Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce An Iliad
Théâtre du Rond-Point  (Paris)  janvier 2020

Seul en scène théâtro-musical conçu par Lisa Peterson et Denis O'Hare interprété par Denis O'Hare dans une mise en scène de Lisa Peterson.

Denis O'Hare n'est pas le premier à s'emparer de "L'Iliade" de Homère. Depuis la nuit des temps mythologiques, les conteurs se lamentant sur le sort des enfants de Priam ont sans doute été aussi nombreux que les troupes grecques faisant le siège de Troie.

Arrivant sur scène avec une valise, un long manteau et un petit chapeau sur la tête, il est le parfait hobo. Il ne lui manque que la bouteille et il ne manquera pas de la sortir de sa valise. On pourrait un instant croire qu'il est venu attendre Godot mais, finalement, c'est justement ce qui fait sa singularité : il va dire Homère comme il dirait Beckett.

S'adressant parfois au spectateur, qui aura la surprise de l'entendre de temps à autre passer de l'anglais au français - un français populaire d'un excellent niveau - Denis O'Hare n'en oublie pas pour autant qu'il est là pour interpréter "An Iliad" la version de l'Iliade qu'il a concocté avec Lisa Peterson, qui le met par ailleurs en scène.

Acteur connu pour ses prestations dans des séries anglo-saxonnes, Denis O'Hare a le sens épique que l'on attend de tout comédien entreprenant un tel chemin dans l'histoire tourmentée des hommes et des dieux. Il ne surprend donc pas totalement un auditoire dont il capte l'attention sans problème.

Sans doute, il peut parfois surjouer quand surviennent les moments forts et attendus, les fameux morceaux de bravoure comme la mort d'Hector ou la fin de Patrocle. Mais, à l'inverse, il ne peut rentrer dans le vif de l'émotion pure et l'on sent qu'il joue là où il devrait séduire en faisant oublier justement qu'il est un acteur charismatique sur scène.

Qu'importe si l'on est déçu de ne pas le voir franchir cette ultime étape qui en ferait un comédien absolu et inoubliable. Ce qu'il propose est déjà, en soi, un vrai moment de théâtre dont il maîtrise chaque instant. Peut-être est-ce là sa faiblesse : il ne se sent pas à la merci d'un imprévu et de toute façon il saurait vaincre l'aléa s'il survenait.

Comme le font souvent ceux qui affrontent l'Iliade, Denis O'Hare s'épargne la chute de Troie. En revanche, il égrène toutes les guerres qui ont eu lieu depuis et termine par le mot "Alep". Là, l'émotion submerge enfin pour quelques instants le savoir-faire.

Dans un album d'Astérix, les Normands veulent apprendre la peur. En venant jouer en France, Denis O'Hare, lui, pourrait bien découvrir l'approximatif et le système D, la part d'incertitude qui permet, un jour, d'atteindre le graal de l'acteur, cette vérité où il se dépouille de tout artifice pour se mettre à la merci du spectateur.

On lui souhaite parce qu'il le mérite plutôt que d'ajouter, chaque soir, une "standing ovation" de plus à son palmarès.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=