Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Transmission
Théâtre Hébertot  (Paris)  février 2020

Comédie dramatique de Bill C. Davis, mise en scène de Steve Suiss, avec Francis Huster et Valentin de Carbonnières.

Succès théâtral durant de nombreuses saisons sous le titre "L'affrontement", "Mass apeal" la pièce de Bill C.Davis créée en 1980 à Broadway et jouée en France depuis une vingtaine d'années revient avec un autre titre : "Transmission" dans une nouvelle adaptation de Davy Sardou. Il en résulte une pièce encore plus moderne aux dialogues particulièrement percutants.

Tim Farley est un prêtre populaire avec de la bouteille (au propre comme au figuré) qui brosse ses paroissiens dans le sens du poil lors de sermons où il fait (souvent un peu trop imbibé de whisky) le spectacle. Lors d'une messe où il propose hilare un "sermon-dialogue" (qui est surtout prétexte surtout à un numéro de plus de sa part), il est interpellé par un jeune homme.

Il s'agit de Mark Dolson, qui se trouve être séminariste et l'interroge notamment sur l'ordination des femmes. Déconcerté, Farley clôt le débat mais retrouve le jeune séminariste peu de temps après dans son bureau car il est chargé par son supérieur hiérarchique de l'accueillir dans sa paroisse et de l'encadrer.

Ces deux personnalités aux styles et visions très différentes de l'église vont rapidement s'opposer sur de nombreux sujets, à commencer sur la manière de faire un sermon. Dolson reproche à Farley la démagogie des siens et veut mettre à profit ces temps de paroles pour traiter des questions morales qui lui sont importantes.

Farley, désarçonné par ce jeune idéaliste qui remet en question la façon dont il prêche depuis des décennies, ne peut s'empêcher pourtant d'être interpellé. Il lui conseille cependant pour ne pas risquer sa carrière, de mettre de l'eau dans son vin (et non pas du whisky dans son verre).

Mark Dolson ordonné diacre, Farley lui propose de faire le sermon de la prochaine messe. Dolson suit d'abord les conseils du prêtre mais vite agacé par la réaction des fidèles, leur dit finalement ce qu'il pense d'eux et de la société. Il ne tardera pas à être exclu de l'église par le Monseigneur Burke, le supérieur de Farley. Farley défendra t-il le jeune exalté ? 

La pièce de Bill C.Davis n'a pas vieillie et, dans la nouvelle version de Davy Sardou, parle avec encore plus d'actualité de thèmes comme la vie de prêtre ou des positions de l'église aujourd'hui. Au delà de la paroisse dont il question, elle traite de façon universelle de questions fondamentales liées à toutes les religions.

Francis Huster, qui avait déjà joué le rôle de Farley avec Davy Sardou il y a une quinzaine d'années, trouve ici sans doute son meilleur rôle. Dans un personnage où il peut donner libre cours à sa fantaisie et jouer une large palette d'émotions dans l'évolution de cet homme qui se remet peu à peu en question, il est magistral.

Face à lui, Valentin de Carbonnières, époustouflant dans "7 morts sur ordonnance", est une nouvelle fois étonnant de justesse. Crédible de la première à la dernière minute dans ce personnage intègre pour qui l'Eglise est une vocation absolue, il forme avec Francis Huster un duo complémentaire et exceptionnel.

On suit avec une tension qui ne faiblit pas l'évolution des deux personnages et de leurs rapports dans un huis-clos, brillamment orchestré par Steve Suissa (qui connaît bien Francis Huster pour l'avoir dirigé à maintes reprises), où chacun finira par confesser à l'autre sa propre vérité.

Ce face à face passionnant est incontestablement un grand moment de théâtre.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 13 septembre 2020 : On ira où tu voudras quand tu voudras

Cet été indien qui s'annonce n'est pas désagréable et apporte un peu de joie dans cette année bien triste. Plus modestement, voici notre sélection culturelle de la semaine pour vous réjouir, espérons-le, avec évidemment le traditionnel replay de la Mare Aux Grenouilles #10 toute fraiche

Du côté de la musique :

"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre
et toujours :
"Comme un ours" de Alexis HK
"Love songs" de Inflatable Dead Horse
"Charango" de Lisza
"Woman Soldier" de Morgane Ji
"Beethoven : Waldstrein & Hammerklavier" de Théo Fouchenneret

Au théâtre :

les nouveautés :
"Bananas (and the kings)" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le Nez" au Théâtre 13/Jardin
"Un conte de Noël" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Un Ennemi du peuple" au Théâtre de Belleville
les reprises :
"Edmond" au Théâtre du Palais Royal
"Une Ombre dans la nuit" au Théâtre du Guichet-Montparnasse

"Derniers coups de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Noire" au Théâtre du Rond-Point
"Mon dîner avec Winston" au Théâtre du Rond Point
"Elisabeth Buffet - Obsolescence programmée" au Grand Point Virgule

"Alexandra Pizzagali - C'est dans la tête" au Théâtre du Marais
"Olivia Moore - Egoïste" à la Comédie de Paris
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Yves Klein, l'infini du bleu" à l'Atelier des lumières
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Les Choses qu'on dit, les choses qu'on fait" d'Emmanuel Mouret
"Adolescentes" de Sébastien Lifshitz
at home :
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'ete" de Lina Wertmüller
"Volt" de Tarek Ehlail
"Les Héritiers" de Marie-Castille Mention-Schaar
"Les Guichets du Louvre" de Michel Mitrani
"Chambre 666" de Wim Wenders
et des curiosités:
"Impressions de la Haute Mongolie (Hommage à Raymond Roussel)" de Salvador Dali
"The Confessions of Robert Crumb" de Terry Zwigoff
"L'Homme à la camréa" de Dziga Vertov

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen
et toujours :
"Churchill" de Andrew Roberts
"Des vies à découvert" de Babara Kingslover
"La chasse aux âmes" de Sophie Blandinières
"La discrétion" de Faiza Guene
"La grâce" de Thibault de Montaigu
"La préhistoire, vérités et légendes" de Eric Pincas
"Le lièvre d'Amérique" de Mireille Gagné
"Le monde du vivant" de Florent Marchet
"Qui sème le vent" de Marieke Lucas Rijneveld

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=