Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Yalda, la nuit du pardon
Massoud Bakhshi     (octobre 2020) 

Réalisé par Massoud Bakhshi. Iran/France/Allemagne/Suisse/Luxembourg. Drame. 1h31 (Sortie 7 octobre 2020). Avec Sadaf Asgari, Behnaz Jafari, Babak Karimi et Fereshteh Sadre Orafaee.

Le cinéma iranien est un constant expérimentateur de formes. On le sait depuis Abbas Kiarostami ou Jafar Panahi. C'est également un grand raconteur d'histoires, qui ne cesse de se renouveler.

"Yalda" de Massoud Bakhshi est ce qu'on appelait au temps d'André Cayatte un "cinéma de procès".

Attention, pas un simple film avec débats et audition de témoins. Car, dans le cap qui préoccupe Massoud Bakhshi, le procès dont le suspect déjà presque déclaré coupable doit aboutir à une condamnation à mort. Et pour rendre les choses encore plus spectaculaires et inimaginables dans l'Iran austère des mollahs, le procès est télévisé et récolte une audience dépassant tous les scores des télés en clair.

Fait encore plus incroyable, le réalisateur n'invente rien car ce qui est raconté dans "Yalda" est authentique : la télé iranienne a perfectionné la télé-réalité jusqu'au pire. Ces enjeux, désormais ne sont pas d'éliminer un candidat, celui qui aura le moins la faveur d'un public qui punit quiconque a mal parler de ces compagnons de loft ou a trahi la confiance de celui ou celle avec qui il ou elle formait un couple d'opérette...

Non ! Dans "Yalda" de Massoud Bakhshi, la mort est au rendez-vous et le juge-arbitre est le Coran. La jeune Maryam a été mariée à un homme trois fois plus âgé qu'elle. Selon des circonstances obscures qui sont développées dans le film, elle l'a tuée.

Accident ou acte préméditée, ce n'est pas au spectateur d'en décider in fine. Lui peut simplement téléphoner pour conseiller Mona la fille de Nasser, la victime. Mona, seule en son âme et conscience doit décider si elle pardonne ou pas à Maryam. Si elle ne pardonne pas, le verdict sera la mort pour la veuve de son père...

Bien entendu, le vote du public qui est indicatif compte énormément. Si celui-ci réclame la clémence et qu'elle n'est pas accordée par Mona, comment celle-ci pourra-t-elle supportée le mécontentement d'un nation entière ? On apprendra ans pour corser l'affaire que Maryam sauvée, elle pourra toucher une partie de l'héritage censé revenir à sa rivale...

Ceux qui regarderont "Yalda" de Massoud Bakhshi seront sidérés par la force d'un récit qui décrit les tensions d'un procès hors norme et qui montre toutes les contradictions d'une société où la religion est tellement partout qu'elle finit par n'être plus que la règle d'un jeu spectaculaire.

Si l'on exagère un peu, le film prendra sa place dans les grands films de procès, type "12 hommes en colère" ou "Autopsie d'un meurtre". Il vaut aussi pour la qualité de sa distribution, notamment du côté des femmes, confirmant une fois encore la qualité des acteurs et actrices iraniens.

"Yarda" de Massoud Bakhshi, à l'image d'autres films venus de l'Iran, montre un peuple éduqué, subtil, plein de ressources et qui se tient debout malgré les contraintes imposées par un régime sur lequel on ne dit rien, ce qui veut dire en réalité beaucoup.

Qu'il puisse inventer un dispositif comme celui contenu dans "Yalda", laisse à penser qu'il est largement à bout de souffle et conduit par un tel cynisme qu'il pourrait bien un jour ou l'autre s'effondrer de lui-même.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 mai 2022 : En mai cultive toi comme il te plaît

Après une belle soirée en compagnie de KATEL vendredi, le replay est ici, c'est reparti pour une semaine d'actualité culturelle vue par nos chroniqueurs en attendant la déjà 48eme Mare aux Grenouilles en direct samedi !

Du côté de la musique :

"Godowsky - Bach" de Dimitri Papadopoulos
"Being alive" le nouveau mix à écouter de Listen In Bed
Rencontre avec Lofofora
"Des corps dans le décor" de Mauvais Sang
"Litz - once upon a time"
"Misia" de Revue Blanche
"Murmures et rumeurs" de Tom Bourgeois
et toujours :
"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Odyssée - Une histoire pour Hollywood" au Théâtre de la Colline
"Nous, l'Europe, banquet des peuples" au Théâtre de l'Atelier
"Penthésilé.e.s amazonomachie" au Théâtre de la Tempête
"Skylight" au Théâtre du Rond-Point
"Encore plus, tout le temps, partout" au Théâtre de la Bastille
"L'Epopée d'un buveur d'eau" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"La Maladie de la Famille M." au Théâtre de la Reine Blanche
"Montaigne - Les Essais" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Scum Rodéo" au Théâtre de la Reine Blanche
"Les Frustrées" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Guy Carlier" au Théâtre des Mathurins
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"HEY ! Le dessin" à la Halle Saint-Pierre
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"La femme de mon frère" de Monia Chokri

"Mutum" de Sandra Kogut
"Party Girl" de Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Theis
"Naissance des pieuvres" de Céline Sciamma
"Tu mérites un amour" de Hafsia Herzi
et dans la série Oldies but goodies :
"La Passante du Sans-Souci" de Jacques Rouffio
"Les Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy

Lecture avec :

"De la guerre, Mook 2" de Jean Lopez
"Les routes oubliées" de S.A. Cosby
et toujours :
"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=