Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Cézanne et les Maîtres - Rêve d'Italie
Musée Marmottan-Monet  (Paris)  Du 27 février 2020 au 3 janvier 2021

Le Musée Marmottan-Monet propose une exposition aussi inédite que passionnante consacrée au peintre français Paul Cézanne qui sollicite la sagacité du visiteur en ce que élaborée sur l'axiome de l'italianité.

En effet, sous le titre "Cézanne et les Maîtres - Rêve d'Italie" et l'égide de Alain Tapié, conservateur en chef, directeur honoraire des Musées de Caen et de Lille, qui en assure le commissariat avec Marianne Mathieu, historienne de l'art et directrice scientifique du Musée Marmottan-Monet, en propose la démonstration en une soixantaine d'oeuvres.

Celle-ci s'effectue par un appariement de toiles majeures de Cézanne mises en regard - et en résonance - avec des chefs-d’œuvre des maîtres italiens du 16ème au 19ème siècle et est complétée par celle de l’influence de Cézanne sur les peintres du Novecento italien.

La stratégie muséographique du Musée Marmottan-Monet, au demeurant appréciée compte tenu des taux de fréquenation enregistrés, repose sur la présentation d'expositions ,qui ne se limitent pas à des monstrations, notamment monographiques ou rétrospectives, mais soutenues par un propos scientifique.

Ainsi, en l'espèce, l'étude et la réflexion des commissaires, soutenues par les similitudes picturales révélées par la confrontation de ses œuvres de Paul Cézanne, le fondateur de la peinture moderne, avec la peinture classique plus précisément celle des Maîtres italiens.

S'il n'a pas pas été formé à l'Ecole des Beaux-Arts qui initie à l'étude de la peinture classique et des Maîtres anciens, Cézanne a néanmoins pratiqué cet exercice par son inscription comme copiste au Musée du Louvre.

Et comme aucune oeuvre aussi grande et novatrice fut-elle n'émerge jamais sui generis, les commissaires ont pisté - et dépisté - l'italianité de Cézanne, avec notamment quatre mises en résonance assorties d'une médiation didactique, qu'ils déploient dans une scénographie au bi-chromatisme poudré de Anne Gratadour.

Cézanne et l'italianité

Poursuivi par un "rêve de peinture" et les fondements de la philosophie de l'art, Cézanne recherche des équivalents plastiques permettant de s'affranchir de la peinture dite illusionniste et du questionnement esthétique sur la beauté, le beau naturel et le beau artistique, afin de traduire ses émotions subjectives, et essentiellement "autobiographiques", traduisant sa vision du monde dans des oeuvres, quel qu'en soit le genre pictural, portrait, paysage ou nature morte, ressortant à un spiritualisme romantique proche de l'orphisme.

Ce qu'il cherche et trouve dans la peinture des trois écoles italiennes. Pour Venise, le ténèbrisme du Tintoret avec "La Déploration du Christ", "La descente de la Croix" et "La Cène" revisités à l'aune du profane avec "Le Meurtre", "La Femme étranglée" et "La Préparation du banquet" de Cézanne.

A Naples, avec le caravagisme de Ribera, le clair-obscur de Luca Giordano*, redécouvert grâce à la très belle et récente exposition du Petit Palais, avec son "Philosophe avec une gourde à la ceinture" en pendant du "Jardinier Vallier" et "La déposition du Christ" désacralisée dans "La Toilette funéraire", et l'expressivité du Greco**, lui aussi à l'affiche au Grand Palais en 2019-20 avec "Jésus au Jardin des Oliviers" avec la "Scène religieuse" du maître d'Aix

Enfin pour Rome, la sensualité de Nicolas Poussin sur le thème de la Pastorale du mythologique "Paysage avec Bacchus et Cérès" revisité en pastorale populaire "Pastorale" et, pour le paysage, le classicisme avec les "Rochers" et "Château-Noir" confrontés au "Paysage avec Agar et l’Ange".

