Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Là où chantent les écrevisses
Delia Owens  (Editions du Seuil)  janvier 2020

Encore un ouvrage acheté en début d’année, mis de côté en attendant de lire d’autres ouvrages, puis sorti de ma bibliothèque au moment du confinement pour pouvoir enfin le lire et profiter d’un titre ayant déjà conquis 4 millions de lecteurs.

Là où chantent les écrevisses, à la couverture assez surprenante est le premier roman de Delia Owens, auteure américaine née en 1949 dans l’Etat de Géorgie aux Etats-Unis. Diplomée en zoologie et biologie, elle a vécu plus de vingt ans en Afrique et a publié trois ouvrages consacrés à la nature et aux animaux, des ouvrages spécialisés qui ont connu un grand succès.

Là où chantent les écrevisses, son premier roman est un véritable phénomène d’édition. Ce livre a déjà conquis des millions de lecteurs et poursuit son incroyable destinée dans le monde entier. Sorti en France par les éditions du Seuil, il est aussi en cours d’adaptation pour le cinéma.

Avec cet ouvrage, vous allez pouvoir lire un superbe hymne à la nature et découvrir une jeune fille qui vit seule depuis plus de dix ans dans un cabanon dans un marais, surnommée "la fille du marais", une jeune fille tout simplement exceptionnelle.

Pendant des années, les rumeurs les plus folles ont couru sur la "fille des marais" de Barkley Cove, une petite ville de Caroline du Nord. Pourtant, Kya n’est pas cette fille sauvage et analphabète que tous imaginent et craignent.

A l’âge de 10 ans, abandonnée par sa famille, elle doit apprendre à survivre seule dans le marais, devenu pour elle un refuge naturel et une protection. Sa rencontre avec Tate, un jeune homme doux et cultivé qui lui apprend à lire et à écrire, lui fait découvrir la science et la poésie, transforme la jeune fille à jamais. Mais Tate, appelé par ses études, l’abandonne à son tour.

La solitude devient si pesante que Kya ne se méfie pas assez de celui qui va bientôt croiser son chemin et lui promettre une autre vie. Le garçon le plus populaire de Barkley Cove cherche à se rapprocher d’elle sans que l’on sache vraiment pourquoi. Lorsque l’irréparable se produit, Chase est retrouvé mort, elle ne peut plus compter que sur elle-même alors que tous le monde pointe les doigts vers elle.

Une fois encore, j’ai eu la chance d’avoir mis de côté un superbe ouvrage qui m’a procuré un véritable plaisir de lecture. J’aime beaucoup les romans dans lesquels la nature est très présente, les Nature-Writing, notamment ceux publiés chez un autre éditeur, Gallmeister.

Le récit que nous propose l’auteure se déroule à des époques bien distinctes, constitué de deux parties : le marais et le marécage. On a d’abord le récit des années de jeunesse de Kya, l’ouvrage débute en 1952, son enfance et son adolescence, période pendant laquelle elle voit partir presque l’intégralité de sa famille, sa mère et ses frères puis le récit qui concerne l’évènement autour de Chase, à la fin des années 60 et les conséquences que cela a pour Kya.

Alors voilà, il y a tout dans ce livre pour en faire un très grand livre, permettant de comprendre pourquoi il a tant plu à ces millions de lecteurs. Il y a de l’amour, une magnifique histoire d’amour et de solidarité. Il y a ce personnage incroyable de Kya, de ceux dont on se souviendra longtemps. Il y a aussi cette nature, omniprésente sous la plume de l’auteur qui en fait une véritable ode, nous apprenant au passage de nombreuses choses concernant certaines espèces animales. Il y a enfin l’écriture de l’auteur, plaisante à souhait qui fait que ce livre se lit très rapidement.

Alors foncez, courez chez votre libraire pour vous procurer ce très bel ouvrage qui ne vous décevra pas.

 

En savoir plus :
Le site officiel de "Là où chantent les écrevisses"
Le site officiel de Delia Owens
Le Facebook de Delia Owens


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=