Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Télé de Papa
# 11 à 20 

#11 - La folie de l'aérobic des années 80 avec "Gym Tonic"

Importé de la Californie, fer de lance du mythe de la beauté et de l'éternelle jeunesse, l'aérobic, ancêtre du fitness, qui réconcilie la gent féminine avec la gymnastique en modernisant l'exercice physique à grand renfort de musique, a été médiatisé en France avec l'émission télévisuelle "Gym Tonic".

De 1982 à 1986, Véronique et Davina vont réveiller la France le dimanche matin au son du mémorable "Toutouyoutou" du générique composé par Alain Goraguer. Adieu la couette et le pyjama, Vive le dance floor et les tenues fluos !

la 1ère émission du 19 septembre 1982
autres vidéos dont l'érotique générique de fin sur le vidéorama du site de Véronique et Davina

et sourire avec les parodies : "La gym des alcooliques" dans l'émission "Merci bernard"
"Gym pas Tonic" avec Aviné (Michèle Bernier) et Vérola (Mimie Mathy)
"Gym Matin" des Inconnus dans "Youpi matin" leur satire des émissions matinales

#12 - Le "Temps X" des années 80

En 1979, Jacques Mousseau, directeur des programmes pour la jeunesse de la chaine TF1 crée "Temps X" le premier magazine télévisé français de vulgarisation de science-fiction au contenu parfois controversé.

En format mensuel jusqu'en 1982 puis hebdomadaire de 1983 à 1987, elle propose également la diffusion de séries telles "Cosmos 1999" et "Star Trek" et des extraits de films d'anticipation.

Et surtout, dans un décor de vaisseau spatial piloté par Franck Dubosc, elle est présentée par Igor et Grichka Bogdanoff (Bogdanov), les charismatiques jumeaux en combinaison de pseudo-cosmonautes, qui, depuis sont toujours régulièrement sur le fil de l'actualité.

la 1ère émission
autres vidéos sur le site de l'INA

Les frères Bogdanov dans le cadre de l'édition 2018 du Festival du film documentaire 50/1 à l'occasion de la sortie de leur documentaire "Sommes-nous seuls dans l'univers ?

#13 - Au Théâtre ce soir

En 1966, avec la célèbre émission "Au Théâtre ce soir" proposé par Pierre Sabbagh, qui durera deux décennies, le théâtre fait son entrée télévisuelle par la grande porte, celle des prestigieux théâtres à l'italienne de la capitale dont notamment le Théâtre Marigny.

Sont captées des comédies signées par les auteurs du début du siècle tels Georges Feydeau et Henri Becque et surtout les boulevardiers contemporains dont Jacques Deval, Marc-Gilbert Sauvajon et le duo Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy.

Avec notamment sur scène les reines du boulevard, Jacqueline Maillan, Maria Pacôme et Marthe Mercadier, et ses mousquetaires Michel Roux, Jacques Balutin et Jean Le Poulain.

https://www.youtube.com/embed/kQ9xjRkpybE

d'autres intégrales sur le youtube de l'INA

#14 - Thierry Ardisson : Le Man in Black du Talk Show des années 80-90

En 1985, Thierry Ardisson apparaît sur le petit écran avec un vestiaire de jeune homme de bonne famille mais se démarque déjà avec l'émission "Descente de police" dans laquelle les personnalités se prêtent au jeu de l'interrogatoire policier.

en vidéo

Puis "Scoop à la une" dans laquelle il décrypte d'une manière ludique en la forme les "unes" de la presse générique

en vidéo

En 1987, avec "Bains de minuit" dans lequel son look se désature, et, en s'installant aux Bains Douches, haut lieu de la nuit parisienne des folles années 80 et incontournable rendez-vous des célébrités, il customise de manière inédite le talk show culturel.

