Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tue-Loup
La Maroquinerie  (Paris)  2 décembre 2005

Content ce soir de retrouver les Tue-Loup sur une scène parisienne.

Et c'est La Tropa qui ouvre le bal.

La Tropa ce sont 3 filles et un garçon.

Lui est coincé derrière ses fûts de batteries, elles, sont armées de violons et violoncelles joués de façon pas forcément très académique (une des trois tient son violon en bandoulière et en joue comme d'une guitare).

Audacieuses et sans complexes, les trois filles réussissent par leur chansons à captiver un public amusé et curieux (et aussi trop peu nombreux ce soir là) par un spectacle quasi interactif. On joue à 1, 2, 3 soleil, on se fait interpeller et les filles descendent même de scène pour venir se présenter au public façon défilé de mode.

Une bonne première partie donc avec ce groupe qui, bien que discret, n'est pas si nouveau puisque les musiciennes ont déjà arpenté les scènes auprès des Orgres de Barback ou de Bumcello…

Pas beaucoup plus de monde dans la salle lorsque arrivent sur scène les sarthois de Tue Loup sous une belle lumière (une fois n'est pas coutume), Thierry Plouze à la guitare, Eric Doboka à la basse, Romain Allanot à la batterie, Xavier Plumas au chant et Christian Dasfeld au piano.

Tue-Loup connaît un beau succès dès la sortie de son premier album La bancale en 1998. Changement de label, temps de pause, cinq albums après, le groupe revient avec un nouvel album signé chez Naive sorti en octobre. Leur présence ce soir à la Maroquinerie fait renaître tous les espoirs de leurs fans.

Pas bavards, les Tue-Loup entrent directement dans le vif du sujet avec le superbe "Les Encoches" tiré de leur tout nouvel album Rachel au rocher.

S'en suit alors un savant mélange de titres récents avec le répertoire représentant les presque 10 années de carrière du groupe.

 

 

 

 

 

La voix de Xavier Plumas fait écho à la rythmique basse/batterie, profonde et tendue, tandis que les guitares et le clavier naviguent eux aussi en eaux troubles.

L'ensemble donnant aux titres une coloration moins jazzy que sur disque et beaucoup plus sombre et rock'n'roll.

"City Light" ou "Le martin pêcheur" bénéficient de ce côté rock avec des versions plus brutes (pas de chœurs féminins ce soir) et peut être encore plus noires que sur disque.

Le superbe "Merlin" sera également au programme.

Programme qui semblera d'ailleurs bien court malgré un nombre important de titres joués et qui se terminera notamment sur un "Les Grands pins" magistral !

Groupe trop rare, concerts trop courts, voilà bien les seuls reproches que l'on peut faire à ce groupe si discret comptant pourtant certainement parmi les plus intéressants en France depuis bien longtemps !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Rachel au rocher de Tue-Loup
La chronique de l'album Le lac de Fish de Tue-Loup
La chronique de l'album 9 de Tue-Loup
La chronique de l'album Total musette de Tue-Loup
Tue-Loup en concert au Nouveau Casino (27 septembre 2005)
Tue-Loup en concert au Zèbre de Belleville (jeudi 31 mars 2016)
L'interview de Tue-Loup (2 décembre 2005)
L'interview de Tue-Loup (lundi 1er avril 2013)
La chronique de l'album La gueule du Cougouar de Xavier Plumas
La chronique de l'album Mayerling de Xavier Plumas
Xavier Plumas en concert au Festival Les Nuits de L'Alligator 2009
L'interview de Xavier Plumas (20 février 2009)

En savoir plus :

Le site officiel de La Tropa

Crédits photos : Thomy Keat (plus de photos sur Taste of indie)


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Tue-Loup (1 avril 2013)
Xavier Plumas (20 février 2009)


# 22 septembre 2019 : Fin d'été

Fin d'été c'est le titre du nouvel album de Samir Barris, on vous en parle en ces premiers jours d'automne, tout comme les autres sorties musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques et muséales qui ont retenu notre attention cette semaine. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Corpse flower" de Mike Patton & Jean Claude Vannier
Rencontre avec Joseph Fisher autour de "Chemin Vert", assortie d'une session acoustique à découvrir ici
"Prokofiev : Visions fugitives" de Florian Noack
"The basement tapes" de Mister Moonlight
"The uncompleted works volume 1, 2 & 3" de Nantucket Nurse
"Là-Haut" de Gérald Genty
"Ilel" de Hildebrandt
"Buxton palace hotel" de Studio Electrophonique
"Vian" par Debout sur le Zinc
"Impressions d'Afrique" de Quatuor Béia & Moriba Koita
"Fin d'été" de Samir Barris
et toujours :
"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"L'Autre monde ou les Etats et Empires de la Lune" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Le Misanthrope" à l'Espace Cardin
"L'Animal imaginaire" au Théâtre de la Colline
"Data Mossoul" au Théâtre de la Colline
"Danser à la Lughnasa" au Théâtre 13/Jardin
"Le Frigo" au Théâtre de la Tempête
"A deux heures du matin" au Théâtre L'Atalante
"La Veuve Champagne" au Théâtre de la Huchette
"Le Square" au Lavoir Moderne Parisien
"Jo" au Théâtre du Gymnase
"Jean-Marie Galey - Ma Comédie française" au Lavoir Moderne Parisien
"Ah ! Félix" à l'Eglise Sainte-Eustache
"Le Voyage musical des Soeurs Papilles" à la Comédie des 3 Bornes
"Lucie Carbone - Badaboum" à la Comédie des 3 Bornes
"Casse-toi diva" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Nora Hamzawi" au Théâtre du Rond-Point
des reprises
"Letzlove - Portrait(s) Foucault" aux Plateaux Sauvages
"One night with Holly Woodlawn" aux Plateaux Sauvages
"Diva sur Divan" à la Comédie Bastille
"La Liste de mes envies" au Théâtre Lepic
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Mondrian figuratif" au Musée Marmottan-Monet
"L'Age d'or de la peinture anglaise - De Reynolds à Turner" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

"Ne croyez surtout pas que je hurle" de Franck Beauvais
Oldies but Goodies avec "Marie pour mémoire" de Philippe Garrel

et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Barbarossa : 1941. La guerre absolue" de Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri
"Bête noire" de Anthony Neil Smith
"Dictionnaire égoiste de la littérature mondiale" de Charles Dantzig
"Gaeska" de Elrikur Orn Norddahl
"Les refuges" de Jérôme Loubry
"Liquide inflammable" de Robert Bryndza
et toujours :
"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=