Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Daniel Jea
A l'instinct A l'instant  (Siparka / Inouïe Distribution)  juin 2020

Au départ, je ne vais pas te mentir (on se tutoie toujours, hein !) j’avais pensé faire une vanne avec Daniel Jea et DJ comme ses initiales et puis, en écoutant son album j’ai bien vu que la vanne ne marcherait pas du tout ! Et puis parce qu’il y a pensé aussi et l’a fait mais ce n’est qu’un détail.

Pourquoi ? Me demanderas-tu, avide d’informations que tu es !

Et bien, déjà, parce que Daniel Jea est guitariste et que DJ et guitariste dans la même phrase n’est pas forcément compatible (note que je n’ai rien contre les DJ, hein et encore moins contre les guitaristes, si ce n’est un peu de jalousie, mais là n’est pas le propos).

Daniel Jea, ce nom ne te dit peut-être rien, est guitariste donc et pas des moindres, puisque depuis 20 ans, son jeu de guitare sensible, fait qu’il est courtisé par un nombre d’artistes assez impressionnant : La Grande Sophie, Florent Marchet, Françoise Hardy, Damien Saez ou encore Da Silva. Il a joué du rock, de la pop et de l’électro et il a aussi joué avec Buridane, Jérémie Bossone ou encore Garance.

Et puis, il a eu besoin de s’exprimer et a enregistré, en musicien qu’il est, un album : A l’instinct A l’instant, en live, aux studios Midilive, avec l’ingénieur du son Stéphane Prin (qui a travaillé avec Jean-Louis Murat ou Miossec) et a fait masteriser son album par Benjamin Joubert (Renaud, Alexis HK, Phoenix…).

Pour cet album, en studio, comme sur scène, il est accompagné de France de Cartigny et Emilie Rambaud et comme si jouer avec deux musiciennes de talent ne suffisait pas, il a aussi travaillé sur l’esthétique avec les photos de Richard Bellia pour la pochette.

OK, je te vois faire la moue. Ce n’est pas parce qu’on a joué avec des artistes de talents, que l’on a des musiciennes de talents en studio et sur scène, que le résultat sera bon. Tu as raison, mais pas pour Daniel Jea.

J’ai mis un peu de temps à rentrer dans l’album, mais il faut dire que je sors d’une période d’écoute intensive d’un autre style, mais on s’en fout. A l’instinct A l’instant est un pur bijou de pop rock, pétillant, parfois mélancolique, parfois nettement plus rock mais tu le sais, quitte à me répéter : les étiquettes c’est fait pour les pots de confiture !

Cet album est bon, point. L’artiste a souhaité tisser une histoire de rencontre, de transformation. C’est la rencontre avec l’amour. Tout l’album a été composé, interprété pour raconter cette histoire.

Et comme dans toute histoire d’amour, il y a des moments de franche euphorie ("A l’instinct A l’instant", "Tout est mieux") et puis des moments plus doux ("Quittes-moi", "J’avoue"…). C’est un album qui, comme une belle histoire, fini en apothéose avec un instrumental de 7 minutes : "Non-séparables".

Tu l’auras compris, tu le sais depuis le temps que tu me lis : va l’acheter, fais vivre les artistes qui se démènent, les disquaires indépendants qui s’arrachent toute l’année pour que tu aies accès à la culture.

Et tu le sais aussi : je te fais des bisous, parce que c’est important les bisous !

 

En savoir plus :
Le site officiel de Daniel Jea
Le Bandcamp de Daniel Jea
Le Facebook de Daniel Jea


Cyco Lys         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 27 septembre 2020 : Autumn Sweater

Voici les premiers jours d'automne, les premiers froids, la pluie et l'envie de s'auto-confiner avec une boisson réconfortante, du chauffage, de la bonne musique, un bon livre, film, jeu voire avec des amis autour d'un bon repas. Bref, c'est l'automne et voici le programme réconfortant de la semaine. Sans oublier le replay de la MAG #11 du 26/09.

Du côté de la musique :

"Echos" de Romain Humeau
"American head" de The Flaming Lips
"Grand écran" de Ensemble Triptikh
"Beethoven : op 109, 110, 111" de Fabrizio Chiovetta
"B.O. d'une scène de meurtre" première émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Oiseau(x) scratch" de Luc Spencer
"Debussy" de Philippe Bianconi
"Tête Blême" de Pogo Car Crash Control
"XIII" de Quatuor Ardeo
et toujours :
"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses

Au théâtre :

les nouveautés :
"Le Grand Inquisiteur" au Théâtre national de l'Odéon
"Iphigénie" aux Ateliers Berthier
"Philippe K. ou la flle aux cheveux noirs" au Théâtre de la Tempête
"Le Grand Théâtre de l'épidémie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"Le Quai de Ouistreham" au Théâtre 14

"Les Pieds tanqués" au Théâtre 12
"Le nom sur le bout de la langue" au Théâtre de la Huchette
"La Folle et inconvenante Histoire des femmes" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
les reprises :
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Album de famille" au Studio Hébertot
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre des Mathurins
"Contrebrassens" au Studio Hébertot
"Leonard de Vinci, naissance d'un génie" au Studio Hébertot
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

Cinéma :

en salle :
"L'Ordre moral" de Mario Barroso
at home :
"Drôles d'oiseaux" de Elise Girard
"Mise à mort du cerf sacré" de Yorgos Lanthimos
"Terror 2000 - Etat d'urgence en Allemagne" de Christoph Schlingensief
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'été" de Lina Wertmüller
"Ruth et Alex" de Richard Loncraine

Lecture avec :

"Ici finit le monde occidental" de Matthieu Gousseff
"L'heure des spécialistes" de Barbara Zoeke
"Mémoires" du Général von Choltitz
"Porc braisé" de An Yu
"Portraits d'un royaume : Henri III, la noblesse et la Ligue" de Nicolas Le Roux
"Sublime royaume" de Yaa Gyasi

et toujours :
clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi
"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=