Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Vivement Noël
Théâtre de la Girandole  (Montreuil)  mars 2020

Comédie burlesque de Bibi Naceri et Serge Sándor, mise en scène de Serge Sandor, avec Baya Belal, Niddal El Mellouhi, Bibi Naceri, Omar Maftah, Wanda Naceri, Purshoothe Thayalan et Mina Poe..

Sous-titrée "L'Aïd el problem !", "Vivement Noël" de Bibi Naceri et Serge Sandor est une comédie qui n'a pas hésité à charger la mule pour amuser son public... Et elle a bien fait.

Beurgeois de gauche, athées aux idées théoriquement larges, Aïcha (Mina Poe) et Farid (Bibi Naceri) ont élevé leurs deux enfants, Yanis (Omar Maftah) et Sabrina (Wanda Naceri) dans un esprit de grande tolérance. Mais il ne suffit pas de proclamer de beaux principes, de les inscrire sur des pancartes qu'on agite pendant les manifs pro-féministes ou pro-LGBT, pour qu'on les applique à la maison.

Quand l'oncle Ben (Niddal El Mellouhi) annonce sa venue pour la fête de l'Aïd, les choses vont bien changer. Rangés les calicots, enfouies les pensées subversives... Pour ne pas choquer, ce croyant rétrograde, Aïcha et Farid vont jouer au couple musulman modèle.

Mais leurs enfants et la mère d'Aïcha, Zohra (Baya Belal) ne l'entendent pas de cette oreille et profitent de l'événement pour faire quelques révélations aux allures de conflagrations !

Écrit sans s'autocensurer sur les contradictions des Français musulmans, s'en moquant gentiment comme Pagnol se moquait des Provençaux, "Vivement Noël" ne cherche aucunement une "vérité sociologique". Ainsi, Yanis a un petit ami d'origine pakistanaise (Purshoote Thayalan) qui est aussi un lord anglais !

Bibi Naceri et Serge Sandor accumulent les situations drôles, les poussent assez loin, mais toujours avec bonne humeur et sans méchanceté. Sabrina peut passer de l'ado délurée et tatouée à la jeune fille totalement voilée sans perdre son sens de la répartie, et si son oncle est un peu montré, comme on pouvait s'y attendre, en Tartuffe, c'est pour une réplique de fin dont on ne dira pas dans quel film de Billy Wilder elle a été astucieusement empruntée !

Dans un décor unique, Serge Sandor sait donner le rythme nécessaire pour que le spectateur digère toutes les péripéties de cette farce originale. Ici pas de personnages inutiles. Des personnages jamais foncièrement caricaturaux (même l'Oncle Ben).

Bref, les deux auteurs ont tissé un joli canevas pour une pièce qui devrait connaître un franc succès, surtout si elle conserve la même distribution. En effet, tous les acteurs sont impeccables et on ressent constamment leur plaisir de participer à un spectacle drôle... mais pas que !

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 septembre 2022 : La culture n'est pas un luxe

8ème vague, confinement énergétique... rien de bien brillant pour le futur, heureusement il reste la curiosité et la culture. Gardons le cap et restons groupés. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella
et toujours :
"J'ai vécu les étoiles" de Andoni Iturrioz
"Ornette Under the Repetitive Skies 3" de Clément Janinet
"Alan Hovhaness : oeuvres pour piano" de François Mardirossian
"Live in Paris" de Fred Nardin Trio
"Show AC/DC" de Ladies Ballbreakers
"Luigi Concone" de Mavroudes Troullos & Rachel Talitman
quelques clips avec Moundrag, Ottis Coeur et Madam
"Souvenirs" de Pale Blue Eyes
"Life and life only" de The Heavy Heavy

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Harvey" au Théâtre du Rond-Point
"Les Producteurs" au Théâtre de Paris
"Bérénice" à La Scala
"Les Filles aux mains jaunes" au Théâtre Rive Gauche
"Il n'y a pas d'Ajar" aux Plateaux Sauvages
"Echo" aux Plateaux Sauvages
"Le syndrome d'Hercule" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Cahier d'un retour au pays natal" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Le dépôt amoureux" au Théâtre Les Déchargeurs
"Darius" au Théâtre Essaion
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"L'Autre fille" au Théâtre des Mathurins
"Les Divalala - C'est LaLamour !" au Grand Point Virgule
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle : "L'Ombre de Goya" de José Luis Lopez-Linares
en streaming gratuit :
"Qui vive" de Marianne TArdieu
"Big Fish" de Tim Burton
"Marguerite" de Xavier Giannoli
"Chained" de Yaron Shani

Lecture avec :

"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec
et toujours :
"Combattre en dictacture" de Jean Luc Leleu
"Hideo Kojima, aux frontières du jeu" de Erwan Desbois
"Le cartographe des absences" de Mia Couto
"Le coeur ne cède pas" de Grégoire Bouillier
"Le tumulte" de Sélim Nassib
"Un profond sommeil" de Tiffany Quay Tyson

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=