Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Cold War Kids
New Age Norms 1  (Downtown / V2)  novembre 2019

Après avoir beaucoup aimé leurs deux premiers albums Robbers and Cowards (2006) et Loyalty to Loyalty (2008) avec ce rock un peu foutraque, des rythmes décalés, en somme quelque chose qui sortait un peu de l'ordinaire et ne respectait aucune norme, mon intérêt s'était totalement essoufflé avec Mine Is Yours (2011).

Le groupe était devenu un de ces clones de groupes "de stade" (un peu comme Kaiser Chiefs ou Kasabian à l'époque) sans personnalité. Un manque criant d'originalité, un schéma couplet-refrain un peu trop systématique, bref ça penchait vraiment beaucoup plus du côté pop que du côté rock. Des trois albums suivants Dear Miss Lonelyhearts (2013), Hold My Home (2014) et L.A. Divine (2017) auxquels j'avoue n'avoir prêté qu'une oreille distraite, je me rappelle seulement avoir été un peu plus indulgent sur leur mouture de 2014, un peu moins pire que les deux autres.

Nous voilà donc presque 15 ans après leurs débuts avec ce nouvel album New Age Norms 1 sorti le 1er novembre 2019 sur le label Downtown / V2. Se sont-ils mis à faire de la New Age ? Allons nous enfin assister à un renouveau de leur musique ? Quelles sont donc ces nouvelles normes de ce "nouvel âge" ?

Sur "Complainer", l'intro me fait tellement penser à Foals, le chant tellement à George Michael, les premières notes de "Fine Fine Fine" sont tellement identiques à "Lust For Life" d'Iggy Pop que ça fait déjà 3 fois que j'utilise le mot "tellement". "4th of July" n'est qu'une pâle imitation du très réussi "Tranquility Base Hotel and Casino" des Arctic Monkeys, comme si le fait que la guitare s'efface pour laisser la place au piano serait une recette qui marche à tous les coups. A chaque titre, j'ai l'impression d'écouter un look-alike (ou un sound-alike) tant les inspirations sautent aux oreilles. Ils ont beau mettre des clappements de mains par ci, des choeurs féminins ou enfantins par là, ça ne prend pas.

Entre "Waiting For Your Love", mièvre chanson d'amour avec une voix trop aiguë qui n'est pas du tout convaincante, "Dirt in my eyes" qui laisse l'étrange impression qu'elle est pensée comme un fond sonore et une voix qu'on a rajouté ensuite ou encore "Calm your nerves" qui commence plutôt bien mais sombre rapidement dans un truc formaté, il faut vraiment chercher pour trouver quelque chose de plaisant. Même la batterie censée donner le rythme arrive à me lasser.

On finit quand même par trouver "Beyond the Pale", petite pépite où accompagnée seulement d'un piano, la belle voix de Nathan Willett est vraiment mise en avant, et miracle c'est réussi ! Finalement, c'est en mode débranché que le courant passe le mieux. Tout comme dans "Tricky Devil", dernier titre un peu plus sur la retenue, avec une guitare ténue, une voix qui ne part pas trop vers les aigus. Ces deux titres parmi 30 minutes de disque sont reposants. Malheureusement, le reste est au mieux ennuyant au pire agaçant au point qu'on ne tient pas toujours jusqu'à la fin des chansons.

Depuis le virage pop pris en 2011, Cold War Kids est resté sur la même route toute droite et ne semble vraiment pas disposé à en prendre une autre, même si leur dernier single "1x1" sorti tout début mai peut nous laisser un peu d’espoir.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Cold War Kids parmi une sélection de singles (janvier 2007)
La chronique de l'album Robbers and cowards de Cold War Kids
La chronique de l'album Mine is yours de Cold War Kids
Cold War Kids en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (samedi)
Cold War Kids en concert au 106 (28 juin 2007)
Cold War Kids en concert au Festival des Inrocks Motorola 2007
Cold War Kids en concert à L'Aeronef ( 25 mai 2009)
Cold War Kids en concert à Paléo Festival #34 (2009)
Cold War Kids en concert au Festival Garden Nef Party #4 (2009)
Cold War Kids en concert au Festival Solidays #13 (édition 2011) - vendredi
Cold War Kids en concert au Festival Beauregard #3 (édition 2011) - Samedi

