Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Panama Papers Show
Lavoir Moderne Parisien  (Paris)  février 2020

Spectacle théâtro-musical d'après une partition collective dirigée et mise en scène par Madeleine Mainier, avec Amandine Alexandre, Tom Allier, Dimitri Doré, Romane Finot, Stéphane Bachelet, Lia Ionel, Jérémy Oeuvray, Sarah Petit, Alma Schmitt et Vince Seizilles de Mazancourt.

La Compagnie Ah Lala Production présente un spectacle, théâtral, chorégraphique et musical sur le thème de la criminalité financière pour lequel sa fondatrice, la comédienne, auteure et metteuse en scène Madeleine Mainier a fédéré de jeunes comédiens formés à l'Ecole de théâtre "L'Eponyme", dans le corps professoral duquel elle office, autour d'un projet pluridisciplinaire avec une écriture collective dirigée.

Intitulé "Panama Papers Show", il ressort au théâtre documentaire - et, incidemment, politique - en ce qu'il relate la quintessence de la fameuse affaire des "Panama Papers" qui a défrayé la chronique en 2016, et, au théâtre de divertissement par la forme du cabaret qui préside à sa structure. Celle-ci se composent de tableaux humoristiques qui, de surcroît, se déploient, façon poupées russes, sur la trame méta-théâtrale d'une ultime répétition avant son enregistrement en public de ce spectacle impliquant quelques inserts interactifs avec les spectateurs.

Audacieux challenge qui est relevé en premier lieu par la partition qui, sous la direction éclairée et la mise en forme dramaturgique de Madeleine Mainier, n'appelle pas les critiques récurrentes, notamment en termes d'indigence textuelle et de cohérence, attachées à l'écriture de plateau.

Ensuite, la partition ne se distrait jamais de son sujet et illustre de manière jubilatoire, à l'aune du pastiche et de la parodie les différents aspects et méandres de cette délinquance sans scrupules avec son lot de petits arrangements et de grandes turpitudes impliquant nombre de personnalités de notoriété publique.

Enfin, elle se décline sur le mode de la satire comique, du burlesque avec le ballet des clones de Groucho Marx pour l'antienne du film "Prends l'oseille et tire-toi", et de la parodie télévisuelle telle "Touche pas à mon cash" et du pastiche avec un humour dans le sillon creusé par les Nuls.

A la baguette, et avec un scénographie pleine de trouvailles nonobstant une grande économie de moyens, Madeleine Mainier orchestre de main de maître une mise en scène dynamique et survoltée dépourvue de temps mort qui emprunte judicieusement au théâtre de la biomécanique meyerholdienne pour un jeu de l’acteur reposant sur le mouvement dans l'espace, et parfois à l'art du clown, en parfaite symbiose avec la mise au pas de la chorégraphe Camille Anglade-Gaillard qui règle à la façon des codes de la comédie musicale, de la revue et des shows télévisés des seventies la choralité des séquences cabarettiques.

Amandine Alexandre, Tom Allier, Stéphane Bachelet, Dimitri Doré, Romane Finot, Lia Ionel, Jérémy Oeuvray, Sarah Petit, Alma Schmitt et Vince Seizilles de Mazancourt enchaînant avec fluidité, scènes dialoguées et numéros musicaux, avec détournement d'airs connus mais surtout de croquignolettes chansons originales "prodomo" au refrain addictif tel pour le "Ça fauche" et "Cache ton cash".

Epatants comédiens, ils s'acquittent efficacement tant de la mission frégolienne d'endosser une pluralité de rôles que de dispenser de savoureuses compositions tels, et entre autres, la présentatrice bimbo, la minette lagarfeldienne, le Gérard Hontagégé, l'incontournable Cloclo ou la sulfureuse députée ukrainienne.

Tous jouent, chantent et dansent de façon émérite et s'avèrent animés du même - et indispensable - esprit de troupe qui concourt à la superbe réussite de cette jubilatoire entreprise.