Il reçoit les personnalités médiatiques et médiatisées du monde du spectacle, de la culture et de la politique qui, entre quelques inserts variétés tel "Le Chouchou", sont soumises à des interviews inédites, des "interviews-types" prodomo comme "l'interview hard", "Interview double" et "Astroview", qui contribuent à façonner la marque de fabrique ardissonienne, souvent copiée mais jamais égalée, souvent critiquée et toujours enviée. generique

en vidéo

En 1988, Thierry Ardisson adopte le total look noir et migre vers le Palace, puis la discothèque Le Shéhérazade, pour "Lunettes noires pour nuits blanches" qui décline le même concept avec en sus de nouvelles interviews et le fameux Blind Test.

en vidéo : l'émission du 30 juin 1990 - les interviews vérité
en bonus la parodie des Inconnus

Thierry Ardisson aborde la décennie 90 avec des émissions éphémères telles "Télé Zèbre" composées de différentes rubriques avec la collaboration notamment de Philippe Manoeuvre ("Le détecteur de vérité"), Yves Mourousi ("Toute la ville en parle"), et l'humoriste Jean-Yves Lafesse ("La Fesse cachée de l'info") et le comédien Yvan Le Bolloc'h (le magnétoStop de "Super Bolloch")

en vidéo : un extrait - la rubrique "Week end avec..." Jean-Louis Aubert

"Le Bar de la plage" avec, entre autres, les séquences "Baffie plage" et "Stars les pins"

une compilation - autres vidéos


Suivront "Double jeu" avec la fameuse séquence séquence intitulée "Info ? Intox ?"

en vidéo

"Autant en emporte le temps"

avec, entre autres, des discussions avec des sosies de personnages célèbres

en vidéo

et "Ardimat" avec des interviews en tête-à-tête et la participation de François Rollin qui précèdent un superbe brelan d'émissions pérennes.

en vidéo

En 1995, et jusqu'en 2016, "Paris dernière", une divagation caméra au poing dans le monde interlope de la nuit parisienne qu'il anime avant de passer la main à Frédéric Taddeï, puis Xavier de Moulins, Philippe Besson et enfin François Simon.

en vidéo : la première émission - autres vidéo

De 1997 à 2003, "Rive Droite/Rive Gauche", le premier magazine culturel télévisé quotidien avec la participation de Patrice Carmouze puis de Vladimir Donn et de critiques tels Philippe Tesson, Elisabeth Quin, Arnaud Viviant, Eric Neuhoff et Hector Obalk.

en vidéo :
"Faut-il cannoniser le Che ? " avec Marc-Edoard Nabe - autres vidéos

De 1998 à 2006, "Tout le monde en parle" et le retour au talk show avec la participation de Laurent Ruquier et Laurent Baffie, dans laquelle après une version "débats de société" il revient à sa forme de prédilection instillée de nouvelles interviews telles l'interview "up and down" et l'Interview "Alain Delon" et l'anti portrait chinois.

en vidéo : les ardiviews - la dernière émission - autres vidéos

Il ne s'arrête pas en si bon chemin avec, en parallèle, avec deux brefs opus, "Tribus""Opinion publique".

Et il impose une nouvelle formule, celle du dîner mondain, avec, de 2003 à 2007, "93, faubourg Saint-Honoré"

en vidéo : "Dîner à la bonne franquette" avec les membres de Charlie Hebdo
autres vidéos

En 2006 débarque "Salut les Terriens !" rebaptisé "Les Terriens du samedi !" en 2018 pour les deux dernières saisons et renoue avec le concept et les tropismes ardissoniens.

Il retrouve Laurent Baffie et officie notamment avec les humoristes Stéphane Guillon, Gaspard Proust et Alex Vizorek et Yann Moix pour sa rubrique "Les Moix d'or".

en vidéo : une émission de la saison 3 de SLT ! - autres vidéos sur le Youtube dédié

Concomitamment en 2017 et jusqu'en 2019, Thierry Ardisson conçoit et présente "Les Terriens du dimanche !" qui décrypte l'actualité.