En savoir plus :
Le site officiel de Cold War Kids
Le Soundcloud de Cold War Kids
Le Facebook de Cold War Kids


Emmanuel Richard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 9 mai 2021 : Toujours plus proche de la sortie

On apprend par coeur le calendrier de dé-confinement, on espère les vaccins au plus vite, retrouver les salles de spectacles, les restos, bref on serait presque heureux. Pour le moment, voici le sommaire de la semaine avec la Mare Aux Grenouilles #27 samedi et un concert/interview de La Reine Garçon le 22 mai. Suivez la chaine Twitch.

Du côté de la musique :

"Flux flou de la foule" de Françoiz Breut
"Eiskeller" de Rover qui nous en parle en interview
"Let's do porn" de Captain Obvious
"The moon and stars : prescriptions for dreamers" de Valérie June
"Van Weezer" de Weezer
"Le grand secret des oiseaux de sable" de Ceylon
"Electron libre" de Hae-Sun Kang
"Chronicles of an inevitable outcome" de Intraveineuse
"Autobiographie Pirate" de Lady Arlette
"Vous écoutez quoi en travaillant ?" la 10ème émission de la saison 2 de Listen In Bed avec Guillaume Long, Flavien Girard et Francis Bourganel
"Augustin Pfleger : the life and passion of the christ" de Orkester Nord et Martin Wahlberg
"Beneath" de Tremor Ama
et toujours :
"Once" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Drôles de dames" de Fabrice Martinez, Laurent Bardainne et Thomas de Pourquery
"Statistic ego", de Fauxx
"Fallen chrome" de Jac Berrocal & Riverdog
"Nikolai Tcherepnin : Le Pavillon d'Armide op 29" de Henry Shek & Moscow Symphony Orchestra
"Bal Kabar" de David Sicard
"Surrounding structures" de Veik
"Amnésique, mais d'une bonne manière (avec Francis Bourganel, Guillaume Long et Flavien Girard)" 9ème émission de Listen In Bed saison 2
"A Tania Maria journey" de Thierry Peala & Verioca Lherm
"Can't wait to be fine" de We Hate You You Please Die

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La Mélancolie des dragons" de Philippe Quesne
"Richard III - Loyauté me lie" de Jean Lambert-wild
"Bestie di scena" de Emma Dante
"Ali Baba" de Macha Makeïeff
"Noire" de Tania de Montaigne
"On ne voyait que le bonheur par Grégori Baquet
"Aimez-moi" de Pierre Palmade

Expositions :

en virtuel :
"Valadon et ses contemporaines. Peintres et sculptrices, 1880-1940" au Musée des Beaux-Arts de Limoges
"Matisse, comme un roman" au Centre Pompidou
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"Luxes" au Musée des Arst Décoratifs
"Léonard de Vinci" au Musée du Louvre

Cinéma :

at home :
"Les Beaux Jours" de Marion Vernoux
"Les Garçons sauvages" de Bertrand Mandico
"Un amour de jeunesse" de Mia Hansen-Love
"Hyènes" de Djibril Diop Mambéty
"De bruit et de fureur" de Bertrand Mandico
"Cosmos" de Andrzej Zulawski
"Cria Cuervos" de Carlos Saura

Lecture avec :

"Une toute petite minute" de Laurence Peyrin
"Rome, naissance d'un empire" de Stéphane Bourdin & Catherine Virlouvet
Rencontre avec Olivier Bal auteur de "La forêt des disparus"
"Le mari de mon frère" de Gengoroh Tagame
"Le bal des folles" de Victoria Mas et "Ici n'est plus ici" de Tommy Orange
et toujours :
"Patti Smith : Horses" de Véronique Bergen
"Les sorcières de la littérature" de Taisia Kitaiskaia & Katy Horan
"Je ne suis pas encore morte" de Lacy M. Johnson
"La famille" de Suzanne Privat
"Le brutaliste" de Matthieu Garrigou-Lagrange
"Les fossoyeuses" de Taina Tervonen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=