Un excellent - et néanmoins sagace - spectacle. Donc à ne pas rater.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 29 mars 2020 : On continue à s'égayer le cerveau

On attaque la troisième semaine de confinement. On ne va pas baisser les bras, et nous vous proposons encore un joli contenu histoire de s'oxygéner le cerveau comme on peut. C'est parti.

Du côté de la musique :
"44" de François Puyalto
"Yene mircha" de Hailu Mergia
"Le silence et l'eau" de Jean-Baptiste Soulard
"Gigaton" de Pearl Jam
"Metal band" de Bernard Minet
"Connection loss" de Caesaria
"The black days session #1" de Daniel Roméo
"Sixième sens" de Faut Qu'ça Guinche
Péroké, Coco Bans, Al Qasar, quelques clips pour lutter contre l'ennui du confinement
"Alterations" de Robin McKelle
"Love of life" de Vincent Courtois, Robin Fincker et Daniel Erdmann
"No return" de We are Birds
et toujours :
"La course" de Bon Voyage Organisation
"Où ça en est ?" de Ceylon
"Blossom" de Coralie Royer
"Brothers of string" de Duplessy & the Violins of the World
"Atomised single" de Gogo penguin
"Onkalo" de Julie Campiche Quartet
"Single carry me home" de Kokoroko
"The pain, the blood and the sword" de Lion's Law
"Five for five" de Michael Fine
"Mon étrangère" de Valentin Vander

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

en diffusion sur le net :
une comédie contemporaine avec la captation de la création originelle de "Art"
du boulevard avec :
le streaming de "Fleur de cactus"
le streaming de "Jo"
un classique revisité avec
la captation
de "Peer Gynt"
une évocation de l'univers de Lewis Caroll avec la captation de "Lewis versus Alice"
dans la rubrique "Au Théâtre ce soir" :
"Peau de vache"
avec Sophie Desmarets
et "La Puce à l'oreille" avec Louis de Funès
une gourmandise pour fan addict avec Fabrice Luchini en vidéo dans "Le point sur Robert"
et des spectales à voir ou a revoir en DVD :
"Le Paradoxe amoureux"
"Dieu habite Dusseldorf"
"ABC D'airs"

Expositions :

en toute tranquilité mais musicales avec sur le Musée de la Sacem :
"L'Opérette" de son Age d'or à la Belle Epoque au regain d'engouement avec sa réactivation par des compagnies contemporaines tels "Azor" et "La Grande duchesse de Gerolstein"
et celle dédiée à son roi "Jacques Offenbach"
au Musée de la Monnaie de Paris :
la visite virtuelle des collections permanentes et la visite de sa dernière exposition en date "Kiki Smith"
et passer les frontières avec la visite virtuelle des collections du Musée Guggenheim de New York

Cinéma :

Ciné-Club at home avec :
"Blue Velvet" de David Lynch
"Casanova" de Federico Fellini
"Les 39 marches" d'Alfred Hitchock
le téléfilm "Paris Best" de Philippe Lioret
et des films récents sortis en DVD :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
"Alice et le maire" de Nicolas Pariser
"Noura" de Hinde Boujemaa

Lecture avec :

"Banditi" de Antoine Albertini
"Champ de tir" de Linwood Barclay
"Chasseurs et collectionneurs" de Matt Suddain
"Les cents derniers jours d'Hitler" de Jean Lopez
"Les plumes du pouvoir" de Michaël Moreau
"Nefertari dream" de Xavier-Marie Bonnot
et toujours :
"Confession téméraire" de Anita Pittoni
"L'âne mort" de Chawki Amari
"L'archipel des larmes" de Camilla Grebe
"Riposte" de David Albertyn
"Temps noirs" de Thomas Mullen
"Toute la violence des hommes" de Paul Colize
"Une île sur la Volga" de Iwan Lépingle

Froggeek's Delight :

"Shadow, le cloud computing", retour d'expérience de l'utisation d'un PC dans les nuages
Une sélection de jeux pour moins vous ennuyer pendant le confinement et plus tard
"Call of Cthulhu" sur Switch, PS4, Xbox One et PC
"Call of Duty Modern warfare" sur PS4, XboxOne, PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=