Avec toujours la présence d'humoristes, notamment Mathieu Madénian et Tanguy Pastureau et la participation de journalistes dont Natacha Polony et Franz-Olivier Giesbert, d'intervenants habitués des plateaux télévisés tels l'avocats Gilles-William Goldnadel et la femme politique Rachel Garrido

autres vidéos sur le sité dédié

Enfin, avec "Happy Hour", toujours en production depuis 2010, Thierry Ardisson renoue avec l'interrogatoire de personnalités du moment mais sous la forme pseudo-ludique du jeu télévisé avec quizz

l'émission du 30 décembre 2013

 

#15 - L'inoxydable "Des Chiffres et des Lettres"

Dès les débuts de la télévision, les émissions de jeux contribuent à son programme de divertissements.

En 1965, Armand Jammot crée "Le mot le plus long", ne comportant qu'un exercice de vocabulaire à laquelle s'est adjointe, en 1972, l'épreuve de calcul le novant en "Des Chiffres et des Lettres", devenu culte, qui tient depuis l'antenne sans discontinuer.

en vidéo :
la première émission du Mot le plus long

la première émission des Chiffres et des Lettres
autres vidéos sur le Youtube dédie

et en bonus : les parodies des Inconnus (en mode USA, Pologne, Israël et Belgique

#16 - "Dim' Dam' Dom'": le magazine féminin culte des sixties

En 1965, avec "Dim' Dam' Dom'", magazine des Dim(anches), de Dam(es) et D(h)om(mes) à la programmation mensuelle dominicale, la journaliste et productrice Daisy de Galard innove dans le registre du magazine féminin, alors représenté par l'émission "Magazine féminin" diffusé depuis en 1952.

Et ce, tant par son contenu en traitant de sujets autres que ceux afférant à la vie domestique et a la femme au foyer l'érigeant ainsi en magazine de société vu par le prisme féminin, que par son générique et sa mise en images résolument Pop avec notamment la réalisation par le photographe Peter Knapp puis Jean-Chrisophe Averty, e précurseur de l'art vidéo en France.

à voir en vidéo :
l'émission du 7 mars 1965
des extraits avec, entre autres, Marguerite Duras, Jeanne Moreau et Jean-Luc Godard

#17 - Les chefs mitonnent en studio

Dès les débuts de la télévision, la cuisine se donne en spectacle dans le genre du magazine culinaire qui prend ses marques avec des émissions conçues principalement sur le principe du duo de clowns revisité, le roi des fourneaux officiant avec une candide néophyte.

Telle "Art et Magie de la cuisine" (1954-1966) ouvrant le feu avec les leçons de cuisine dispensées, non sans une pointe d'humour, par Raymond Oliver, le célèbre chef du tutélaire restaurant étoilé le Grand Véfour au Palais Royal à la stoïque speakerine Catherine Langeais.

Et ce tant pour la technique des pommes soufflées que le démocratique steak frites ou l'inattendu ragout de chameau autres vidéos

Une décennie après, son fils Michel Oliver prendra la relève avec plusieurs émissions qui mise sur le côté "bon enfant"

dont "La Vérité est au fond de la marmite" et "Dis-moi ce que tu mijotes"

en solo ou co-animées avec la speakerine Anne-Marie Peysson ou des personnalités invitées (Délire au chocolat et truffes des îles avec Jean Carmet).

Il propose une cuisine détendue conçue comme un loisir dans un esprit de convivialité pour une cuisine de ménagère aux recettes simples (le gâteau de fromage blanc)

Animée par le journaliste et écrivain Jean Ferniot et la comédienne Marthe Mercadier, "La grande Cocotte" (1976-1977) fédérait les grandes sommités du temps :

Paul Bocuse, Michel Guérard les frères Troisgros
autres vidéos... et recettes

Dans un style différent, l'inénarrable Maïté et sa complice Micheline Banzet entraînait le téléspectateur dans la cuisine du terroir avec "La Cuisine des Mousquetaires" (1986-1997)

avec des recettes traditionnelles du Sud-Ouest (les crépinettes au foie gras et dinde aux cailles) et parfois d'étonnantes échappées modernes (le burger king size)

