Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Eskimo
Que faire de son coeur ?  (Eskimo)  mars 2020

Eskimo, c’est : "c’est une personne, un projet, une atmosphère, une fascination pour les peuples autochtones et les pays du nord". C’est une jeune musicienne qui cultive un univers particulier pour ne pas dire singulier.

Son premier disque Que faire de son cœur ? offre une musique sophistiquée, savante, exigeante, aventureuse mais foncièrement mélodique, pop et indépendante. Dans une veine pas si éloignée de cela d’artistes comme La Féline, Mira Cétii, Fantôme : "c’est mon amie et on a même un groupe ensemble qui s’appelle "La Mantique", c’est de la musique improvisée". Cate Le Bon, Julia Holter ou St. Vincent. Ces influences ? "J'écoute beaucoup de choses diverses. Classique, jazz, soul, expérimental, rock alternatif, rock progressif, garage, punk, post-punk, rap, pop psychédélique, dream pop, et musique du monde et de toute sorte de bizarreries".

C’est tout un monde sonore, pas un monde lointain pour paraphraser Henri Dutilleux, car Eskimo arrive à tisser un lien étroit avec celui qui l’écoute. Comme si, par cercles concentriques elle arrivait à nous attirer à elle. C’est une musique envoûtante, solaire... expressionniste presque.

Si ce Que faire de son cœur ? est un choc de beauté et de sensibilité, c’est d’abord et avant tout parce qu’il repose sur une écriture, des compositions solides. Il se fonde sur une capacité à jouer avec les tensions, entre moments de calmes presque atmosphériques et moments de tension, à construire à la frontière des formats pop de grandes chansons habitées et à suivre des chemins hors des sentiers battus. "Il y a du bonheur hors des sentiers battus. Il y a du bonheur dans les sentiers rebattus et une certaine façon de cueillir le bonheur qui procure de la joie".

Des chemins, une esthétique moins brute que sur son premier EP Dancing Shadows. "Je voulais quelque chose de plus ouvert. Déjà le fait de chanter en français, change les choses. On n’aborde pas le texte de la même manière en français. Et puis, pour ce disque j’ai eu la chance d’avoir un ingénieur du son du nom de Guillaume Jaoul qui a aussi joué le rôle de réalisateur et on a travaillé ensemble pour avoir ce son, cet esthétisme".

Eskimo ne chante pas uniquement en français, puisqu’elle fait également des incursions en japonais. "Une langue c’est une culture et j’aime et suis curieuse des autres cultures. Ça apporte beaucoup de regarder ailleurs comment on pense. Ça permet d’élargir sa vision". Des textes, sur les rêves, l’amour, le rapport aux autres qui ont une importance. Ils font "écho avec notre période troublée. Et c’est intime car j’aborde les textes ainsi. C’est toujours quelque chose que je ressens ou vis et que j’intériorise pour ensuite le mettre en mot".

On ressort de ce disque comme après un rêve (ces jeux de timbres, avec le saxophone notamment, de rythmiques...), chamboulé, avec l’irrépressible envie d’y retourner.

Il faut soutenir absolument ce disque, cette artiste. D’abord et avant tout parce que cette musique vaut que l’on s’en donne la peine. Et puis en cette période de confinement, encore plus qu’habituellement, c'est vraiment difficile de se faire une place...

Essentielle, inclassable et inimitable. Superbe.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Dancing Shadows de Eskimo
L'interview de Eskimo (mardi 26 août 2014)

En savoir plus :
Le Bandcamp de Eskimo
Le Soundcloud de Eskimo
Le Facebook de Eskimo


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Eskimo (26 aout 2014)


# 26 novembre 2023 : On prépare les cadeaux

C'est bientôt Noël, il est temps de penser aux cadeaux, que ce soit de la musique, de la littérature, des places de théâtres ou au musée, il y a de quoi faire dans notre sélection de la semaine.

Du côté de la musique :

"Gaijin" de YGGL
"Another perfect day" de Motorhead
"Theatre of the absurd presents C'est la vie" de Madness
"Soleils noirs" de Les Marquises
petit coup d'oeil sur Frank Carter & the Rattlesnakes - Heeka - Johnnie Carwash - Venus Worship
"Ivresse de l'aube" de Benda Poupard & Jean-Michel Kim
"25 ans de live" de Babylon Circus
Le podcast de la semaine du Morceau Caché est ici
et toujours :
"Rock warrior" de Babylon Pression
"A nos étés" de Chambre 317
Brasca, Pop Crimes, Caesaria et Daniel Jea dans notre sélection de clips
"Je ne sais que marcher dans la montagne" de Fabien Martin
Un coup d'oeil sur la programmation des 45eme Transmusicales de Rennes
"Step by step" de Gami
"Poulenc: La Voix Humaine, Fiançailles Pour Rire" de Julie Cherrier-Hoffmann, Orchestra Del Teatro La Fenice Di Venezia & Frédéric Chaslin
"Création" de Jultrane Sextet Duplex
"Up, down, aside" de Lame
"Présence lointaine" de Sofya Melikyan
"Do Brasil" de Wilhem Latchoumia

Au théâtre

les nouveautés de la semaine:
"Ruy Blas" au Théâtre de l'Epée de Bois

"L'Islande, entre ciel et texte" au Théâtre d l'Epée de Bois
"Sans faire de bruit" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet

"Iliade - Odyssée" au Théâtre de la Croix Rousse à Lyon
et les spectacles déjà à l'affiche de décembre

Expositions :

la grande exposition "Naples à Paris" déclinée en trois visites vidéos commentées dans différents espaces du Musée du Louvre :
les chefs d'oeuvre du Musée Capodimonte
une sélection des oeuvres graphiques du Cabinet des Dessins et des Estampes de Capodimonte
un diaporama in situ de l'expositio parisienne
et les chefs-d’œuvre de la collection De Vito au Musée Granet à Aix--Provence

Lecture avec :

"Hope" de Andrew Ridker
"L'armée rouge" de Jean Lopez
"10 août 1792, la défaite de la monarchie" de Clément Weiss
"Philippe VI, le premier des Valois" de Christelle Balouzat-Loubet
et toujours :
"L'enfant, le peintre et la mer" de François Place (qui fait écho au film de Barbet Schroeder)
"Jour J, bataille de Normandie" de Beoit Rondeau
"Choses dites" de Nancy Huston
"L'une ou l'autre" de Oyinkan Braithwaite
"La maison de la faim" de Dambudzo Marechera
"Les dernières pages" de Robert Goddard
"Métisse, et alors ?" de Patricia Houéfa-Grange
"Yoko Ono" de Julia Kerninon

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=