Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Hourra l'Oural encore
Bernard Chambaz  (Editions Paulsen)  août 2020

On parle aussi des éditions Paulsen en cette rentrée littéraire avec un ouvrage écrit par Bernard Chambaz, intitulé Hourra l’Oural encore. Bernard Chambaz est romancier et historien, amateur de cyclisme et de foot. Auteur de nombreux romans et essais, prix Goncourt du premier roman en 1997, son dernier ouvrage était consacré à l’un de ses sujets de prédilection, un certain Jack London.

Pour son dernier ouvrage, l’auteur nous propose un récit de voyage et évidemment il semblait évident que cela soit les éditions Paulsen qui l’édite, celles-ci s’étant plutôt spécialisées dans ce type de récit. Alors voilà, Bernard Chambaz a suivi les conseils de Gogol qui disait "Pour voir ce qu’est la Russie d’aujourd’hui, il faut absolument y voyager soi-même."

Alors il est parti, l’hiver en train, l’été en car, il a parcouru l’Oural du Sud au Nord, ce territoire situé entre les capitales de l’ouest et l’immensité transsibérienne, frontière entre l’Europe et l’Asie, un territoire encore méconnu.

Ce voyage, il l’explique par son amour de la Russie et son peuple, mais aussi à la puissance des livres. Parmi eux, il y a le recueil oublié et décapant d’Aragon, Hourra l’Oural (qui a inspiré le titre du livre), l’ombre de Pasternak et du docteur Jivago mais aussi l’ombre plus noire de Chamalov et du goulag.

L’auteur va nous montrer que les statues de Lénine n’ont pas toutes été déboulonnées, loin de là, et que si on a pu évoquer la fin de l’homme rouge, l’Homo Soviéticus tend à devenir pour les jeunes générations un objet, sinon un folklore.

Dans ce récit de voyage peu ordinaire, le lecteur va croiser des météorites, suivre une enquête sur la disparition étrange de géologues il y a cinquante ans. Il va découvrir un jeune Eltsine explorateur sans peur, échapper à un accident d’avion, voir des camions rouler sur la Kama gelée, visiter le camp Perm-36 et le monastère de Verkhotourié, sillonner Ekaterinbourg sur les traces des Romanov, découvrir Tcheliabinsk et son formidable musée de tracteurs à défaut de la centrale nucléaire de Majak. Pour finir, Bernard Chambaz nous permet aussi d’admirer sous un ciel gris et déjà froid la modernité de la capitale BachKire.

Lire un livre de voyage est toujours agréable et celui que nous propose Bernard Chambaz ne déroge pas à la règle. Ici le voyage est d’autant plus plaisant qu’il ne se limite pas à une dimension géographique, nous emmenant aussi dans l’histoire et la culture de cet immense pays qui a la taille d’un continent.

Ce qu’il nous raconte est très souvent passionnant, on s’arrête sur un monument dont il nous décrit l’histoire, on sent très vite que l’auteur connaît très bien la culture du pays qu’il visite et qu’il cherche à nous en faire profiter le plus possible. En même temps, il nous montre aussi dans son ouvrage la situation compliquée des populations russes qui vivent loin des grandes villes, les conséquences de la chute du communisme dans ces régions en grandes difficultés sociales et économiques.

Alors voilà Hourra l’Oural encore est un bon livre qui a permis au lecteur de voyager et de visiter les contrées d’un pays que je ne connais pas, d’en apprendre beaucoup sur la culture russe, le tout au travers de la très belle plume de Bernard Chambaz. C’est au final toujours un véritable plaisir que de s’évader aux côtés des éditions Paulsen et cela commence à devenir une bien belle habitude.

 

A lire sur Froggy's Delight :
La chronique de "Lincoln Highway 750" du même auteur


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 27 septembre 2020 : Autumn Sweater

Voici les premiers jours d'automne, les premiers froids, la pluie et l'envie de s'auto-confiner avec une boisson réconfortante, du chauffage, de la bonne musique, un bon livre, film, jeu voire avec des amis autour d'un bon repas. Bref, c'est l'automne et voici le programme réconfortant de la semaine. Sans oublier le replay de la MAG #11 du 26/09.

Du côté de la musique :

"Echos" de Romain Humeau
"American head" de The Flaming Lips
"Grand écran" de Ensemble Triptikh
"Beethoven : op 109, 110, 111" de Fabrizio Chiovetta
"B.O. d'une scène de meurtre" première émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Oiseau(x) scratch" de Luc Spencer
"Debussy" de Philippe Bianconi
"Tête Blême" de Pogo Car Crash Control
"XIII" de Quatuor Ardeo
et toujours :
"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses

Au théâtre :

les nouveautés :
"Le Grand Inquisiteur" au Théâtre national de l'Odéon
"Iphigénie" aux Ateliers Berthier
"Philippe K. ou la flle aux cheveux noirs" au Théâtre de la Tempête
"Le Grand Théâtre de l'épidémie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"Le Quai de Ouistreham" au Théâtre 14

"Les Pieds tanqués" au Théâtre 12
"Le nom sur le bout de la langue" au Théâtre de la Huchette
"La Folle et inconvenante Histoire des femmes" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
les reprises :
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Album de famille" au Studio Hébertot
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre des Mathurins
"Contrebrassens" au Studio Hébertot
"Leonard de Vinci, naissance d'un génie" au Studio Hébertot
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

Cinéma :

en salle :
"L'Ordre moral" de Mario Barroso
at home :
"Drôles d'oiseaux" de Elise Girard
"Mise à mort du cerf sacré" de Yorgos Lanthimos
"Terror 2000 - Etat d'urgence en Allemagne" de Christoph Schlingensief
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'été" de Lina Wertmüller
"Ruth et Alex" de Richard Loncraine

Lecture avec :

"Ici finit le monde occidental" de Matthieu Gousseff
"L'heure des spécialistes" de Barbara Zoeke
"Mémoires" du Général von Choltitz
"Porc braisé" de An Yu
"Portraits d'un royaume : Henri III, la noblesse et la Ligue" de Nicolas Le Roux
"Sublime royaume" de Yaa Gyasi

et toujours :
clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi
"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=