Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mémoires
Général von Choltitz  (Editions Perrin)  septembre 2020

Certains connaissent le nom du Général von Choltitz grâce au film Diplomatie dans lequel jouaient Niels Arestrup et André Dussolier. Le film nous racontait le face à face entre le Général Dietrich von Choltitz et le consul de Suède Raoul Nordling. Au terme de leurs discussions, le commandant militaire de Paris acceptait de ne pas exécuter l’ordre militaire de Hitler de détruire la ville lumière, sauvant la capitale française d’une destruction programmée. Cette histoire célèbre repose sur un texte oublié, celui des mémoires du Général publié en 1964 sous le titre Un soldat parmi les soldats.

Les éditions Perrin viennent d’avoir la judicieuse idée de publier ces Mémoires dans une version présentée et annotée par Jean-Charles Foucrier, un historien qui a publié récemment l’excellent La guerre des scientifiques.

Evidemment, une cinquantaine de pages de l’ouvrage sont consacrés à sa mission parisienne, celle de commandant militaire de Paris. D’autres sont de formidables témoignages sur l’armée allemande et les campagnes auxquelles il a participé : de la Pologne à la Hollande en passant par la Belgique. L’auteur raconte aussi les campagnes de Russie entre 1941 et 1943 (avec l’opération Barbarossa, le siège de Sébastopol, la retraite après Stalingrad et la bataille de Koursk) et la campagne d’Italie.

L’ouvrage est aussi particulièrement lorsqu’il nous offre le récit haletant de la meurtrière bataille de Normandie, après le débarquement allié, avant que von Choltitz n’entre dans la grande histoire après avoir été directement nommé par Hitler gouverneur militaire de Paris début août 1944.

Evidemment, comme tous les témoignages, celui de Choltitz est capital mais pour autant ne mérite pas moins d’être critiqué et remis en perspective. Nous l’avons vu au travers d’ouvrages consacrés à de nombreux généraux allemands, ils ont souvent tendance à se présenter comme des hommes d’honneur, incarnant une Wehrmacht héroïque et opposée à Hitler (son portrait du dictateur vieillissant est assez édifiant).

L’image de sauveur de la capitale relève largement du mythe, on le sait désormais grâce aux progrès de l’historiographie. Hitler avait une grande confiance en lui et Choltitz a toujours été un modèle de fidélité. Choltitz n’a au final pas voulu détruire Paris pour des raisons rationnelles. Il sentait la défaite allemande qui allait arriver et ne voulait pas être exécuté par les alliés qui lui auraient fait payer la destruction de Paris.

On sait aussi aujourd’hui que le contexte de rédaction des écrits des généraux allemands conditionna beaucoup le contenu. Après 1945, beaucoup d’officiers allemands développent l’idée d’une armée allemande ouvertement opposée à la SS et à ses crimes. Evidemment, l’ombre du procès de Nuremberg plane et le mythe d’une Wehrmacht aux mains propres se développe. L’ouvrage de Choltitz reprend assez fidèlement cette image d’innocence alors qu’on sait maintenant qu’il n’en est rien. La Wehrmacht était non seulement informée de l’extermination des juifs, elle y a même participé. De même, Choltitz n’évoque pas l’extermination des juifs quand on sait l’attitude discutable qu’il adopta au sujet de celle-ci.

Alors voilà, comme tous les ouvrages écrits par des acteurs de cette guerre, le témoignage de Choltitz est particulièrement intéressant puisqu’il nous fait vivre de l’intérieur des moments clés de ce conflit. Cette édition présentée et annotée par Jean-Charles Foucrier nous apporte un nouvel éclairage sur ces témoignages beaucoup plus proches de la réalité que celle décrite par Choltitz.

 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 octobre 2020 : Tous aux abris

Couvre feu encore plus contraint, nouveau confinement, tout est possible et tout est à craindre pour la culture. Restons groupés comme dirait Bernard Lenoir. Nous continuons évidemment de vous proposer chaque semaine notre sélection culturelle. Et bien entendu, découvrez le replay de La Mare Aux Grenouilles #13 de ce samedi 24 octobre

Du côté de la musique :

"Labyrinth" de Khatia Buniatishvili
"Contrasts", la 3eme émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Dreamer" de Rosaway
"No future" de Samarabalouf
"Verdure" de The Hyènes
"Got the manchu" de We Hate You Please Die
et toujours :
"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri

Au théâtre :

une nouveauté :
"Tout Dostoievski" au Théâtre Le Lucernaire
des comédies pour rire et sourire :
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Dernier coup de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"De quoi j'me mêle" au Théâtre d'Edgar
"Mon meilleur copain" au Palais des Glaces
les reprises :
"Françoise par Sagan" au Théâtre L'Archipel
"Caroline Loeb - Chiche !" au Théâtre L'Archipel
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Vous pouvez ne pas embrasser la mariée" à la Comédie des 3 Bornes
"Des Femmes" au Lavoir Moderne Parisien
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Voyage sur la route du Kikosaido - De Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernushi
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa

Cinéma :

en salle :
"Une vie secrète" de Aitor Arregi, Jon Garano et José Mari Goenaga
"L'Avventura" de Michelangelo Antonioni
at home :
"India Song" de Marguerite Duras
"Au bout du conte" de Agnès Jaoui
"L'effet aquatique" de Solveig Anspach
"Pourquoi tu pleures ?" de Katia Lewkowicz
"Henri" de Yolande Moreau
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert

Lecture avec :

"Le dérèglement joyeux de la métrique amoureuse" de Mathias Malzieu & Daria Nelson
"Le proche orient" de Catherine Saliou
"Mondes en guerre - tome 3 : Guerres mondiales et impériales, 1870-1945" de André Loez
et toujours :
"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=