Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce An Iliad
Théâtre du Rond-Point  (Paris)  janvier 2020

Seul en scène théâtro-musical conçu par Lisa Peterson et Denis O'Hare interprété par Denis O'Hare dans une mise en scène de Lisa Peterson.

Denis O'Hare n'est pas le premier à s'emparer de "L'Iliade" de Homère. Depuis la nuit des temps mythologiques, les conteurs se lamentant sur le sort des enfants de Priam ont sans doute été aussi nombreux que les troupes grecques faisant le siège de Troie.

Arrivant sur scène avec une valise, un long manteau et un petit chapeau sur la tête, il est le parfait hobo. Il ne lui manque que la bouteille et il ne manquera pas de la sortir de sa valise. On pourrait un instant croire qu'il est venu attendre Godot mais, finalement, c'est justement ce qui fait sa singularité : il va dire Homère comme il dirait Beckett.

S'adressant parfois au spectateur, qui aura la surprise de l'entendre de temps à autre passer de l'anglais au français - un français populaire d'un excellent niveau - Denis O'Hare n'en oublie pas pour autant qu'il est là pour interpréter "An Iliad" la version de l'Iliade qu'il a concocté avec Lisa Peterson, qui le met par ailleurs en scène.

Acteur connu pour ses prestations dans des séries anglo-saxonnes, Denis O'Hare a le sens épique que l'on attend de tout comédien entreprenant un tel chemin dans l'histoire tourmentée des hommes et des dieux. Il ne surprend donc pas totalement un auditoire dont il capte l'attention sans problème.

Sans doute, il peut parfois surjouer quand surviennent les moments forts et attendus, les fameux morceaux de bravoure comme la mort d'Hector ou la fin de Patrocle. Mais, à l'inverse, il ne peut rentrer dans le vif de l'émotion pure et l'on sent qu'il joue là où il devrait séduire en faisant oublier justement qu'il est un acteur charismatique sur scène.

Qu'importe si l'on est déçu de ne pas le voir franchir cette ultime étape qui en ferait un comédien absolu et inoubliable. Ce qu'il propose est déjà, en soi, un vrai moment de théâtre dont il maîtrise chaque instant. Peut-être est-ce là sa faiblesse : il ne se sent pas à la merci d'un imprévu et de toute façon il saurait vaincre l'aléa s'il survenait.

Comme le font souvent ceux qui affrontent l'Iliade, Denis O'Hare s'épargne la chute de Troie. En revanche, il égrène toutes les guerres qui ont eu lieu depuis et termine par le mot "Alep". Là, l'émotion submerge enfin pour quelques instants le savoir-faire.

Dans un album d'Astérix, les Normands veulent apprendre la peur. En venant jouer en France, Denis O'Hare, lui, pourrait bien découvrir l'approximatif et le système D, la part d'incertitude qui permet, un jour, d'atteindre le graal de l'acteur, cette vérité où il se dépouille de tout artifice pour se mettre à la merci du spectateur.

On lui souhaite parce qu'il le mérite plutôt que d'ajouter, chaque soir, une "standing ovation" de plus à son palmarès.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 février 2021 : et le chiffre du jour est 21

21 février pour cette édition et 21ème Mare Aux Grenouilles, déjà, à voir en replay dès maintenant. Pour le reste voici le beau programme de la semaine avec une sélection tous azimuts malgré le sale temps pour la culture.

Du côté de la musique :

"Freeze where U R" de Brisa Roché et Fred Fortuny
"Richard Strauss : An Eisamer Quelle - A une source solitaire" de Christophe Sturzenegger
"Encounter" de Beyries
"I, the bastard" de Wassailer
"Debbie et moi" de Thomas Cousin
"Only Smith and Burrows is good enough" de Smith & Burrows
"Tango" de Pascal Contet
"If you know, you know" le mix #13 de Listen in Bed à écouter
"Paysages" de Raphaële Lannadère
"Les molécules fidèles" de Emmanuel Tugny & John Greaves
"Dynah" de Dynah
et toujours :
"Qui naît dort plus" de Armande Ferry-Wilczek
"La beauté du jour" de Ben Lupus
"For the first time" de Black Country, New Road
"Spare ribs" de Sleaford Mods
"Vertigo days" de The Notwist
"Lumen" de Dalva
"Michel de la Barre : Suites et sonates" de Ensemble Tic Toc Choc
"Muses" de Karen Lano
"Road of the lonely ones" le Mix #12, saison 2 de Listen In Bed
Interview de Med dont nous vous présenterons le disque très bientôt
"Blue" de Rosie Balland
RosaWay et Belfour dans un petit ni vus ni connus pour parler de leurs clips

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Un grand cri d'amour" de Josiane Balasko
"Si c'était à refaire" de Laurent Ruquier
"Dix ans de mariage" d'Alil Vardar
"Longwy-Texas" de Carole Thibaut
"J'ai des doutes" de François Morel
et de l'opéra revisité "La Dame Blanche" de François-Adrien Boieldieu
"La Flûte Enchantée" de Mozart
ou pas "Le Barbier de Séville" de Rossini

Expositions :

en virtuel :
"Botero, dialogue avec Picasso" à l'Hôtel de Caumont
“Calder Stories” au Centro Botín à Santander
"Le Voyage à l?époque d?Edo (1603-1868)" au Musée Cernuschi
"Ulla von Brandenburg - "Le milieu est bleu" au Palais de Tokyo
"L'Age d'or de la peinture danoise" au Petit Palais
"Claude Viallat - Sutures et Vari" à la Galerie Templon
"Sabine Weiss - Sous le soleil de la vie" à la Galerie Les Douches

Cinéma :

at home :
"L'Ombre des femmes" de Philippe Garrel
"Un amour de jeunesse" de Mia Hansen-Love
"Seule" de Mélanie Charbonneau
"Crème de menthe" de Philippe David Gagné et Jean-Marc E. Roy
"Pool" de Francis Magnin

Lecture avec :

"Aucune terre n'est promise" de Lavie Tidhar
"Histoire de l'armée italienne" de Hubert Heyriès
"L'inconnu de la poste" de Florence Aubenas
"La bombe atomique" de Jean-Marc le Page
"La fille du chasse-neige" de Fabrice Capizzano
et toujours :
"Yahya Hassan" de Yahya Hassan
"Cela aussi sera réinventé" de Christophe Carpentier
"De l'autre côté des croisades" de Gabriel Martinez-Gros
"L'instruction" de Antoine Brea
"La pierre du remords" de Arnaldur Indridason
"La sountenance" de de Anne Urbain
"Le premier homme du monde" de Raphaël Alix

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=