Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme
Fondation Azzedine Alaïa  Du 28 septembre 2020 au 3 janvier 2021

Tout dans la création des modèles de Azzedine Alaïa tend et révèle et à l'excellence de la ligne et de la coupe dans la construction du vêtement tendant à l'épure et dont la simplicité évidente à l'oeil recèle une technique de haut vol pour réaliser ce qu'il voulait être une sculpture souple constituant une seconde peau avec sa puissance d'évocation charnelle.

Des principes et des exigences qu'il partage avec les plus grands noms de la couture, ses contemporains, mais également ses figures tutélaires inscrites au rang des architectes de la mode telle celle de Cristóbal Balenciaga, surnommé e son temps "le couturier des couturiers".

Les deux noms sont réunis pour une sublime exposition organisée par la Fondation Azzedine Alaïa sous le titre "Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" qui met essentiellement en résonance leurs créations autour de la couleur noire, couleur emblématique de Balenciaga qui l'a décliné de manière obsessionnelle et une des couleurs fétiches d'Alaïa.

Conçue sous l'égide d'Olivier Saillard, historien d'art et ancien directeur du Palais Galliera, qui connaît parfaitement le sujet ayant présidé à la conception des expositions "Alaïa" en 2014 audit Palais et "Balenciaga - L'Oeuvre au noir" qui s'est tenue en 2017 au Musée Bourdelle, la (dé)monstration se développe dans un superbe parcours circonvolutionnaire à la scénographie lumineuse, entre cimaises opalescentes et néons luminescents, réalisée par le designer américain Kris Ruhs.

Ode à la Femme en Noir

L'association de modèles iconiques d'Azzedine Alaïa et de ceux de Balenciaga sélectionnés dans la Collection Alaïa détenue par la Fondation s'opère en séquences ordonnées principalement autour d'une pièce iconique du vestiaire féminin, la robe, telle que déclinée dans la garde-robe de la femme élégante dont la journée est rythmée par la mondanité.

En premier lieu, le tailleur, et pour l'heure du cocktail, la fameuse petite robe noire dont il est difficile de déterminer le signataire tant elle s'avère intemporelle.

Ensuite, avec les tenues du grand soir et la robe bustier, summum de l'étenel féminin.

Par ailleurs, sont regroupés des modèles ressortant au tropisme ibérique auquel était attaché Balenciaga avec sa revisite tant ses tenues du Siècle d'or espagnol, des costumes traditionnels espagnols, avec le travail de la broderie des mantilles et les volants des jupes de maja à la veste de toréador, que des pièces du vestiaire féminin du 19ème siècle comme le boléro et le mantelet.

A cet égard le travail sur la dentelle met l'accent sur la dualité ombre/lumière et appelle un regard attentif sur la technicité du travail opéré non seulement en raison du choix de matières comme le taffetas, l'organza de soie, la mousseline et la maille, voire le cuir, mais également par le contraste des matières et leur façonnage du matelassage au bouillonné en passant par les incrustations.

A voir également en étage, une salle dédiée à Balenciaga avec des croquis d'atelier, photos et films d'archives de collections et défilés.

 
En savoir plus :

Le site officiel de la Fondation Azzedine Alaïa

Crédits photos : MM
avec l'aimable autorisation de la Fondation Azzedine Alaïa


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 février 2021 : et le chiffre du jour est 21

21 février pour cette édition et 21ème Mare Aux Grenouilles, déjà, à voir en replay dès maintenant. Pour le reste voici le beau programme de la semaine avec une sélection tous azimuts malgré le sale temps pour la culture.

Du côté de la musique :

"Freeze where U R" de Brisa Roché et Fred Fortuny
"Richard Strauss : An Eisamer Quelle - A une source solitaire" de Christophe Sturzenegger
"Encounter" de Beyries
"I, the bastard" de Wassailer
"Debbie et moi" de Thomas Cousin
"Only Smith and Burrows is good enough" de Smith & Burrows
"Tango" de Pascal Contet
"If you know, you know" le mix #13 de Listen in Bed à écouter
"Paysages" de Raphaële Lannadère
"Les molécules fidèles" de Emmanuel Tugny & John Greaves
"Dynah" de Dynah
et toujours :
"Qui naît dort plus" de Armande Ferry-Wilczek
"La beauté du jour" de Ben Lupus
"For the first time" de Black Country, New Road
"Spare ribs" de Sleaford Mods
"Vertigo days" de The Notwist
"Lumen" de Dalva
"Michel de la Barre : Suites et sonates" de Ensemble Tic Toc Choc
"Muses" de Karen Lano
"Road of the lonely ones" le Mix #12, saison 2 de Listen In Bed
Interview de Med dont nous vous présenterons le disque très bientôt
"Blue" de Rosie Balland
RosaWay et Belfour dans un petit ni vus ni connus pour parler de leurs clips

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Un grand cri d'amour" de Josiane Balasko
"Si c'était à refaire" de Laurent Ruquier
"Dix ans de mariage" d'Alil Vardar
"Longwy-Texas" de Carole Thibaut
"J'ai des doutes" de François Morel
et de l'opéra revisité "La Dame Blanche" de François-Adrien Boieldieu
"La Flûte Enchantée" de Mozart
ou pas "Le Barbier de Séville" de Rossini

Expositions :

en virtuel :
"Botero, dialogue avec Picasso" à l'Hôtel de Caumont
“Calder Stories” au Centro Botín à Santander
"Le Voyage à l?époque d?Edo (1603-1868)" au Musée Cernuschi
"Ulla von Brandenburg - "Le milieu est bleu" au Palais de Tokyo
"L'Age d'or de la peinture danoise" au Petit Palais
"Claude Viallat - Sutures et Vari" à la Galerie Templon
"Sabine Weiss - Sous le soleil de la vie" à la Galerie Les Douches

Cinéma :

at home :
"L'Ombre des femmes" de Philippe Garrel
"Un amour de jeunesse" de Mia Hansen-Love
"Seule" de Mélanie Charbonneau
"Crème de menthe" de Philippe David Gagné et Jean-Marc E. Roy
"Pool" de Francis Magnin

Lecture avec :

"Aucune terre n'est promise" de Lavie Tidhar
"Histoire de l'armée italienne" de Hubert Heyriès
"L'inconnu de la poste" de Florence Aubenas
"La bombe atomique" de Jean-Marc le Page
"La fille du chasse-neige" de Fabrice Capizzano
et toujours :
"Yahya Hassan" de Yahya Hassan
"Cela aussi sera réinventé" de Christophe Carpentier
"De l'autre côté des croisades" de Gabriel Martinez-Gros
"L'instruction" de Antoine Brea
"La pierre du remords" de Arnaldur Indridason
"La sountenance" de de Anne Urbain
"Le premier homme du monde" de Raphaël Alix

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=