Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Little Louis
Claire Julliard  (Editions Le Mot et le reste)  mars 2020

Voilà un ouvrage bien plaisant qui devrait beaucoup intéresser les amateurs de musique, particulièrement ceux qui s’intéressent et qui écoutent du jazz. Cet ouvrage nous fait découvrir la jeunesse d’un des plus grands génies du jazz, dans les bas-fonds de La Nouvelle-Orléans. Son titre Little Louis vous laisse deviner qui est cet artiste de génie dont il parle.

A la plume de cet ouvrage qui vient tout juste de sortir se trouve Claire Julliard, qui a longtemps était nègre dans l’édition avant de devenir auteure, notamment d’une biographie de Boris Vian et de romans pour la jeunesse.

L’histoire se déroule donc à La Nouvelle-Orléans au début des années 10. Dès son plus jeune âge, vers onze ans, le jeune Louis Amstrong se retrouve dans une institution pénitentiaire pour enfants noirs des rues à cause d’une bêtise faite un soir de réveillon.

Et ce qui aurait dû être pour lui un véritable calvaire va devenir pour lui une véritable planche de service. Alors qu’il travaillait depuis l’âge de cinq ans afin d’aider sa mère, il va se voir intégrer une fanfare dirigée par Peter Davis, qui devient son père de substitution et décèle vite son exceptionnel talent de cornettiste. A sa sortie, l’adolescent retourne pelleter du charbon le jour et jouer le soir dans les Honky-tonks, ces bouges de quartier chaud de Storyville où le jazz s’invente, entre les prostitués et les voyous.

Le récit, écrit à la première personne met donc en scène l’enfance terrible mais trépidante et joyeuse de Little Louis jusqu’à son départ pour Chicago à vingt ans. Son histoire, c’est l’histoire d’un miracle, l’histoire d’une vie sauvée par l’art et la musique. Ou comment, dans un contexte ultra-violent de ségrégation et de misère, un enfant radieux s’apprête à défier l’ordre établi par les blancs et à embrasser le monde.

Little Louis nous parle de lui, de sa grand-mère qui était pour lui la meilleure des femmes, qu’elle voulait faire de lui un gamin éduqué et responsable. Il nous parle de ses nombreux beaux-pères, particulièrement Gabe, un homme simple, de sa mère et de Mayann mais aussi de son père, qu’il ne croisait qu’en de rares occasions.

Son quartier, réservé aux noirs, se trouvait à proximité d’un quartier peuplé de chinois et de juifs. Des juifs peu appréciés à l’époque avec lesquels il s’entendait bien et une famille, les Karnofsky, qui deviennent sa famille d’adoption.

Il nous parle de sa première fanfare, de son admiration pour Davis, la personne la plus déterminante de sa vie, son maître spirituel et de La Nouvelle-Orléans, peut-être le personnage principal de ce roman, une ville marquée par la ségrégation, une ville à l’histoire passionnante.

Alors voilà, Little Louis, le dernier livre de Claire Julliard est un ouvrage sympathique sur la naissance d’un des plus grands musiciens de jazz. Un ouvrage dans lequel on voit que l’on peut être heureux dans un endroit où règnent la dépravation et le crime. Louis Amstrong s’est construit dans la rue, c’est là où il a tout appris nous dit-il, bien loin des belles demeures des blancs qui, plus tard, l’idolâtront.

 
 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 4 avril 2021 : La Culture encore Chocolat

Vaccins pour tous avant le retour de la culture pour tous ? On espère pourtant que les lieux de cultures (et les restaurants) réouvriront avant que tout le monde soit vacciné... L'espoir fait vivre. En attendant voici de quoi se faire du bien chez soi avec notre sélection culturelle hedbomadaire. On commence par le replay de la MAG #24

Du côté de la musique :

"Caillou" de Gisèle Pape
"Sauvé" de It It Anita
"Goes too far" de Olivier Rocabois
"Morricone stories" de Stefano Di Battista
"Le fruit du bazar" de Alex Toucourt
"Bento presto" de Caribou Bâtard
"De mort viva" de Sourdure
"Mistake romance" de Tristan Melia
"Courtesy of Geoff Barrow : Unsung Heroes" le mix #18 de Listen In Bed
Des petites décourtes en clip : O' Lake, Luwten, Corentin Ollivier, Ghern et Old Caltone
et toujours :
"Blue shaman" de Abaji
"Separated" de Bingo Club
"World's most stressed out gardener" de Chad VanGaalen
"Hymnes à l'amour, deuxième chance" de Christophe Monniot & Didier Ithursarry
"A principiu" de L'Alba
"L'ambulancier" de L'Ambulancier à retrouver également en interview
"Heavy grounds" de Liquid Bear
"Live" le mix 17 de la saison 2 de Listen In Bed à écouter en ligne
"Nouveux mondes" de Samuel Strouk
"Love leave traces" de Stéphanie Lemoine
"Tail man was here" de Surnaturel Orchestra

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Bigre, mélo burlesque " de Pierre Guillois, Olivier Martin-Salvan et Agathe L'Huillier
"Einstein on the beach" de Philip Glass et Robert Wilson
"Les Justes" d'Albert Camus
"Le dépeupleur " de Michel Didym
"Vacances de rêve" d'Olivier Lejeune
"Les Caves" des Frères Taloche"
"Max Bird - L'Encyclo-spectacle"
“Acqua Alta” de Adrien B et Claire M
"Madame Arthur dépousiière Queen"
et un concert "L'Oiseau de feu" d'Igor Stravinski

Expositions :

en virtuel :
"Amour, une histoire des manieres d'aimer" au Louvre-Lens
"Pharaon, Osiris et la Momie" au Musée Granet
L'œil de Huysmans. Manet, Degas, Moreau" au Musée d'Art Moderne et Contemporain de Strasbourg
"Botero, dialogue avec Picasso" à l'Hôtel de Caumont
"Global(e) Resistance" au Centre Pompidou
"Christian Dior, couturier du rêve" au Musée des Arts Décoratifs
"Correspondances (Gérard Garouste - Marc-Alain Ouaknin)" à la Galerie Templon

Cinéma :

at home en vidéo gratuite :
"Dans Paris" de Christophe Honoré
"Caramel" de Nadine Labaki
"Syngué Sabour - Pierre de patience" de Atiq Rahimi
"De bruit et de fureur" de Jean-Claude Brisseau
"Le Retour de Martin Guerre" de Daniel Vigne
"L'âme du tigre" de François Yang
"Comme des voleurs (à l'Est) Comme des voleurs de Lionel Baier
en VOD :
"The Last Tree" de Shola Amoo

Lecture avec :

"Biotope" de David Coulon
"Ces petits riens qui nous animent " de Claire Norton
"Dernières nouvelles de Sapiens" de Silvana Condemi & François Savatier
"Eat, and love yourself" de Sweeney Boo
"Giants : Brotherhood" de Carlos & Miguel Valderrama
"L'art du sushi" de Franckie Alarcon
"L'île sombre" de Susanna Crossman
"La rivère des disparues" de Liz Moore
"Pourquoi le nord est-il en haut ?" de Mick Ashworth
et toujours :
"Autopsie d'un drame" de Laurent Combalbert
"Histoire antique, histoire ancienne ?" de François Lefèbre
"L'appel du cacatoès noir" de John Danalis
"Lily a des nénés" de Geoff
"Malamute" de Jean-Paul Didierlaurent
"No war" de Anthony Pastor

Du côté des jeux vidéos :

N'hésitez pas à nous suivre sur la TV de Froggy's Delight et profiter des directs et des replays jeux vidéo tout au long de la semaine

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=