Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le jour où Kennedy n'est pas mort
R. J. Ellory  (Editions Sonatine)  juin 2020

Une année sans la publication d’un nouvel ouvrage de R.J. Ellory n’aurait pas la même saveur. C’est donc devenu une habitude pour moi que celle d’avoir le plaisir de lire un ouvrage de cet auteur que j’adore depuis que j’ai eu la bonne idée de lire son chef d’œuvre Seul le silence.

Décalé suite au confinement, il aura donc fallu attendre quelques semaines de plus pour pouvoir lire son nouvel ouvrage, Le jour où Kennedy n’est pas mort, un ouvrage au titre particulièrement intriguant qui lance l’auteur dans un nouveau type de récit à savoir l’uchronie.

Il est bien évident que l’uchronie est particulièrement à la mode en ce moment que cela soit dans la littérature ou bien dans le cinéma et aussi les séries télévisées. Particulièrement casse-gueule, ce type de récit peut s’avérer génial et emporter le lecteur comme il peut aussi en rebuter beaucoup d’autres.

C’est donc avec un œil et une attention particulièrement avisée que je me suis lancé dans cet ouvrage que j’attendais impatiemment pour deux raisons, parce que j’adore l’auteur mais aussi parce que l’Histoire de JFK m’intéresse aussi beaucoup. Et en plus, j’étais aussi très curieux de voir comment Ellory allait s’en sortir autour de cette uchronie.

La lecture de cet ouvrage s’est avérée être plutôt plaisante, ce qui ne surprend pas avec cet auteur mais je dois bien avouer que cet ouvrage n’est pas pour moi son meilleur ouvrage. Le jour où Kennedy n’est pas mort est un très bon Ellory mais j’ai préféré son dernier Le Chant de l'assassin.

La grande qualité du livre tient dans le sujet choisi par l’auteur, à savoir l’affaire Kennedy, une des histoires les plus connues au monde qui en même temps est une des histoires les plus obscures qui existent aujourd’hui. Dans l’ouvrage, le 22 novembre 1963, le cortège présidentiel de JFK traverse bien les rues encombrées de Dallas au Texas, il traverse Dealey Plazza quand soudain… rien ne se passe. Le président américain ne mourra pas ce jour-là et sa femme n’aura pas des morceaux de son cerveau sur son tailleur.

Quelque mois après le défilé du cortège présidentiel dans Dallas, Mitch Newman, un photojournaliste installé à Washington apprend une très mauvaise nouvelle. La mère de son ex-fiancée lui apprend que celle-ci, une certaine Jean vient de se suicider. Mitch va tenter de comprendre comment son ex-fiancée a pu en arriver là. Au fil de ses recherches et de son enquête, il va découvrir que son ex-fiancée enquêtait sur la famille Kennedy. Il va alors pénétrer dans le monde de la politique américaine dans lequel règnent le sexe, les mensonges, les manipulations mais aussi les assassinats.

Le lecteur va alors se retrouver au cœur du clan Kennedy (Bobby, Jacky et les autres Kennedy sont présents), un clan évidemment au complet puisque JFK n’est pas mort (et qu’il semble avoir échappé à son funeste destin) et il va aussi rencontrer le devenu célèbre Lee Harvey Oswald.

Ellory imagine ce qu’aurait été la fin du mandat de Kennedy et le déroulement de la campagne pour sa candidature à un second mandat, sans forcément nous présenter le président américain sous un jour favorable (on a tendance à le présenter ainsi depuis sa mort alors que l’on sait très bien qu’il était loin, avec son clan, d’être un enfant de chœur).

Vous l’avez donc compris, Ellory mélange la petite histoire (celle de l’enquête de Mitch) non pas à la grande Histoire mais l’Histoire réinventée ou imaginée. L’enquête de Mitch est particulièrement intéressante, c’est elle qui donne la dimension polar à l’ouvrage et qui tient en haleine le lecteur tout en développant en même temps une certaine empathie pour le personnage.

