Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Eveil du printemps
Théâtre de la Tempête  (Paris)  mars 2020

Comédie dramatique d'après l'oeuvre éponyme de Frank Wedekind, adaptation et mise en scène d'Armel Roussel, avec Nadège Cathelineau, Romain Cinter, Thomas Dubot, Julien Frégé, Amandine Laval, Nicolas Luçon, Berdine Nusselder, Julie Rens, Sophie Sénécaut, Lode Thiery, Sacha Vovk, Uiko Watanabe, Judith Williquet et le groupe Juicy (en alternance avec Elbi).

C'est le duo Juicy qui, affairé en fond de scène, accueille les spectateurs pour les mettre en condition avant le début du spectacle. Julie Rens et Sasha Vovk, les deux musiciennes belges entre deux reprises, retravaillent les sons, passant d'un style à un autre et proposeront tout au long de la pièce des ambiances particulièrement appropriées.

Mais voilà qu'arrivent déjà toute la bande de comédiens (issus pour la plupart de l'Insas de Bruxelles ou au Conservatoire Royal de Liège) pour incarner tous les personnages de "L'Eveil du printemps" le texte de Frank Wedekind de 1891. Armel Roussel part de la tragédie de Wedekind pour faire la revisiter et en faire un spectacle plus global sur l'adolescence.

On sera d'abord gênés que les comédiens n'aient pour la plupart pas l'âge des rôles, ce qui dénature un peu le propos et donne un côté parodique à l'ensemble, mais on l'oubliera rapidement, emportés dans ce tourbillon où la distribution ne ménage pas son énergie pour illustrer avec flamme l'histoire de ces élèves dans cette période d'éveil au monde et à la sexualité, subissant conjointement la pression scolaire et la pression parentale dans une Allemagne fortement marquée par l'ordre moral et le puritanisme.

La terre lourde qui recouvre le plateau (scénographie d'Armel Roussel) à perte de vue et les éclairages magnifiques d'Amélie Géhin produisent des images sublimes semblant sortir d'un film de Wim Wenders où le bouillonnement des protagonistes s'avère saisissant.

Dans la seconde partie, avec le suicide de l'élève Moritz, le spectacle prend une dimension plus caricaturale. On regrettera l'ajout important (et dispensable) de texte pour une pièce déjà copieuse qui perd un peu le spectateur en route mais on ne pourra qu'être impressionné par le travail de groupe, l'énergie qui se dégage de ce travail et des tableaux réussis.  Dans une distribution solide, Julien Frégé (Melchior), Nicolas Luçon (Moritz) et Nadège Cathelineau (Ilse) sont particulièrement bouleversants et servent cette "tragédie enfantine" où les jeunes entre premiers émois, questionnement sur le monde et leur avenir, se confrontent à l'autorité.

Armel Roussel a voulu élargir le propos et le relier à d'autres figures célèbres (Hamlet ou Roberto Zucco) comme en témoignent d'ailleurs ces pierres tombales à la fin du spectacle.

Spectacle total, dense et physique qui, malgré quelques longueurs (l'épilogue notamment), se suit avec un vrai plaisir, "L'Eveil du printemps" signé Armel Roussel est incontestablement une proposition forte et originale.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 26 juin 2022 : un festival de festivals

C'est parti pour la saison des festivals, de musique, de théâtre, de cinéma, de littérature.. tout est bon pour découvrir plein de belles choses pendant l'été ! Profitez-en.

Du côté de la musique :

"Garden Party" de Florent Marchet
"I had it all" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Spleen III" de Fleur du Mal
on découvre Grandma's Ashes et Sugar Pills
"Miniatures du dedans" de Hirsute
"All indians ?" de Imperial Quartet
"Whosampled.com" la 19eme émission de Listen In Bed à écouter
"Otrium"de Quentin Ghomari
"Heat" de Shake Stew
et toujours :
"Les micros siestes acoustiques Vol 1" de Bastien Lallemant
"Blooming point" de Beach Scvm
"Swing state" de Ben Sidran
"The crowd growls, the crown fails" de Bender
"Reaching out"de Cy
"Méli mélo" de Denis Gancel Quartet & Cie
"Blue songs" de Denis Levaillant
"Freedriver" de Early Spring Horses
Festival LEVITATION #9 :
avec  Péniche, Servo, You Said Strange, Death Valley Girls, Bruit, Pond, Kikagaku, Moyo
Kim Gordon le samedi
Interview de Bruit
interview de You Said Strange
"Philip Glass : Etudes pour piano, intégrale" de François Mardirossian
"The days of Pearly Spencer" de Listen In Bed à écouter en ligne
"I tried to make music with AI and this Happened" de Whim Therapy

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Romance" au Théâtre Les Déchargeurs
"Mon amant de Saint-Jean" au Théâtre de l'Athénée-Louis Jouvet
"Les Tontons farceurs" au Théâtre L'Alhambra
"La Ménagerie de verre" au Théâtre Essaion
"Je m'appelle Momo" au Théâtre Essaion
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

dernière ligne droite pour "Pionnières, artistes d’un nouveau genre dans le Paris des Années Folles" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"J'arrive" de Bertrand Basset
"Parenthèse" de Denis Larzillière
"J'ai perdu mon corps" de Jérémy Clapin
"Nuit magique" de Xaver Böhm
"Ma fille" de Laura Bispuri
"Fiertés" une sélection de films arc-en-ciel
et (re)voir des films de Rainer Werner Fassbinder
"Lili Marleen"
"Tous les autres s'appellent Ali"
et en sortie DVD-VOD: "Todos os Mortos" de Caetano Gotardo et Marco Dutra

Lecture avec :

"La preuve du contraire" de Caitlin Wahrer
"Utopia avenue" de David Mitchell
"Omerta" de R.J. Ellory
"Des jours meilleurs" de Jess Walter

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=