Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Pierre et Gilles - Errances immobiles
Galerie Templon  Du 10 septembre au 31 octobre 2020

La Galerie Templon présente réunies sous le titre "Errances immobiles" un florilège des œuvres de Pierre et Gilles réalisées au cours des années 2019-2020.

Pierre et Gilles, deux prénoms pour un "double-je", qui a inspiré le titre de l'exposition rétrospective au Jeu de Paume en 2007 pour signer une oeuvre unique à plus d'un titre car osant un syncrétisme audacieux placée sous le signe de l'hybridation.

Le célèbre duo d'artistes plasticiens composé de Pierre, le photographe, et de Gilles, le peintre, oeuvre depuis quatre décennies dans un registre atypique, celui de la "photographie-peinture", une photographie rehaussée par la peinture, résultant de la fusion des deux médiums, avec une esthétique résultant du croisement du chromo sulpicien et du kitsch pop.

Et ce, appliqué aux genres de la peinture d'histoire - et plus particulièrement la peinture religieuse - et du portrait dans son avatar contemporain selon deux axes. D'une part, l'iconisation de nouveaux - et réels - visages pour la représentation de la Vierge du Christ et des Saints notamment Saint Sébastien considéré comme un martyr gay.

En second lieu, la sacralité des idoles profanes, célébrités du show-business pérennes ou éphémères, souvent people, parfois "happy fews" pseudo-confidentiels, quelquefois simples anonymes, qui se susbtituent aux idoles religieuses, ainsi dans l'exposition "La Fabrique des idoles" présentée en début d'année 2020 à la Philarmonie de Paris avec en vidéo l'interview de Pierre et Gilles.

Par ailleurs, dans la lignée du pionnier George Platt Lynes et du "pope of the queer culture" James Bidgood, Pierre et Gilles développe une oeuvre homérotique en procèdant à la sublimation de la beauté plastique de jeunes éphèbes et de l'amour gay en fonction des codes du romantisme sentimental, à ce titre dans la récente exposition "Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la vie romantique dans laquelle fgurait la célébration de leurs noces d'émeraude ("40 ans - Autoportrait").

Car les artistes se mettent également eux-même en scène, non sans humour, autodérision et un second degré qui renvoie à l'actualité et à des sujets graves tel l'immigration avec "Le Vendeur de Tour Eiffel".

Ainsi à la Galerie Templon, Pierre et Gilles accueillent le visiteur avec leur autoportrait intitulé "Bonjour Pierre et Gilles", considéré comme un tribute à l'autoportrait de Gustave Courbet ("La rencontre" renommé "Bonjour Monsieur Courbet"), dans lequel ils apparaissent en clochards beckettiens, certes relookés 21ème avec gilet jaune, jogging à deux bandes blanches et blouson de cuir, mais en résonance avec la situation des exclus et déclassés

Et dans le cadre de la thématique marine qui prévaut en l'occurrence pour cette monstration, avec l'actrice Adéle Farine incarnant "La Reine des Océans" dont le portrait est retenu pour le visuel de l'affiche, le décor carte-postale de style coquillages et crustacés sur la plage abandonnée est pollué de déchets.

Pour l'iconographie religieuse, ils revisitent la Vierge noire qui a les traits de la la mannequin soudanaise Adu Akech en Vierge noire, inventent une nouvelle madone, "Notre Dame du Corona" représentée par la jeune comédienne Clara Benador, et le mannequin et acteur Willy Cartier a été choisi pour incarner "Le Christ aux outrages".

In situ, et entre autres (oeuvres sur la viewingroom de la Galerie Templon), sont présentés "La fureur de vaincre" avec le coach sportif Guillaume Thor en Spartacus, "Le garçon au poisson" avec le styliste Victor Weinsanto et "La Pêche Miraculeuse" réunissant les amants et l'ambigu "Le petit bizut" qui semble également renvoyer au phénomène du harcèlement scolaire.

A voir aussi en vidéo un extrait du documentaire "Dans une photo de Pierre et Gilles" d'Elisabeth Couturier et Chantal Lasbats.

 
En savoir plus :

Le site officiel de la Galerie Templon


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 07 avril 2024 :Un marathon de nouveautés !

