Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Une Barque sur l'océan
Arnold de Parscau  août 2020

Réalisé par Arnold de Parscau. France. Drame. 1h35 (Sortie 26 août 2020). Avec Hari Santika, Dorcas Coppin, Elisza Cahaya, Jean-Pol Brissart et Colette Sodoyez.

L'année dernière, on a pu voir une très belle version de "Martin Eden", adaptée et mise en scène par Pietro Marcello. Cette fois-ci, "Une Barque sur l'océan" d'Arnold de Parscau s'inspire de Jack London de manière plus diffuse en contant comment un jeune Balinais pauvre, introduit par hasard chez des expatriés français, découvre le piano et devient, pour son plus grand malheur, un très grand compositeur de musique de films.

Ici, à la différence de Martin Eden, Eka (Hari Santika) n'appartient pas à la même civilisation que Margaux (Dorcas Coppin). A la barrière de classe s'ajoute la barrière de race. De plus, les deux personnages doivent communiquer dans une langue tierce.

Avant toute chose, Arnold de Parscau réussit un film très dépaysant, constamment beau et cette beauté des plans dans une Indonésie qui donne des envies touristiques, il ne les doit qu'à lui-même puisqu'il cumule, chose rarissime aujourd'hui, la réalisation et la photo.

Si l'on regarde le film trompé justement par sa beauté formelle, on risque de ne le voir qu'en surface, trouver non pas qu'il part d'un grand récit littéraire mais qu'il accumule les clichés.

Le jeune domestique balinais est amoureux de la belle française pianiste et veut apprendre cet instrument pour qu'elle le remarque. Dès lors, redoublant d'efforts, sur un clavier électronique récupéré, il va devenir un vrai musicien, compositeur de sa propre musique de surcroît.

Franchissant une à une les étapes, attendant très longtemps que sa musique finisse par intéresser un producteur, il finira riche, célèbre et ayant l'illusion d'avoir traversé le plafond de verre qui le sépare de Margaux et de sa famille.

Pourtant, il se rendra compte que s'il n'avait pas été autodidacte, qu'il ait commencé la musique plutôt avec une Nadia Boulanger qu'une jeune femme qui n'ira pas plus loin que l'interprétation, il aurait peut-être pu composer autre chose que de la musique pour des films sans intérêt.

Lui aussi totalement étranger au milieu du cinéma, Hari Santaka, pour son premier rôle, est impeccable. On croit instantanément à tout ce qu'il ressent : amour pour Margaux, vocation musicale, capacité prodigieuse d'assimiler et de dominer la matière, tristesse abyssale quand il s'aperçoit que son destin hors du commun ne lui garantit en rien d'être aimé et ne suffit pas à satisfaire l'artiste qu'il est devenu.

"Une barque sur l'océan" d'Arnold de Parscau se contemple. Il imprègnera longtemps les spectateurs qui aiment les beaux récits qui puisent leur originalité dans quelque chose qui paraît battu et rebattu, alors qu'il n'en ait rien.

A-t-on vu souvent dans un film français un héros d'origine "indigène" ? Quelqu'un qui est à cent coudées au-dessus d'un français moyen et doté d'un vrai physique ?

Usant de stéréotypes, Arnold de Parscau sait les retourner astucieusement sans que cela nuise à un film inspiré dans lequel Bali n'est pas la ville des cartes postales attendues.

On est ailleurs dans un voyage initiatique au bout du monde pour le prix d'un ticket de cinéma. Qu'espérer de plus ?

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 juin 2022 : Voilà l'été

Paul McCartney a 80 ans, La Mare aux Grenouilles vient de fêter ses 2 ans, il fait (trop) chaud : pas de doute, c'est bientôt l'été. En attendant une actualité plus légère sur juillet et août, voici de quoi découvrir et aiguiser votre curiosité !

Du côté de la musique :

"Les micros siestes acoustiques Vol 1" de Bastien Lallemant
"Blooming point" de Beach Scvm
"Swing state" de Ben Sidran
"The crowd growls, the crown fails" de Bender
"Reaching out"de Cy
"Méli mélo" de Denis Gancel Quartet & Cie
"Blue songs" de Denis Levaillant
"Freedriver" de Early Spring Horses
Festival LEVITATION #9 :
avec  Péniche, Servo, You Said Strange, Death Valley Girls, Bruit, Pond, Kikagaku, Moyo
Kim Gordon le samedi
Interview de Bruit
interview de You Said Strange
"Philip Glass : Etudes pour piano, intégrale" de François Mardirossian
"The days of Pearly Spencer" de Listen In Bed à écouter en ligne
"I tried to make music with AI and this Happened" de Whim Therapy
et toujours :
"L'innocence" de Lisa Portelli
"Le syndrome de Goteborg" des Fatals Picards
Rencontre avec Laurent Honel des Fatals Picards
"Jokers" de Vincent Peirani
"Paris n'existe pas" de Son Parapluie
"The pleasure is goldmine" de Olivier Rocabois
"Les démons familiers" de Mathias Lévy
"Prince de plomb" de Marcia Higelin
"La dynastie du chouchou" de Listen In Bed à écouter en ligne
Festival Art Rock 2022 avec Kim Gordon, Flore Vesco, Pete Doherty ...
"Social Kaleidoscope" de Boris Maurussane
"Lost in confusion" de Amy Lee & the Loco Project Band
Cosse, Bukowski et Flor Del Fango dans une sélection de clips

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"La Ligne Rose" au Théâtre Lepic
"Believers" au Théâtre Lepic
"Ceci n'est pas une Framboise Frivole" à la Piccola Scala
"Hop-là !" au Théâtre Essaion
en avant-première du Festival Off d'Avignon :
"Une nuit avec Monsieur Teste"
"Je m'appelle Adèle Bloom"
"Second souffle"
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Toyen - L'écart absolu" au Musée d'Art Moderne de Paris
derniers jours pour "Boilly - Chroniques parisiennes" au Musée Cognacq-Jay
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Jungle rouge" de Juan José Lozano et Zoltan Horvath
en streaming gratuit avec :
"Une femme fantastique" de Sebastian Lelio
"La tourneuse de pages" de Denis Dercourt
"Frost" de Sharunas Bartas
"Lady Chatterley" de Pascale Ferran
et le cinéma asiatique en 7 films

Lecture avec :

"Utopia avenue" de David Mitchell
"Omerta" de R.J. Ellory
"Des jours meilleurs" de Jess Walter
et toujours :
"Unfollow" de Luka Juliger
"Traquenoir" de Ed Lacy
"Reste près de lui" de Emily Koch
"Leonard de Vinci" de Jean Yves Boriaud
"Elle est le vent furieux" de Marie Alhinho, Marie Pavlenko, Sophie Adriansen, Flore Vesco, Cyndy Van Wilder & Coline Pierré

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=