Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Jardin des Finzi Contini
Vittorio de Sica  juillet 2020 - 1ère sortie 1970

Réalisé par Vittorio de Sica. Italie/Allemagne. Drame. 1h34 (Sortie 22 juillet 2020 - 1ère sortie 1970). Avec Dominique Sanda, Lino Capolicchio, Helmut Berger, Fabio Testi Romolo Valli, Camillo Cesarei, Inna Alexeievna et Katina Morisani.

Avant "La Vie est belle" de Roberto Begnini, dans sa première partie, celle qui décrit la "vie rêvée" des Juifs italiens s'illusionnant sur Mussolini, longtemps vanté comme leur protecteur, pas beaucoup de films italiens avait traité l'évolution du régime fasciste devenant de plus en plus antisémite à mesure qu'il déclinait et devait "obéir" à l'Allemagne nazie.

En adaptant, sans forcément lui être très fidèle, "Le Jardin des Finzi Contini", le roman de Giorgio Bassano, Vittorio de Sica est donc quasiment le premier à aborder le virage mussolinien qui conduit le Duce à participer à la politique raciale d'Hitler.

A l'inverse de Begnini, qui racontait l'histoire d'un petit coiffeur, comme Charlot dans le "Dictateur", De Sica situe son film à Ferrare dans la très haute bourgeoisie juive, dans une famille quasiment aristocratique qui vit déjà assez naturellement en vase-clos.

Les mesures vexatoires prises par le régime qui fuit en avant, comme l'interdiction pour les Finzi Contini d'appartenir au tennis-club de Ferrare, ne les touchent pas vraiment puisqu'ils organisent pour eux et leurs amis des tournois à l'intérieur de leur immense propriété. Pareillement, quand ils ne peuvent plus étudier, ils se contentent de leur propre bibliothèque, plus fournie que son homologue universitaire.

C'est donc dans un monde ouaté que les Finzi Contini vivent dans le déni, surtout la jeune génération, Micol (Dominique Sanda), belle et intelligente, et Alberto (Helmut Berger), son frère souffreteux.

On est à la fois quelque part parmi "les jeunes filles en fleur" de Proust et un univers confiné proche des "Enfants terribles" de Cocteau, alors qu'à l'extérieur le tonnerre gronde, que le danger se rapproche sans qu'on est l'impression qu'ils le perçoivent.

Pire encore, on peut aussi penser qu'ils le perçoivent et qu'ils sont totalement tétanisés comme s'ils ne pouvaient pas quitter leur royaume où ils ont l'illusion d'être protégés. Sans doute, même, préfèrent-ils être contraints par la violence aveugle d'y renoncer, que de s'enfuir préventivement. De toute façon, en partir c'est mourir.

"Le Jardin des Finzi Contini" de Vittorio de Sica est un classique un peu fragile, qui hésite entre le réalisme et l'esthétisme. On imagine ce qu'aurait pu en faire un Visconti.

Mais le film est à l'image des œuvres de la dernière partie de la vie de De Sica. Il filme une histoire, s'attache surtout aux personnages et ne parvient pas à retrouver la grâce chrétienne qui faisait la force de son cinéma néo-réaliste.

La musique composée par son fils, Manuel de Sica, reflète assez le côté compassionnel du film. Mais, peut-être ce que réussit le mieux à restituer "Le Jardin des Finzi Contini" de Vittorio de Sica, c'est le charme suranné d'une époque en déliquescence.

Une grande mélancolie parcourt cette œuvre qui cherche jusqu'au bout à combattre sa noirceur finale.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !

Ce bel été indien se termine sur des orages, du tonnerre et des inondations terribles. Décidément 2020 ne nous épargne rien. Dans l'espoir de jours meilleurs et se faire plaisir au milieu de tout cela, voici notre sélection culturelle de la semaine.

Du côté de la musique :

"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses
et toujours :
"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre

Au théâtre :

les nouveautés :
"Aux éclats..." au Théâtre de la Bastille
"Onéguine" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Surprise parti" au Théâtre de la Reine Blanche
"Mademoiselle Else" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Killing Robots" au Théâtre Paris-Villette
les reprises :
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Hector Obalk - Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" au Studio Hébertot
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Jos Jouben - L'Art du rire" à La Scala
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec "Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris
la dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - La collection de Madame" au Musée du Quai Branly
et toujours :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Ailleurs" de Gints Zilbalodis
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel
et toujours :
"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=