A la fin des années 1990, avec "Comme un grand chef" puis, et surtout, "Bon appétit bien sûr" produit jusqu'en 2009, le grand chef étoilé Joël Robuchon jouant modestement le commis de cuisine, accueille ses homologues devenus les grands noms d'aujourd'hui.

au rang desquels Alain Ducasse, Thierry Marx et Pierre Hermé qui présentent leur recette.
autres videos

Pour le sourire-plaisir, une des premiers opus datant de 1954 avec un comédien : "Les Recettes de Monsieur X" avec le plat (d)étonant des oeufs à la tripe*
et des parodies :
"Cuisinez comme une grande chef" par Valérie Lemercier
"Cuisine Matin" par les Inconnus
"Urgences en cuisine" par Kad et Olivier

#18 - Christophe Dechavanne, le vibrion des années 80-90

Au milieu des années 80, le journaliste et animateur Christophe Dechavanne s'inscrit dans la durée dans le registre du talk show et du rendez-vous culturo-sociétal en hybridant les réussites de ses aînés Stéphane Collaro et Thierry Ardisson et s'assurant des recors d'audimat.

Ainsi, en 1985, l'émission intitulée "C'est encore mieux l'après-midi" comporte une séquence "Play mec" en résonance avec la Playmate et la Coccogirl du premier et l'interview "Face à Face" avec la spécialité du second.

en vidéo :
la 1ère émission
autres extraits

Il enchaine ensuite avec "Panique sur le 16" (1987-88) avec des chroniqueurs dont le journaliste Patrice Carmouze pour la rubrique faits divers.

extraits vidéos :
émission du 19 novembre 1987 avec Mylène Farmer
émission du 8 février 1988 avec entre autres Chantal Goya

Puis avec "Ciel, mon mardi !" (1988-1992) imbriquant débat de société, invités parfois hors de contrôle tel Django Edwards le clown-performeur et rubriques avec des chroniqueurs dont toujours Patrice Carmouze, la sexy Sophie Favier avec la banane mécanique et Christine Bravo pour Le bloc-notes.

la 1ère emission

Et "Coucou c'est nous !" en 1992-1995 reconverti en "Coucou !" pour six mois avec Patrice Carmouze et ses drôles d'inventions les objets de Patrice , et Sophie Favier auxquels s'est joint notamment Pierre Bellemare et ses histoires extraordinaires dans lequel sont insérés des jeux téléphoniques tels le "Ni oui ni non", le "Monsieur et Madame" et "L'énigme".

en vidéo : 1ère émission
toutes les émissions sur le Youtube dédié

Ensuite, le succès ne sera plus vraiment au rendez-vous avec des émissions éphémères dans le registre du divertissement avec "Tout le Toutim !" en 1994

"Comme un lundi..." 1995-96 avec des débats sur des thémes de société ou d'actualité comme les extra-terrestres

extrait vidéo

"Télé qua non" 1997 entre divertissement et magazine d'actualité avec ses fidèles chroniqueurs

et "Du fer dans les épinards" 1997-98 sur des idées reçues telles "Toute vérité est-elle bonne à dire ?" et "Les hommes préfèrent-ils les blondes ?" avec pour invités notamment Jérôme Cahuzac.

extrait vidéo

#19 - "Frou-Frou": le magazine féminin culte des années 90

Le magazine féminin "Frou-Frou" se présente comme un magazine féminin fait par des femmes pour des femmes et sous-titré "Interdit aux hommes" même s'il recevait des invités masculins.

Dispensé de 1992 à 1994 par sa créatrice Christine Bravo, chroniqueuse, éditorialiste et animatrice télévisuelle, et sa bande de froufrouteuses branchées, Sonia Dubois, Valérie Expert, Joëlle Goron, Laurence Cochet et Tina Kieffer, il opère, avec des rubriques telles "Combines de nanas" et "Le défi surprise", par déclinaison de façon résolument humoristique les codes du magazine de presse féminin et de manière décalée ceux du talk show ardissonien.

en vidéo :
la première émission - un best of - la dernière émission
autres extraits

#20 - "Discorama" ou la confession cathodique par Denise Glaser

En 1959, Denise Glaser crée et présente "Discorama", une émission dominicale musicale et culturelle néanmoins privilégiant la chanson qui rythmera la télévision dominicale jusqu'en 1975.

