Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bananas(and the kings)
Théâtre de la Reine Blanche  (Paris)  septembre 2020

Spectacle conçu et mis en scène par Julie Timmerman, avec Anne Cressent, Mathieu Desfemmes, Jean-Baptiste Verquin et Julie Timmerman.

Après "Un Démocrate", où elle a fait connaître à beaucoup la figure controversée d'Edward Bernays, neveu de Freud et publicitaire américain, père spirituel de la propagande moderne avec son maître ouvrage "Propaganda ou Comment manipuler l'opinion en démocratie", Julie Timmerman poursuit dans "Bananas (and kings)" sa redécouverte salvatrice des mauvais côtés du camp occidental.

Cette fois-ci, là voilà au Guatemala dans les années cinquante pour une affaire que seuls les lecteurs assidus du Monde Diplomatique connaissent encore : celle du coup d'état perpétré conte Jacobo Arbenz Guzman, premier président de la République, élu au suffrage universel dans un pays connu pour ses juntes militaires.

Et son éviction, dans laquelle entre parenthèses Mister Bernays tint son rôle en faisant croire à ses compatriotes yankees qu'Arbenz était un communiste farouche, sentait la banane américaine.

Ils sont quatre sur scène, deux femmes (Anne Cressent et Julie Timmerman) et deux hommes (Jean-Baptiste Verquin et Mathieu Desfemmes) pour jouer une bonne quarantaine de personnages, du président Arbenz (interprété par l'auteure elle-même) à Churchill, un cigare à la main et pas à son avantage.

Rythmée, entre revue de cabaret et bande dessinée, la pièce de Julie Timmerman dénonce les méfaits de l'United Fruit Company, compagnie étasunienne, qui, pendant des dizaines d'années fit la pluie et le beau temps chez les producteurs de banane d'Amérique du Sud, empêchant ceux-ci d'être dirigés par des gouvernements démocratiques qui oseraient demander un meilleur partage des profits bananiers.

En racontant l'histoire tragique de la chute du président guatémaltèque qui avait voulu réduire le rôle de l'United Fruit dans son pays, Julie Timmerman ouvre le grande livre noir des multinationales qui, aujourd'hui encore, tiennent dans leurs mains le sort de pays entiers.

Elle réussit le tour de force d'être claire dans son propos sans sombrer dans un didactisme qui pourrait rebuter tous ceux qui aiment les "marques" sans savoir le dégât qu'elles causent, notamment dans les pays les plus pauvres où elles ont délocalisé leurs productions pour profiter d'une main à si bas coût qu'on n'est pas loin d'une nouvelle forme d'esclavagisme.

En presque deux heures qui s'écoulent vite, le temps de ranimer la belle figure de Jacobo Arbenz, qui préfigure celle du Chilien Allende, Julie Timmerman dit beaucoup de choses et tout cela sans oublier qu'elle est sur scène et qu'elle fait aussi œuvre théâtrale.

Paradoxalement aussi légère aussi que profonde, sa forme est parfaite pour expliquer les méfaits du capitalisme et la mise en coupe d'un continent par le pays qui le domine.
Aujourd'hui, l'United Fruit poursuit ses basses œuvres, mais sous le nom moins évocateur et un peu plus local de "Chiquita Brands".

Heureusement, grâce à Julie Timmerman, on va désormais se rappeler que derrière ce délicieux fruit jaune, pas très bio d'ailleurs, il y a les larmes et le sang de ceux qui de temps à autre, comme Arbenz, cherchèrent à combattre son injuste hégémonie.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 27 septembre 2020 : Autumn Sweater

Voici les premiers jours d'automne, les premiers froids, la pluie et l'envie de s'auto-confiner avec une boisson réconfortante, du chauffage, de la bonne musique, un bon livre, film, jeu voire avec des amis autour d'un bon repas. Bref, c'est l'automne et voici le programme réconfortant de la semaine. Sans oublier le replay de la MAG #11 du 26/09.

Du côté de la musique :

"Echos" de Romain Humeau
"American head" de The Flaming Lips
"Grand écran" de Ensemble Triptikh
"Beethoven : op 109, 110, 111" de Fabrizio Chiovetta
"B.O. d'une scène de meurtre" première émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Oiseau(x) scratch" de Luc Spencer
"Debussy" de Philippe Bianconi
"Tête Blême" de Pogo Car Crash Control
"XIII" de Quatuor Ardeo
et toujours :
"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses

Au théâtre :

les nouveautés :
"Le Grand Inquisiteur" au Théâtre national de l'Odéon
"Iphigénie" aux Ateliers Berthier
"Philippe K. ou la flle aux cheveux noirs" au Théâtre de la Tempête
"Le Grand Théâtre de l'épidémie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"Le Quai de Ouistreham" au Théâtre 14

"Les Pieds tanqués" au Théâtre 12
"Le nom sur le bout de la langue" au Théâtre de la Huchette
"La Folle et inconvenante Histoire des femmes" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
les reprises :
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Album de famille" au Studio Hébertot
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre des Mathurins
"Contrebrassens" au Studio Hébertot
"Leonard de Vinci, naissance d'un génie" au Studio Hébertot
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

Cinéma :

en salle :
"L'Ordre moral" de Mario Barroso
at home :
"Drôles d'oiseaux" de Elise Girard
"Mise à mort du cerf sacré" de Yorgos Lanthimos
"Terror 2000 - Etat d'urgence en Allemagne" de Christoph Schlingensief
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'été" de Lina Wertmüller
"Ruth et Alex" de Richard Loncraine

Lecture avec :

"Ici finit le monde occidental" de Matthieu Gousseff
"L'heure des spécialistes" de Barbara Zoeke
"Mémoires" du Général von Choltitz
"Porc braisé" de An Yu
"Portraits d'un royaume : Henri III, la noblesse et la Ligue" de Nicolas Le Roux
"Sublime royaume" de Yaa Gyasi

et toujours :
clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi
"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=