Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce An Iliad
Théâtre du Rond-Point  (Paris)  janvier 2020

Seul en scène théâtro-musical conçu par Lisa Peterson et Denis O'Hare interprété par Denis O'Hare dans une mise en scène de Lisa Peterson.

Denis O'Hare n'est pas le premier à s'emparer de "L'Iliade" de Homère. Depuis la nuit des temps mythologiques, les conteurs se lamentant sur le sort des enfants de Priam ont sans doute été aussi nombreux que les troupes grecques faisant le siège de Troie.

Arrivant sur scène avec une valise, un long manteau et un petit chapeau sur la tête, il est le parfait hobo. Il ne lui manque que la bouteille et il ne manquera pas de la sortir de sa valise. On pourrait un instant croire qu'il est venu attendre Godot mais, finalement, c'est justement ce qui fait sa singularité : il va dire Homère comme il dirait Beckett.

S'adressant parfois au spectateur, qui aura la surprise de l'entendre de temps à autre passer de l'anglais au français - un français populaire d'un excellent niveau - Denis O'Hare n'en oublie pas pour autant qu'il est là pour interpréter "An Iliad" la version de l'Iliade qu'il a concocté avec Lisa Peterson, qui le met par ailleurs en scène.

Acteur connu pour ses prestations dans des séries anglo-saxonnes, Denis O'Hare a le sens épique que l'on attend de tout comédien entreprenant un tel chemin dans l'histoire tourmentée des hommes et des dieux. Il ne surprend donc pas totalement un auditoire dont il capte l'attention sans problème.

Sans doute, il peut parfois surjouer quand surviennent les moments forts et attendus, les fameux morceaux de bravoure comme la mort d'Hector ou la fin de Patrocle. Mais, à l'inverse, il ne peut rentrer dans le vif de l'émotion pure et l'on sent qu'il joue là où il devrait séduire en faisant oublier justement qu'il est un acteur charismatique sur scène.

Qu'importe si l'on est déçu de ne pas le voir franchir cette ultime étape qui en ferait un comédien absolu et inoubliable. Ce qu'il propose est déjà, en soi, un vrai moment de théâtre dont il maîtrise chaque instant. Peut-être est-ce là sa faiblesse : il ne se sent pas à la merci d'un imprévu et de toute façon il saurait vaincre l'aléa s'il survenait.

Comme le font souvent ceux qui affrontent l'Iliade, Denis O'Hare s'épargne la chute de Troie. En revanche, il égrène toutes les guerres qui ont eu lieu depuis et termine par le mot "Alep". Là, l'émotion submerge enfin pour quelques instants le savoir-faire.

Dans un album d'Astérix, les Normands veulent apprendre la peur. En venant jouer en France, Denis O'Hare, lui, pourrait bien découvrir l'approximatif et le système D, la part d'incertitude qui permet, un jour, d'atteindre le graal de l'acteur, cette vérité où il se dépouille de tout artifice pour se mettre à la merci du spectateur.

On lui souhaite parce qu'il le mérite plutôt que d'ajouter, chaque soir, une "standing ovation" de plus à son palmarès.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 3 juillet 2022 : Rythme d'été

Moins d'émissions mais toujours des chroniques tout au long de l'été sur le site évidemment, avec des spectacles, des nouvelles du Festival Off d'Avignon, des expos en région et peut être quelques concerts de temps en temps : restez connectés !

Du côté de la musique :

"Violetta y el jazz" de Emiliano Gonzalez Toro
"Leoni Leoni" de Leoni Leoni
"Circus envy" un nouveau mix à écouter en ligne signé Listen In Bed
"L'album du centenaire 1922-2022" de Odette Gartenlaub
"Folklore chapter 1" de Pilani Bubu
"Mami Wata" de Reuben's Daughters
et toujours :
"Garden Party" de Florent Marchet
"I had it all" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Spleen III" de Fleur du Mal
on découvre Grandma's Ashes et Sugar Pills
"Miniatures du dedans" de Hirsute
"All indians ?" de Imperial Quartet
"Whosampled.com" la 19eme émission de Listen In Bed à écouter
"Otrium"de Quentin Ghomari
"Heat" de Shake Stew

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Malade imaginaire" au Théâtre Le Lucernaire

"Boule de Suif" au Théâtre Le Lucernaire
"Novecento Pianiste" au Théâtre Le Lucernaire
"B+B=BB" à La Folie Théâtre
"Prisca Demarez - Coquelicot" au Théâtre de la Contrescarpe
"Hexagone" au Théâtre Essaion
les autres spectacles déjà l'affiche
et les spectacles à l'affiche du Festival Off d'Avignon

Expositions :

"ORLAN - Les femmes qui pleurent sont en colère" au Musée Picasso Paris
"Manifeste ORALN - Corps et sculptures" aux Abattoirs à Toulouse
dernière ligne droite pour "Love Brings Love" au Palais Galliera
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Esprit sacré" de Chema García Ibarra
"The Sadness" de Rob Jabbaz
en streaming gratuit avec :
"J'ai perdu mon corps" de Jérémy Clapin
"Séjour dans les monts Fuchun" de Gu Xiaogang
"Rapsody" de Constance Meyer
"Sashinka" de Kristina Wagenbauer
"Corps of Tobi" d'Alexa Bakony

Lecture avec :

"Cao Bang 1950" de Ivan Cadeau
"La fille sur le coffre à bagages" de John O'Hara
et toujours :
"La preuve du contraire" de Caitlin Wahrer
"Utopia avenue" de David Mitchell
"Omerta" de R.J. Ellory
"Des jours meilleurs" de Jess Walter

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=