Langoureux regard de biche, à peine posée sur une banale chaise dans un srudio sans décor, elle invente l'interview - de surcroît - intimiste des chanteurs.

en vidéo :
la 1ère émission

un mix
entre autres sur la sellette :
Léo Ferré - Serge Gainsbourg - Françoise Hardy
autres vidéos
l'intervieweuse interviewée par Philippe Bouvard

et à retrouver toute l'actualité de la chanson française des décennies 60 et 70 dans le coffret DVD spécial anthologie Discorama

également à écouter en audio :le documentaire "Mystère Glaser ou l'art de manier les silences" de Jérôme Sandlarz programmé dans le cadre de l'émission "L'histoire de la télévision" de Emmanuel Laurentin

 

        
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet

Les 4 derniers journaux
- 18 avril 2021 : En avril ne te cultive pas d'un fil
- 11 avril 2021 : Culture en résistance
- 4 avril 2021 : La Culture encore Chocolat
- 28 mars 2021 : Une heure de confinement en moins

# 18 avril 2021 : En avril ne te cultive pas d'un fil

Pas de nouvelle bonne nouvelle... pas sûr. En attendant de pouvoir aller à nouveau vers la culture, faisons la venir vers nous. Voici notre sélection de tout un tas de choses à écouter, lire, voir et (re)découvrir. On commence évidemment avec le replay de la MAG #25 ! et oui déjà, en on n'est pas peu fier !

Du côté de la musique :

"Djourou" de Ballaké Sissoko
"A live full of farewells" de The Apartments
"Racine carrée de vos utopies" de Les Marteaux Pikettes
"Detectorists" le 19ème mix de la saison 2 de Listen In Bed
"Bach en miroir" de Marie-Andrée Joerger
"Drot og Marsk" de Peter Heise
"Bye bye baby" de Requin Chagrin
"Good for you" de Slim Paul
et toujours :
"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La Collection" d'Harold Pinter
"Le Cabinet horrifique" de Valérie Lesort
"Vêtir ceux qui sont nus" de Luigi Pirandello
'Féminines" de Pauline Bureau
"Noire" de Tania de Montaigne
"Love & Politics" de Dan Turden
"NinaLisa" de Thomas Pédour
"Le Bœuf-musical Boris Vian" au Hall de la Chanson
"Hippolyte et Aricie" de Rameau

Expositions :

en virtuel :
"Trésors Nabis" du Musée d'Orsay
"Bonnard, Le Cannet, une évidence" au Musée Bonnard au Cannet
"Yan Pei-Ming - Au nom du père" au Musée Unterlinden à Colmar
"Crinolines et chapeaux, la mode au temps des impressionnistes" au Musée de la Corderie Valois en Normandie
"Camille Moreau-Nélaton, Une femme céramiste au temps des impressionnistes" au Musée de la céramique à Rouen
"Jean Ranc, un montpelliérain à la Cour des rois" au Musée Fabre à Montpellier

Cinéma :

at home :
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"La course navette" de Maxime Aubert
des films cultes :
"Au revoir les enfants" de Louis Malle

"Little Odessa" de James Gray
"37°2 le matin" de Jean-Jacques Beyneix
"C'est arrivé près de chez vous" de Rémy Belvaux et André Bonzel
"La Balance" de Bob Swaim
et un court métrage "La pince à ongles" de Jean-Claude Carrière

Lecture avec :

"C'est quoi ton genre ?" de Agnès Vannouvong
"La petite ville des grands rêves" de Fredrik Backman
"Les somnambules" de Chuck Wending
"Mondes en guerre : tome IV, guerre sans frontières" de Louis Gautier
"Séquences mortelles" de Michael Connely
et toujours :
"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood

Du côté des jeux vidéos :

Retrouvez les jeux vidéos en live sur la TV de Froggy's Delight chaque soir de la semaine à partir de 21H

 

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=