Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Un jour, je reviendrai
Théâtre de Sartrouville  (Sartrouville)  octobre 2020

Monologues dramatiques de Jean- Luc Lagarce interprétés par Vincent Dissez dans une mise en scène de Sylvain Maurice.

En écoutant les premiers mots prononcés par Vincent Dissez, on est tout de suite saisi par une incontestable vérité : 25 ans après sa disparition, Jean-Luc Lagarce n'a pas cessé d'appartenir à la modernité tout en commençant peu à peu, mot à mot, à devenir un auteur classique.

C'est le visage et le buste torse nu seulement éclairés par la lumière experte de Rodolphe Martin que Vincent Dissez va raconter Lagarce en deux textes, "L'Apprentissage" et "Le Voyage à La Haye" présenté sous le titre "Un jour, je reviendrai".

Le premier, "L'apprentissage", est ambigu : on ne sait pas si le personnage qui va à l'hôpital est l'auteur lui-même ou un autre, s'il conte les épreuves de la maladie qui finira par l'emporter ou si ce séjour n'a rien d'autobiographique. En tout cas, il décrit avec une précision extraordinaire les tourments ordinaires subis par quelqu'un d'ordinaire.

Vincent Dissez n'nterprète pas un texte, il le dit, il le vit. Sans effets, sans emphase, alors que tout pourrait le pousser vers l'excès tant ce qu'il raconte est aussi dur à vivre qu'à entendre. Sylvain Maurice et Vincent Dissez ont eu raison de croire dans les mots de Lagarce, dans la manière bien à lui (reflétant ses origines populaires) de s'emparer du discours, de le construire et de l'abandonner.

Le second, "Le voyage à La Haye", est constitué par des extraits du "Journal" de Lagarce. Ici, on est sans conteste dans l'autobiographie, dans l'irrémédiable quotidien autobiographique.

Lagarce est devenu un homme de théâtre et décrit les petits tourments d'une tournée dans laquelle tout n'est pas au beau fixe entre les protagonistes qui se connaissent trop bien et qui se reprochent des choses, peut-être toujours les mêmes choses.

Et puis, il y a, contrairement au premier texte, des éclats de voix, des changements de ton et le sentiment que la maladie, dans cette configuration, n'est pas guérissable, qu'elle va triompher de ce fameux quotidien qui, avant elle, paraissait pouvoir se reproduire ad libitum.

Désormais, la scène ne se limite pas au corps de Dissez, gagne en espace et devient le plateau en entier. Elle s'ouvre avant la grande fermeture et l'acteur fait presque semblant d'interpréter les broutilles qui font sens dans une vie normale, celle qui est en train de quitter.

Vincent Dissez est parfait de bout en bout. On le suit sans jamais le perdre d'un mot. Il trace la route d'un homme mort trop tôt, tête de liste d'une époque morbide et déjà révolue.

En choisissant précisément ces deux textes parmi les centaines qui forment l'oeuvre de Jean-Luc Lagarce, Sylvain Maurice a rendu hommage d'abord à l'immense homme de théâtre et à son alter ego tombé injustement du monde des vivants.

Un requiem sans tristesse pour quelqu'un de bien.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 2 octobre 2022 : La culture bien au chaud

C'est l'automne, on reste au coin du feu et on écoute de la musique, on lit des bouquins et on se connecte à la TV de Froggy's Delight pour le concert de Colin Chloé vendredi 7 octobre ! Pour les sorties culturelles, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Ti'bal tribal" de André Minvielle
Rencontre avec Bukowski autour de leur album du même nom, "Bukowski"
"Time is color" de Cédric Hanriot
"Stravinsky, Ravel, Prokofiev : Ballets" de Jean-Baptiste Fonlupt
"Ozark" le retour de Listen In Bed pour la saison 4 en direct (ou presque) de Malte
"Viva la vengeance" de Panic! At The Disco
"Symphonie Fantastique, Hector Berlioz" de Quatuor Aeolina
quelques petites news de Shaggy Dogs, KissDoomFate, Trigger King et Mind Affect
"Emerson enigma" de Thierry Eliez
et toujours :
"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'Homosexuel ou la difficulté de s'exprimer" au Théâtre de la Cité Internationale
"Les Enfants" au Théâtre de l'Atelier
"Pères & fils" au Théâtre des Abbesses
"Le comble de la vanité" à la Pépinière Théâtre
"Boulevard Davout" au Théâtre de la Colline
"Et pourquoi moi je devrai parler comme toi" au Théâtre de la Colline
"Black Legends, le musical" à Bobino
"Gazon maudit" au Théâtre Les Enfants du Paradis
"Jean-Paul Farré - Dessine-moi un piano" au Studio Hébertot
les reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre de la Tour Eiffel
"Le Montespan" au Théâtre du Gymnase
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
"Racine par la racine" au Théâtre Essaion
"Los Guardiola - La Comédie du Tango" au Théâtre Essaion
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génie" au Studio Hébertot
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Grand Point Virgule
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre de l'Oeuvre
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Face au soleil" au Musée Marmottan Monet
"Yves Klein, l'infini du bleu" aux Carrières des Lumières aux Baux-de-Provence
les autres expositions de la rentrée :
"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle :
"Les Mystères de Barcelone" de Luis Danès
en streaming gratuit :
"A ma soeur" de Catherine Breillat
"Barbara" de Christian Petzold
"So long my son" de Wang Xiaoshuai
"Borga" de York-Fabian Raabe
"Love trilogy" de Yaron Shani
et le cinéma de Claire Denis en 3 films

Lecture avec :

"L'inconnue de Vienne" de Robert Goddard
"Mordew" de Alex Pheby
"Napalm et son coeur" de Pol Guasch
"Un bon indien est un indien mort" de Stephen Graham Jones
et toujours :
"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=