Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Réseau Shelburn
Nicolas Guillou 

Réalisé par Nicolas Guillou. France. Guerre/Drame. 2h03 (Sortie le 22 janvier 2020). Avec Alexandra Robert, Laurent Chandemerle, Brice Ormain, Thomas Blanchet, Eric Simonin, Boris Sirdey et Antoine Michel.

Si l'on excepte quelques parodies dans la mouvance de "Papy fait de la Résistance" comme "La Folle histoire de Max et Léon", et quelques films tirés d'oeuvres littéraires sur les moments les plus noirs de l'Occupation, comme "Un secret" ou "La Douleur", depuis une dizaine d'années, le cinéma français a laissé le champ de la guerre 1939-1945 à la télévision, avec des séries comme "Un village français".

L'intérêt du "Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou est d'en revenir aux événements historiques, aux "histoires vraies" et aux personnages emblématiques de la Résistance.

Si l'on juge le film à l'aune de sa facture, il faut bien reconnaître que son réalisateur a surtout voulu faire un travail pédagogique et n'a pas cherché ni à être à la pointe des effets spéciaux ni à fabriquer un récit répondant aux recettes "modernes" de la fiction.

Sans lui porter ombrage, on pourrait dire que c'est un film "à l'ancienne" qui n'a qu'un but : faire connaître le beau personnage de Marie-Thérèse Le Clavez et rafraîchir la mémoire sur la Résistance en Bretagne, alors que bien souvent on se plaît surtout à conter la proximité de certains mouvements nationalistes bretonnants avec l'Occupant.

Avec le film de Nicolas Guillou, on redécouvre que de nombreux bretons ont risqué leurs vies pour sauver les aviateurs britanniques quand ceux-ci, en retour de mission vers les côtes anglaises, étaient abattus ou victimes d'incidents mécaniques les obligeant à s'éjecter de leurs appareils.

D'où l'existence du "Réseau Shelburn" qui, non seulement contribua au rapatriement des parachutés mais joua un grand rôle dans la libération du territoire breton.

Evidemment, pour mener à bien ses missions, Marie-Thérèse Le Calvez se déplaçait essentiellement à bicyclette et l'on pourra trouver une certaine similitude avec le personnage du roman de Régine Desforges et les péripéties du film la feront côtoyer des militaires allemandes se montrant sous leurs meilleurs jours quand ils croisaient une jeune fille séduisante.

Qu'importe si le scénario emprunte parfois des chemins attendus, "Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou est un film écrit et réalisé avec c?ur. Loin des machines à convaincre les commissions parisiennes, on sent qu'il est l'oeuvre d'un véritable artisan et on lui pardonnera pour cela quelques naïvetés formelles.

D'autant qu'on y a apprend beaucoup de choses en matière historique. On comprend mieux pourquoi, à un moment, Churchill et De Gaulle avaient pensé replier les troupes françaises vers le "réduit breton" pour continuer la lutte avec l'appui anglais.

Dans le rôle de Marie-Thérèse Le Calvez, Alexandra Robert est idéale. Elle aussi, comme son mari Nicolas Guillou, est passée à la réalisation.Voilà un couple qui s'entête à faire "son" cinéma sans tenir compte des "règles parisiennes" imposées tacitement par le CNC.

On leur souhaite de poursuivre longtemps dans la voie qu'ils ont choisi, celle d'une fiction où le sujet est roi et où il est important de le traiter avec intégrité et en toute indépendance.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=