En réécrivant une Histoire qui ne se passera jamais, R.J. Ellory nous plonge dans les rouages de la politique américaine, au cœur des stratégies électorales, des jeux de pouvoirs, de ceux qui financent les campagnes et qui réclament ensuite des retours d’ascenseurs (on sait que les campagnes présidentielles aux Etats-Unis ne sont pas régies par les mêmes lois qu’en France). On apprend aussi que le président souffrait de nombreux problèmes de santé, qu’il prenait de nombreux médicaments. L’ouvrage nous présente aussi Kennedy comme un homme infidèle ayant eu des liaisons avec de nombreuses femmes, un homme avide de sexe.

Alors voilà, le nouvel ouvrage de R.J. Ellory est donc un très bon ouvrage qui montre que l’auteur maîtrise parfaitement l’uchronie politique, qui n’est pas sans nous rappeler l’ouvrage de Stephen King sur Kennedy (22/11/1963) qui lui avait une dimension un peu plus fantastique (et qui fut adapté en une série télévisée plutôt réussie).

 

A lire sur Froggy's Delight :
La chronique de "Le Chant de l'assassin" du même auteur
La chronique de "Les fantômes de Manhattan" du même auteur
La chronique de "Un coeur sombre" du même auteur

En savoir plus :
Le site officiel de R. J. Ellory
Le Facebook de R. J. Ellory


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 27 septembre 2020 : Autumn Sweater

Voici les premiers jours d'automne, les premiers froids, la pluie et l'envie de s'auto-confiner avec une boisson réconfortante, du chauffage, de la bonne musique, un bon livre, film, jeu voire avec des amis autour d'un bon repas. Bref, c'est l'automne et voici le programme réconfortant de la semaine. Sans oublier le replay de la MAG #11 du 26/09.

Du côté de la musique :

"Echos" de Romain Humeau
"American head" de The Flaming Lips
"Grand écran" de Ensemble Triptikh
"Beethoven : op 109, 110, 111" de Fabrizio Chiovetta
"B.O. d'une scène de meurtre" première émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Oiseau(x) scratch" de Luc Spencer
"Debussy" de Philippe Bianconi
"Tête Blême" de Pogo Car Crash Control
"XIII" de Quatuor Ardeo
et toujours :
"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses

Au théâtre :

les nouveautés :
"Le Grand Inquisiteur" au Théâtre national de l'Odéon
"Iphigénie" aux Ateliers Berthier
"Philippe K. ou la flle aux cheveux noirs" au Théâtre de la Tempête
"Le Grand Théâtre de l'épidémie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"Le Quai de Ouistreham" au Théâtre 14

"Les Pieds tanqués" au Théâtre 12
"Le nom sur le bout de la langue" au Théâtre de la Huchette
"La Folle et inconvenante Histoire des femmes" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
les reprises :
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Album de famille" au Studio Hébertot
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre des Mathurins
"Contrebrassens" au Studio Hébertot
"Leonard de Vinci, naissance d'un génie" au Studio Hébertot
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

Cinéma :

en salle :
"L'Ordre moral" de Mario Barroso
at home :
"Drôles d'oiseaux" de Elise Girard
"Mise à mort du cerf sacré" de Yorgos Lanthimos
"Terror 2000 - Etat d'urgence en Allemagne" de Christoph Schlingensief
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'été" de Lina Wertmüller
"Ruth et Alex" de Richard Loncraine

Lecture avec :

"Ici finit le monde occidental" de Matthieu Gousseff
"L'heure des spécialistes" de Barbara Zoeke
"Mémoires" du Général von Choltitz
"Porc braisé" de An Yu
"Portraits d'un royaume : Henri III, la noblesse et la Ligue" de Nicolas Le Roux
"Sublime royaume" de Yaa Gyasi

et toujours :
clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi
"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=