Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce François Rabelais
Théâtre Essaion  (Paris)  février 2020

Biopic théâtral conçu par Philippe Sabres et Jean-Pierre Andréani, mise en scène de Jean-Pierre Andréani, avec Philippe Bertin et Michel Laliberté.

"François Rabelais", la pièce de Philippe Sabres et de Jean-Pierre Andréani, est sous-titrée "portrait d'un homme qui n'a pas souvent dormi tranquille".

Dès la première scène, quand Rabelais (Philippe Bertin) reçoit un homme excité à la voix tonitruante, dont le visage est presque entièrement caché dans une tenue qui rappelle déjà celle d'un bourreau, on comprend très bien le sens de ce sous-titre.

Car l'auteur de "Gargantua" et "Pantagruel" a beau se défendre en lisant quelques extraits de son œuvre à son interlocuteur énervé, en prétendant qu'il ne s'agit que de textes amusants, faits pour rire un peu paillardement, celui-ci qui se présente comme un Sorbonnard sait bien que Rabelais n'est pas qu'un amuseur.

Derrière les aventures extraordinaires et divertissantes de ses géants, il y a une critique de la scolastique enseignée et défendue par les grands maîtres de la Sorbonne. Plus grave encore, on y sent toute l'influence des sciences nouvelles et une vision du monde qui sous-tend que la terre n'est pas plate, proposition qui a conduit précisément Copernic au bûcher.

Rabelais a beau se défendre, il est à cours d'arguments quand son visiteur lui révèle que son éditeur, Etienne Dolet, vient d'être brûlé vif en place parisienne...

Dans les scènes qui suivront, toujours face à un interlocuteur, toujours joué par Michel Laliberté, mais cette fois-ci dans un rôle d'ami plutôt sensible à ses arguments et lui demandant d'arrêter d'écrire pour reprendre son métier de médecin où il excellait, Rabelais va expliquer pourquoi il ne peut vraiment pas.

Car, outre sa volonté de continuer à s'exprimer sur des sujets faisant polémique et où il se fait défenseur de la liberté contre l'université, il a pris goût à l'écriture... et à la gloire qui en découle. En effet, François Rabelais est désormais un homme de lettres. Véritablement le premier avec des tirages conséquents. Celui avec qui le mot écrivain prend son sens moderne.

Dans cette pièce astucieuse, passionnante sur le fond et permettant par sa forme d'entendre de savoureux extraits de l'oeuvre rabelaisienne, on comprend mieux l'importance de Rabelais dans l'histoire littéraire et le courage qu'il lui a fallu pour poursuivre son œuvre.

Philippe Bertin compose un Rabelais sans arrêt obligé d'aller et venir entre ce qu'il veut dire et ce qu'il peut dire. Pas facile d'être un génie au temps de l'Inquisition, dans un monde où les censeurs, tristes par nature, comprennent qu'il y a toujours anguille sous roche quand on fait autant rire que lui.

Le "François Rabelais" de Jean-Pierre Andréani et de Philippe Sabres (pseudonyme de Philippe Bertin) rend un bel hommage à l'écrivain et, réussite suprême, donne envie, une fois qu'on s'est levé de son siège, de rentrer chez soi pour le relire.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=