Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Effacer l'historique
Benoît Delépine et Gustave Kervern  août 2020

Réalisé par Benoît Delépine et Gustave Kervern. France. Comédie. 1h46 (Sortie 16 août 2020). Avec Blanche Gardin, Denis Podalydès, Corinne Masiero, Vincent Lacoste, Benoît Poelvoorde, Bouli Lanners, Vincent Dedienne, Philippe Rebbot et Michel Houellebecq.

Si l'on regarde l'affiche d'"Effacer l'historique" de Benoît Delépine et Gustave Kervern, les trois héros sont masqués par leur portable. Tourné avant l'arrivée du virus, le film ne pouvait évidemment pas railler ce nouvel élément survenu depuis quelques mois.

Mais, à part ce masque, qui – on peut le parier - en prendra pour son grade dans leur prochain film, Delépine et Kervern ont accumulé tout ce qui fait la modernité d'un siècle qui fête assez tristement ses vingt ans...

Smartphone et Smart à quatre roues, Call centers et Data centers, Uber et éoliennes, tout est là et prétexte à gags pour rire ou pour pleurer... de rire.

En ces temps où la morosité est médiatisée, cette comédie touffue et roborative a tout pour ramener un large public dans les salles obscures. Comment ne pas avoir envie de découvrir ce trio composé d'un acteur classique qui sait jouer les déjantés, une humoriste dont le passage à l'écran est intriguant et une actrice populaire en train de devenir un monstre sacré ?

Certes, il ne faut pas exagérer et ne pas sortir les super superlatifs : les deux compères, qui en sont à leur dixième long métrage commun, restent des bricoleurs plus capables d'aligner les sketchs que de bâtir un grand film rigoureux.

Mais on ne les en blâmera pas. On les connaît et on sait qu'ils préfèrent en dire trop que pas assez, au risque parfois de rater une cible pour s'être aventuré un moment à côté de la plaque et avoir frisé le grand n'importe quoi. Tant pis, ils viseront juste à la minute suivante.

Ainsi, comme d'habitude, le film sera parsemé d'apparitions et l'on pourra trouver que l'ami Benoît Poelvoorde cabotine beaucoup ou que Michel Houellebecq a été meilleur en Droopy alcoolisé.

Marie (Blanche Gardin), Bertrand (Denis Podalydès) et Christine Corinne Masiero) se sont rencontrés sur un rond-point à la grande époque des Gilets Jaunes, alors qu'ils étaient quasiment voisins dans un lotissement de maisons individuels, toutes semblables et abritant des vies très ressemblantes.

Ce que raconte "Effacer l'Historique" de Benoît Delépine et Gustave Kervern, c'est l'avènement du fameux "monde d'après" qui succède à ce court moment heureux et solidaire que nos héros vont payer plus que cash.

Et ce n'est ni trahir les réalisateurs ni trahir les acteurs que de dire qu'il n'est pas vraiment folichon ce "monde d'après" où le chacun pour soi est inhérent à la technologie, une technologie perverse qui cache à chaque fois un biais énorme pour attraper les surconsommateurs...

Premier film de fiction à la gloire des gilets jaunes et à la répression mentale qu'ils ont subi, "Effacer l'historique" de Gustave Kervern et Benoît Delépine fera beaucoup parler, à tel point qu'on pourrait le présenter comme un "flm-débat".

Il reste cependant un film qui cache son désespoir sous une avalanche de gags. Si les ronds-points ont été débarrassés de toute trace des cabanes fraternelles construits par des gens pareils aux trois loustics du film, leur historique, lui, est loin d'avoir été effacé.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 avril 2021 : En avril ne te cultive pas d'un fil

Pas de nouvelle bonne nouvelle... pas sûr. En attendant de pouvoir aller à nouveau vers la culture, faisons la venir vers nous. Voici notre sélection de tout un tas de choses à écouter, lire, voir et (re)découvrir. On commence évidemment avec le replay de la MAG #25 ! et oui déjà, en on n'est pas peu fier !

Du côté de la musique :

"Djourou" de Ballaké Sissoko
"A live full of farewells" de The Apartments
"Racine carrée de vos utopies" de Les Marteaux Pikettes
"Detectorists" le 19ème mix de la saison 2 de Listen In Bed
"Bach en miroir" de Marie-Andrée Joerger
"Drot og Marsk" de Peter Heise
"Bye bye baby" de Requin Chagrin
"Good for you" de Slim Paul
et toujours :
"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La Collection" d'Harold Pinter
"Le Cabinet horrifique" de Valérie Lesort
"Vêtir ceux qui sont nus" de Luigi Pirandello
'Féminines" de Pauline Bureau
"Noire" de Tania de Montaigne
"Love & Politics" de Dan Turden
"NinaLisa" de Thomas Pédour
"Le Bœuf-musical Boris Vian" au Hall de la Chanson
"Hippolyte et Aricie" de Rameau

Expositions :

en virtuel :
"Trésors Nabis" du Musée d'Orsay
"Bonnard, Le Cannet, une évidence" au Musée Bonnard au Cannet
"Yan Pei-Ming - Au nom du père" au Musée Unterlinden à Colmar
"Crinolines et chapeaux, la mode au temps des impressionnistes" au Musée de la Corderie Valois en Normandie
"Camille Moreau-Nélaton, Une femme céramiste au temps des impressionnistes" au Musée de la céramique à Rouen
"Jean Ranc, un montpelliérain à la Cour des rois" au Musée Fabre à Montpellier

Cinéma :

at home :
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"La course navette" de Maxime Aubert
des films cultes :
"Au revoir les enfants" de Louis Malle

"Little Odessa" de James Gray
"37°2 le matin" de Jean-Jacques Beyneix
"C'est arrivé près de chez vous" de Rémy Belvaux et André Bonzel
"La Balance" de Bob Swaim
et un court métrage "La pince à ongles" de Jean-Claude Carrière

Lecture avec :

"C'est quoi ton genre ?" de Agnès Vannouvong
"La petite ville des grands rêves" de Fredrik Backman
"Les somnambules" de Chuck Wending
"Mondes en guerre : tome IV, guerre sans frontières" de Louis Gautier
"Séquences mortelles" de Michael Connely
et toujours :
"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood

Du côté des jeux vidéos :

Retrouvez les jeux vidéos en live sur la TV de Froggy's Delight chaque soir de la semaine à partir de 21H

 

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=