Parallèlement, l'exposition entreprend de démontrer l'influence des sujets et de la manière cézaniens sur ses contemporains transalpins qui constituent le fleuron du Novecento .

Ainsi, sur le motif de la baigneuse, avec les "Baigneuses" de Giorgio Morandi et les "Baigneuses de dos" de Fausto Pirandello encadrant les "Cinq baigneurs" de Cézanne.

Dans le genre de la peinture de paysage, dialoguent les dernières oeuvres de Cézanne "Paysage en Provence", "La route tournante en haut du chemin des Lauves" et son chef-d’œuvre ultime, "Le Cabanon de Jourdan", avec celles datant des années 20 de Ottone Rosai ("Paysage") et Carlo Carrà ("Cabanes sur la plage"), et le "Paysage" de Giorgio Morandi peint en 1942.

Le dialogue Morandi/Cézanne se poursuit avec "Nature morte" et "Nature morte avec bouteille" encadrant "Nature morte, poires et pommes" qui clôt superbement le parcours et sollicite la réflexion du visiteur.

 
* "Luca Giordano - Le Triomphe de la peinture napolitaine"
** "Greco"

En savoir plus :

Le site officiel du Musée Marmottan-Monet

Crédits photos : MM
avec l'aimable autorisation du Musée Marmottan-Monet


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 2 octobre 2022 : La culture bien au chaud

C'est l'automne, on reste au coin du feu et on écoute de la musique, on lit des bouquins et on se connecte à la TV de Froggy's Delight pour le concert de Colin Chloé vendredi 7 octobre ! Pour les sorties culturelles, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Ti'bal tribal" de André Minvielle
Rencontre avec Bukowski autour de leur album du même nom, "Bukowski"
"Time is color" de Cédric Hanriot
"Stravinsky, Ravel, Prokofiev : Ballets" de Jean-Baptiste Fonlupt
"Ozark" le retour de Listen In Bed pour la saison 4 en direct (ou presque) de Malte
"Viva la vengeance" de Panic! At The Disco
"Symphonie Fantastique, Hector Berlioz" de Quatuor Aeolina
quelques petites news de Shaggy Dogs, KissDoomFate, Trigger King et Mind Affect
"Emerson enigma" de Thierry Eliez
et toujours :
"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Enfants" au Théâtre de l'Atelier
"Pères & fils" au Théâtre des Abbesses
"Le comble de la vanité" à la Pépinière Théâtre
"Boulevard Davout" au Théâtre de la Colline
"Et pourquoi moi je devrai parler comme toi" au Théâtre de la Colline
"Black Legends, le musical" à Bobino
"Gazon maudit" au Théâtre Les Enfants du Paradis
"Jean-Paul Farré - Dessine-moi un piano" au Studio Hébertot
les reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre de la Tour Eiffel
"Le Montespan" au Théâtre du Gymnase
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
"Racine par la racine" au Théâtre Essaion
"Los Guardiola - La Comédie du Tango" au Théâtre Essaion
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génie" au Studio Hébertot
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Grand Point Virgule
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre de l'Oeuvre
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Face au soleil" au Musée Marmottan Monet
"Yves Klein, l'infini du bleu" aux Carrières des Lumières aux Baux-de-Provence
les autres expositions de la rentrée :
"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle :
"Les Mystères de Barcelone" de Luis Danès
en streaming gratuit :
"A ma soeur" de Catherine Breillat
"Barbara" de Christian Petzold
"So long my son" de Wang Xiaoshuai
"Borga" de York-Fabian Raabe
"Love trilogy" de Yaron Shani
et le cinéma de Claire Denis en 3 films

Lecture avec :

"L'inconnue de Vienne" de Robert Goddard
"Mordew" de Alex Pheby
"Napalm et son coeur" de Pol Guasch
"Un bon indien est un indien mort" de Stephen Graham Jones
et toujours :
"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=