Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mon fils marche juste un peu plus lentement
Manufacture des Abbesses  (Paris)  mars 2020

Comédie dramatique de Ivor Martinic, mise en scène de Juan Miranda, avec Astrid Albiso, Laurent Czerniak, Elena Durant, Eva Jarriau, Florent Mousset, Teresa Ovidio, Chap Rodriguez Rosell, Ivan Toulouse et Maria Verdi.

Quand le théâtre répond à ce que l'on attend, c'est-à-dire avant tout procurer du plaisir et de l'émotion, on est à la fois heureux et reconnaissant envers ceux qui ont su réussir la recette qu'ils avaient annoncé sur l'affiche.

C'est plus que le cas de la Compagnie El Vaivén qui avec "Mon fils marche juste un peu plus lentement" remplit parfaitement son contrat : 9 comédiens de tous âges et d'origine franco-argentine vont célébrer un anniversaire et fournir au spectateur une joyeuse et émouvante tranche de vie d'une famille pareille à toutes les autres, autrement dit tout à fait singulière.

Le jour où se déroule la pièce d'Ivor Martinic, le jeune auteur croate, Branko (Florent Mousset) fête ses vingt-cinq ans. Jour de joie donc, sauf que le garçon dans toute la force de l'âge est condamné à la chaise roulante.

Sa mère, Mia (Teresa Ovidio) ne l'admet pas tout à fait et c'est elle qui répète la formule qui donne son nom au spectacle : "Mon fils marche juste un peu plus lentement".

Que dire de plus de la pièce ? Sinon que c'est la vie dans tout ce qu'elle a de commun, de répétitif, d'habituel qui a droit de cité ici... en même temps que toutes les petites anomalies qui font déraper le commun, le répétitif, l'habituel.

On n'oubliera pas la grand-mère méchamment mal embouchée Maria Verdi), le couple faussement mal assortie (Astrid Albiso, Chap Rodriguez Rosell), le grand-père fataliste après tout ce qu'il a entendu (Ivan Toulouse), les jeunes filles (Eva Jarriau, Elena Durant) et le père rassurant (Laurent Czerniak).

Il faut tous les citer car ils font vraiment troupe et savent cohabiter sur un plateau où souvent les autres ne tiennent pas à plus de trois. On dira que Juan Miranda, le metteur en scène est tout autant chorégraphe que directeur d'acteurs et que ceux-ci entrent et sortent avec une légèreté rare.

On soulignera les divers délicieux accents qui se succèdent, la capacité des unes et des autres d'élever la voix ou de se faire des confidences. Tous semble suivre un canevas très écrit en se permettant parfois de vraies plages d'improvisation.

Si l'on voulait faire une comparaison déraisonnable, on verrait dans la belle écriture d'Ivor Martinic une parenté avec l'auteur napolitain Eduardo de Fillipo et sa pièce "Noël chez les Cuppiello".

Quoi qu'il en soit, "Mon fils marche juste un peu plus lentement" d'Ivor Martinic est le spectacle à voir au mois de mars sans se soucier d'être contaminé par un mauvais texte.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 mai 2022 : Culture et vous - A vos agendas !

Il fait beau, il fait chaud, mais il n'y pas que les terrasses dans la vie. La culture bat son plein et, avant que le ciel ne nous tombe sur la tête, il est temps de se montrer curieux pour découvrir les nouveautés de la semaine de la musique et du spectacle vivant ainsi que du cinéma, de la lecture et des expositions.

Du côté de la musique :

"Godowsky - Bach" de Dimitri Papadopoulos
"Being alive" le nouveau mix à écouter de Listen In Bed
Rencontre avec Lofofora
"Des corps dans le décor" de Mauvais Sang
"Litz - once upon a time"
"Misia" de Revue Blanche
"Murmures et rumeurs" de Tom Bourgeois
et toujours :
"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Antoine et Cléopâtre" aux Ateliers Berthier
"Feel Good" à la Manufacture des Abesses
"Double Je" au Théo Théâtre
"Tous les marins sont des chanteurs" au Théâtre du Rond-Point
"Cry me a river" au Monfort Théâtre
"Carmen ou presque" au Théâtre Trévise
une reprise avec "Mister Paul" au Théâtre du Petit Montparnasse
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Monnaies & Merveilles" à la Monnaie de Paris
dernière ligne droite pour :
"Aux frontières de l'Humain" au Musée de l'Homme
"Maurice Denis - Le Bonheur rêvé" au Musée Maurice Denis
"Le Monde de Steve McCurry" au Musée Maillol
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"Juste la fin du monde" de Xavier Dolan
"La belle époque" de Nicolas Bedos
"Mustang" de Deniz Gamze Ergüven
"Les Eternels" de Zhangke Jia

"Le Traître" de Marco Bellocchio
"It must be heaven" de Elia Suleiman
en salle pour les cinéphiles : "Les Femmes des autres" de Damiano Damiani

Lecture avec :

"De la guerre, Mook 2" de Jean Lopez
"Les routes oubliées" de S.A. Cosby
et toujours :
"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=