Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Hedda
Théâtre de Belleville  (Paris)  février 2020

Monologue dramatique écrit par Sigrid Carré-Lecoindre et interprété par Lena Paugam.

Le monologue dramatique intitulé "Hedda" nécessite - et justifie - et ce, tant par l'écriture de Sigrid Carré-Lecoindre que l'interprétation de Lena Paugam, un liminaire, qui ne ressort pas à la prévention dissuasive mais à la nécessité et à la fonction du théâtre quand il traite de thématiques sociétales. Et dont il est difficile de sortir indemne.

Présentée comme une histoire d’amour tragique et "un spectacle sur la peur qui se vit dans le secret de l’intimité amoureuse", la partition écrite spécifiquement pour son interprète et avec sa collaboration aborde les violences conjugales appréhendées comme la partie émergée d'un iceberg, la manifestation extrême d'une situation relevant de l'intime dans une relation de couple qui demeure opaque et impensable par ceux qui n'y sont pas confrontés.

Cela étant, dans son déroulement le drame s'inscrit dans le cycle classique de la violence défini par les psychologues mais dont l'origine ne consiste pas en une accumulation de tensions mais en un élément déclencheur, celui de la prise de conscience d'une dévalorisation insupportable qui transforme en colère puis en rage.

Hedda voue un amour immodéré et absolu au péril non seulement de son intégrité physique et mentale mais de sa vie à un homme d'un trouble de la personnalité narcissique auquel s'ajoutent le syndrome du héros et le fantasme de Pygmalion qui trouve en elle le sujet idéal - bègue, timide, complexée, manquant d'assurance et de confiance en soi - pour accomplir son grand oeuvre de survalorisation de soi.

Mais son entreprise, si elle conduit à la révélation d'elle-même pour Hedda qui a ainsi trouvé son prince charmant qui l'a réveillé d'une longue léthargie intérieure, elle dépasse ses espérances autocentrées en le reléguant à la seconde place sans que soient reconnus ses mérites ce qui constitue un échec insupportable et insurmontable.

Dans un appartement avec une immense pièce vide et vue sur une salle de bains, métaphore de l'espace mental victimaire scénographié par Juliette Azémar, Lena Paugam porte avec une rare intensité dramatique un texte travaillé au scalpel, ciselé dans l'aigu et le poignant, qui croise le récit aux accents durassiens d'une narratrice extradiégétique et celui introspectif du personnage-titre muré dans la peur et le silence, les deux n'étant peut-être que le même diffracté.

Ton unique, celui de celle qui sait que franchi le point de non-retour, elle sombrera en toute conscience dans l'abîme, éloquence sensible de l'incommunicabilité de la souffrance et incarnation transcendée, elle plonge l'auditoire dans l'effroi, la stupeur et la sidération de l'impuissance.

Un nécessaire signal d'alerte.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 13 septembre 2020 : On ira où tu voudras quand tu voudras

Cet été indien qui s'annonce n'est pas désagréable et apporte un peu de joie dans cette année bien triste. Plus modestement, voici notre sélection culturelle de la semaine pour vous réjouir, espérons-le, avec évidemment le traditionnel replay de la Mare Aux Grenouilles #10 toute fraiche

Du côté de la musique :

"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre
et toujours :
"Comme un ours" de Alexis HK
"Love songs" de Inflatable Dead Horse
"Charango" de Lisza
"Woman Soldier" de Morgane Ji
"Beethoven : Waldstrein & Hammerklavier" de Théo Fouchenneret

Au théâtre :

les nouveautés :
"Bananas (and the kings)" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le Nez" au Théâtre 13/Jardin
"Un conte de Noël" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Un Ennemi du peuple" au Théâtre de Belleville
les reprises :
"Edmond" au Théâtre du Palais Royal
"Une Ombre dans la nuit" au Théâtre du Guichet-Montparnasse

"Derniers coups de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Noire" au Théâtre du Rond-Point
"Mon dîner avec Winston" au Théâtre du Rond Point
"Elisabeth Buffet - Obsolescence programmée" au Grand Point Virgule

"Alexandra Pizzagali - C'est dans la tête" au Théâtre du Marais
"Olivia Moore - Egoïste" à la Comédie de Paris
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Yves Klein, l'infini du bleu" à l'Atelier des lumières
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Les Choses qu'on dit, les choses qu'on fait" d'Emmanuel Mouret
"Adolescentes" de Sébastien Lifshitz
at home :
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'ete" de Lina Wertmüller
"Volt" de Tarek Ehlail
"Les Héritiers" de Marie-Castille Mention-Schaar
"Les Guichets du Louvre" de Michel Mitrani
"Chambre 666" de Wim Wenders
et des curiosités:
"Impressions de la Haute Mongolie (Hommage à Raymond Roussel)" de Salvador Dali
"The Confessions of Robert Crumb" de Terry Zwigoff
"L'Homme à la camréa" de Dziga Vertov

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen
et toujours :
"Churchill" de Andrew Roberts
"Des vies à découvert" de Babara Kingslover
"La chasse aux âmes" de Sophie Blandinières
"La discrétion" de Faiza Guene
"La grâce" de Thibault de Montaigu
"La préhistoire, vérités et légendes" de Eric Pincas
"Le lièvre d'Amérique" de Mireille Gagné
"Le monde du vivant" de Florent Marchet
"Qui sème le vent" de Marieke Lucas Rijneveld

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=