance et Donald Trump, il nous dévoile avec talent la face cachée de l’Amérique. En parallèle, on suit l’évolution de la femme de Barry et la campagne de Trump qui se voit au fil des sondages être crédité d’intention de vote en hausse.

Sans se départir de son humour loufoque, l’auteure russe dresse le portrait d’une Amérique déboussolée, à la veille de l’élection de Trump, et nous entraîne dans un road-trip qui tient plus des montagnes russes que du voyage d’agrément. Il nous montre aussi qu’il connaît parfaitement le pays qui l’a adopté et sa société.

L’ouvrage va être adapté sous la forme d’une série diffusée par HBO en 2020. Elle devrait, je suppose, connaître un joli succès, tout comme le livre, je l’espère, qui le mérite vraiment.

 

A lire sur Froggy's Delight :
La chronique de "Très chers amis" du même auteur

En savoir plus :
Le site officiel de Gary Shteyngart
Le Facebook de Gary Shteyngart


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 09 juin 2024 :Les nouveautés débarquent

Entre 2 tours de scrutin, il reste du temps pour découvrir notre sélection culturelle hebdomadaire. Cette semaine, c'est aussi le retour des sessions Froggy et ça fait plaisir !
Pensez aussi à nous soutenir en suivant nos réseaux sociaux et nos chaînes YouTube et Twitch.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Baptiste Dosdat autour de son album "Batist & The 73", agrémenté d'une session
"The afternoon of our lives" de Olivier Rocabois
"Ciel, cendre et misère noire" de Houle
Alain Chamfort était au Point Ephémère
"Middle class luxury" de Beau Bandit
"As seasons changed" de Indigo Birds
"Jusqu'où s'évapore la musique" de Jérôme Lefebvre / FMR Ochestra
We Hate You Please Die, Jules & Jo et Hippocampe Fou dans un petit tour des clips de la semaine
"Upside down" de Manila Haze
"Volupté" de Marie Pons & Geoffrey Jubault
"Hey you" de Mazingo
"Réalité" de Moorea
"Bleu" de Olivier Triboulois
"Thalasso" de Soft Michel
"Rockmaker" de The Dandy Wharols
et toujours :

"Nos courses folles" de Les Fouteurs de Joie
quelques clips avec Lux, Tramhaus, Coeur Joie, Mélys, Resto Basket
"Ravage club" de Ravage Club
"A life of suitcase" de The Rapports
"The giant rooster" de Trigger King
"Homecoming" c'est le 31ème épisode du Morceau Caché

Au théâtre :

les nouveautés :

"Du domaine des murmures" au Théâtre Le Lucernaire
"Hepta, le grand voyage du Petit Homme" au Théâtre Essaïon
"Pourquoi Camille ?" au Théâtre La Flèche (et bientôt Avignon)

"Les vagues" au Théâtre de La Tempête
"Molly ou l'Odyssée d'une Femme" au Théâtre Essaïon

"Dictionnaire amoureux de l'inutile" au Théâtre La Scala
"La contrainte" au Théâtre La Verrière de Lille
"Les possédés d'Illfurth" au Théâtre du Rond Point
"Les tournesols" au Théâtre Funambule Montmartre
"Un faux pas dans la vie d'Emma Picard" au Théâtre Essaïon
et toujours :
"L'affaire Rosalind Franklin" au Théâtre de la Reine Blanche
"Un mari idéal" au Théâtre Clavel
"Chère insaisissable" au Théâtre Le Lucernaire
"La loi du marcheur" au Théâtre de la Bastille
"Le jeu des ombres" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Capharnaüm, poème théâtral" au Théâtre de la Cité Internationale
"Jean Baptiste, Madeleine, Armande et les autres" au Théâtre Gérard Philipe
"Majola" au Théâtre Essaïon
"Mon pote" au Théâtre de la Manufacture des Abbesses

Cinéma avec :

"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine

"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein
et toujours :
"Le déserteur" de Dani Rosenberg
"Marilu" de Sandrine Dumas
"Que notre joie demeure" de Cheyenne-Marie Carron
"Amal" de Jawad Rhalib
"L'île" de Damien Manivel
"Le naméssime" de Xavier Bélony Mussel
"Yurt" de Nehir Tuna
"Le squelette de Madame Morales" de Rogelio A. Gonzalez

Lecture avec :

"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
et toujours :
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=