Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Beyrouth entre parenthèses
Sabyl Ghoussoub  (Editions de l'Antilope)  août 2020

C’est déjà le deuxième roman que publie aux éditions de l’Antilope le jeune auteur libanais Sabyl Ghoussoub. Né à Paris dans une famille libanaise, ayant fait sa scolarité en France, il a été directeur du festival du film libanais à Beyrouth de 2011 à 2015 puis commissaire de l’exposition "c’est Beyrouth" à l’institut des cultures d’Islam de Paris.

Après Le nez juif, sorti en 2018, il publie un nouvel ouvrage, Beyrouth entre parenthèses, dans lequel son narrateur, un Libanais décide d’enfreindre la loi de son pays et de ne pas suivre l’avis de sa famille en se rendant en avion en Israël, à Tel-Aviv.

Il est en effet interdit à un citoyen libanais de se rendre en Israël pour des problèmes relationnels forts entre les deux pays, notamment au sujet des Palestiniens et des territoires occupés en Palestine. Aujourd’hui encore, l’espace frontalier entre les deux pays porte les stigmates des différents conflits entre les deux pays. Les deux pays sont d’ailleurs toujours officiellement en guerre depuis plus de 50 ans. Malgré tout cela, le narrateur décide de s’y rendre et arrive à l’aéroport Ben Gourion à Tel-Aviv.

Aussitôt débarqué, il se retrouve à subir un interrogatoire qui va durer plusieurs heures, le temps du livre. Les questions fusent et se répètent. Comment s’appelle votre mère ? Comment s’appelle votre père ? Comment s’appelle votre grand-père ? Comment vous appelez-vous ? Bref, tout un ensemble de question qui reviennent comme une berceuse qui voudrait obliger le narrateur à se définir de manière définitive. Lui qui avait pensé faire ce voyage pour mettre de côté sa part libanaise, mettre Beyrouth entre parenthèses se rend vite compte qu’il est loin du compte.

C’est donc un ouvrage plutôt transgressif que nous propose cet auteur qui vit aujourd’hui au Liban, un récit plein d’humour et de tendresse, marqué néanmoins par la colère de cette situation. Après quelques pages d’introduction rappelant l’illégitimité d’Israël pour les Libanais et expliquant les envies du narrateur d’aller en Israël, l’ouvrage est ensuite construit en deux parties (l’ensemble faisant un peu plus de 100 pages se lisant d’une traite).

La première partie intitulé "Kess Emek  (your mother’s pussy)" concerne le fameux interrogatoire auquel est confronté le narrateur. Souvent drôle, notamment de par certaines réponses absurdes du narrateur mêlées aussi à quelques provocations, cette partie n’oublie pas de nous montrer l’administration israélienne, extrêmement rigide et bornée. Le narrateur (et l’auteur aussi) prend un malin plaisir à embrouiller son interrogatoire, feignant de ne pas avoir de véritable identité, ce qui n’est au final pas totalement faux puisqu’il est encore balloté entre la France et le Liban.

La seconde partie, intitulé "Fairouz café" s’ouvrant sur une citation disant "les racines sont utiles à deux choses, les fuir et les retrouver" symbolise parfaitement ce que l’on va retrouver dedans, à savoir le choix fait par l’auteur de sa véritable identité qui s’affirme au fil des pages. Il se rend compte qu’il est compliqué pour lui de mettre Beyrouth et le Liban entre parenthèses.

Alors voilà, Beyrouth entre parenthèses est un ouvrage plaisant qui propose une véritable réflexion sur l’identité.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Sabyl Ghoussoub


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 octobre 2020 : Le grand incendie

Plutôt que de subir ce nouveau couvre feu, faisons feu de tout bois et sortons, chacun avec nos moyens, la culture de ce marasme actuel. Voici donc le programme de la semaine sans plus attendre.

Du côté de la musique :

"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri
et toujours :
"Glover's mistake" de Mickaël Mottet
"Chanson d'amour" de Alexandre Tharaud et Sabine Devieilhe
"Deux mezzos sinon rien" de Karine Deshayes
"Visible(s)" de La Phaze
"Seven Inch" 2eme émission de la 2eme saison de LISTEN IN BED
"Introsessions EP" de Minshai
"Faune" de Raphaël Pannier Quartet
"Shaken soda" de Shaken Soda
"Y" de The Yokel
"L'ancien soleil" de Yvan Marc

Au théâtre :

les nouveautés :
"L'Art de conserver la santé" au Théâtre de la Bastille
"Don Juan" au Théâtre national de Chaillot
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Saccage" à la Manufacture des Abbesses
"Le Dernier jour d'un condamné" au Théâtre Essaion
"Jeanne d'Arc" au Théâtr de la Contrescarpe
"Here & Now" au Centre Culturel Suisse
"Virginie Hocq ou presque" au Théâtre Tristan Bernard
"Le destin moyen d'un mec fabuleux" au Studio Hébertot
les reprises :
"La promesse de l'aube" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Swinging Poules - Chansons synchronisées" au Théâtre L'Archipel
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'art etd'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon

Cinéma :

at home avec :
"India Song" de Marguerite Duras
"De beaux lendemains" de Atom Egoyan
"La légende du piano sur l"océan" de Giuseppe Tornatore
"Une femme mélancolique" de Susanne Heinrich
"Atanarjuat, la légende de l'homme rapide" de Zacharias Kunuk

Lecture avec :

"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

et toujours :
"Etouffer la révolte" de Jonathan M. Metzl
"Infographie de la Rome antique" de John Scheid, Nicolas Guillerat & Milan Melocco
"L'accident de chasse" de David L. Carlson & Landis Blair
"Le voleur de plumes" de Kirk Wallace Johnson
"Mon père et ma mère" de Aharon Appelfeld
"Réparer les femmes : un combat contre la barbarie" de Denis Mukwege & Guy-Bernard Cadière
"Un coeur en sourdine" de Alexandra Pasquer

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=