Pendant que ca court dans les rues de Paris et d'ailleurs, on vous a concocté un parcours de découvertes culturelles et variées. Pensez à nous soutenir en suivant nos réseaux sociaux et nos chaines Youtube et Twitch.

Du côté de la musique :

"Le carnajazz des animaux" de Dal Sasso Big Band"
"Deep in denial" de Down To The Wire
"Eden beach club" de Laurent Bardainne & Tigre d'Eau Douce
"Ailleurs" de Lucie Folch
"Ultrasound" de Palace
quelques clips en vrac : Pales, Sweet Needles, Soviet Suprem, Mazingo
"Songez" de Sophie Cantier
"Bella faccia" de Terestesa
"Session de rattrapage #5", 26eme épisode de notre podcast Le Morceau Caché

et toujours :
"Our decisions" de Frustration
"L'amour c'est chiant" de Vanessa Philippe
"Jaffa blossom" de Mohamed Najem
petit focus sur Lisatyd et Fishtalk
"Maurice Ravel, Complete works for solo piano" de Keigo Mukawa
"No friends no pain" de Johnnie Carwash
"Nous célébrer" de Esparto
"Don't be boring" de Dynamite Shakers
"Castèls dins la luna" de CXK

Au théâtre

les nouveautés :

"Come Bach" au Théâtre Le Lucernaire
"Enfance" au Théâtre Poche Montparnasse
"Lîle des esclaves" au Théâtre Le Lucernaire
"La forme des choses" au Théâtre La Flèche
"Partie" au Théâtre Silvia Monfort
et toujours :
"Punk.e.s" Au Théâtre La Scala
"Hedwig and the angry inch" au théâtre La Scala
"Je voudrais pas crever avant d'avoir connu" au Théâtre Essaïon
"Les crabes" au Théâtre La Scala
"Gosse de riche" au Théâtre Athénée Louis Jouvet
"L'abolition des privilèges" au Théâtre 13
"Lisbeth's" au Théâtre de la Manufacture des Abbesses
"Music hall Colette" au Théâtre Tristan Bernard
"Pauline & Carton" au Théâtre La Scala
"Rebota rebota y en tu cara explota" au Théâtre de la Bastille
"Une vie" au Théâtre Le Guichet Montparnasse
"Le papier peint jaune" au Théâtre de La Reine Blanche
des reprises :
"Macbeth" au Théâtre Essaion
"Le chef d'oeuvre inconnu" au Théâtre Essaion
"Darius" au Théâtre Le Lucernaire
"Rimbaud cavalcades" au Théâtre Essaion
"La peur" au Théâtre La Scala

Du cinéma avec :

"Le naméssime" de Xavier Bélony Mussel
"Yurt" de Nehir Tuna
"Le squelette de Madame Morales" de Rogelio A. Gonzalez

et toujours :
"L'innondation" de Igor Miniaev
"Laissez-moi" de Maxime Rappaz
"Le jeu de la Reine" de Karim Ainouz
"El Bola" de Achero Manas qui ressort en salle
"Blue giant" de Yuzuru Tachikawa
"Alice (1988)" de Jan Svankmajer
 "Universal Theory" de Timm Kroger
"Elaha" de Milena Aboyan

Lecture avec :

"Des gens drôles" de Lucile Commeaux, Adrien Dénouette, Quentin Mével, Guillaume Orignac & Théo Ribeton
"L'empire britanique en guerre" de Benoît Rondeau
"La république des imposteurs" de Eric Branca

"L'absence selon Camille" de Benjamin Fogel
"Sub Pop, des losers à la conquête du monde" de Jonathan Lopez

"Au nord de la frontière" de R.J. Ellory
"Anna 0" de Matthew Blake
"La sainte paix" de André Marois
"Récifs" de Romesh Gunesekera

et toujours :
"L'été d'avant" de Lisa Gardner
"Mirror bay" de Catriona Ward
"Le masque de Dimitrios" de Eric Ambler
"La vie précieuse" de Yrsa Daley-Ward
"Le bureau des prémonitions" de Sam Knight
"Histoire politique de l'antisémitsme en France" Sous la direction d'Alexandre Bande, Pierre-Jerome Biscarat et Rudy Reichstadt
"Disparue à cette adresse" de Linwood Barclay
"Metropolis" de Ben Wilson

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=