Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Une vie secrète
Aitor Arregi, Jon Garano et José Mari Goenaga     (octobre 2020) 

Réalisé par Aitor Arregi, Jon Garano et José Mari Goenaga. Espagne/France. Drame. 2h271 (Sortie 28 octobre 2020). Avec Antonio de la Torre, Belen Cuesta, Vicente Vergara, José Manuel Poga et Emilio Palacios.

Aitor Arregi, Jon Garano et Jose Mari Goenaga travaillent ensemble depuis quinze ans, date à laquelle ils ont fondé leur propre société de production, Moriarti.

On se souvient d'avoir beaucoup aimé "80 jours", tourné en basque par Jon Garano et José Mari Goenaga, qui contait l'amitié amoureuse de deux femmes âgées. "Une vie secrète" est le premier de leurs cinq films à être signé à six mains et celui qui leur a valu de triompher au Festival de San Sebastian.

Evidemment, les trois réalisateurs se sont attaqués ici au grand moment historique de l'Espagne moderne : le franquisme. Avec "Une vie secrète", ils vont traverser les quatre décennies de règne sans partage du caudillo et cela en suivant la vie d'Higinio (Antonio de la Tore) et de Rosa (Belen Cuesta), un couple de républicains pris dans la nasse franquiste.

Tout commence par l'irruption de la guerre dans un village espagnol. Les franquistes décident de se débarrasser des républicains dans une véritable Saint-Barthélémy. Ils massacreront quasiment tous les hommes, à l'exception d'Higinio, qui va se calfeutrer dans une pièce "secrète" de sa maison et y vivre une vie de "taupe" pendant plus de trente ans, constamment menacé par un voisin soupçonneux et passablement dévoué à la cause du dictateur espagnol.

Les trois réalisateurs se sont inspirés d'histoires vraies, et notamment d'un documentaire de 2012, "30 ans d'obscurité" de Manuel H. Martin qui s'attachait à plusieurs républicains qui s'étaient ainsi cachés pendant des décennies.

"Une vie secrète" d'Aitor Arregi, Jon Garano et José Mari Goenaga est à la fois un vrai suspense, où l'on se demandera constamment comment tout cela pourra-t-il finir, et une vraie étude psychologique de l'effet d'un "super confinement" sur un couple qui s'aime et qui doit traverser ensemble une situation apparemment insoluble et vouée, si l'on est froidement raisonnable, à un échec assuré.

D'autant que l'héroïne est constamment surveillée par un entourage hostile et que, pour ne rien arranger, elle finit par avoir un enfant qui complique encore largement le jeu.

Réussite totale, "Une vie secrète" vaut à la fois justement par la qualité des "péripéties" proposées aux deux résistants de l'intérieur, des péripéties parfois à la limite du crédible mais dont ils se sortent toujours, et par l'interprétation du couple vedette.

Belen Cuesta obtiendra un Goya (l'équivalent espagnol du César) pour son interprétation de Rosa et Antonio de la Tore, désormais star incontestée du cinéma espagnol avec "El ReinoReino", "Dios nos pardone" ou "La Isla minima", compose magistralement un personnage d’emmuré en colère, qui vieillit peu à peu sans voir le monde extérieur.

Film fort, viscéralement franquiste dont il dénonce les atrocités et la médiocrité, "Une vie secrète" d'Aitor Arregi, Jon Garano et José Mari Goenaga dépasse tout schématisme et se veut optimiste. Il démontre qu'il y aura toujours des hommes ayant la volonté insensée de refuser le néant. On voit ici le prix terrible qu'il leur faudra payer pour y parvenir.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 mai 2022 : En mai cultive toi comme il te plaît

Après une belle soirée en compagnie de KATEL vendredi, le replay est ici, c'est reparti pour une semaine d'actualité culturelle vue par nos chroniqueurs en attendant la déjà 48eme Mare aux Grenouilles en direct samedi !

Du côté de la musique :

"Godowsky - Bach" de Dimitri Papadopoulos
"Being alive" le nouveau mix à écouter de Listen In Bed
Rencontre avec Lofofora
"Des corps dans le décor" de Mauvais Sang
"Litz - once upon a time"
"Misia" de Revue Blanche
"Murmures et rumeurs" de Tom Bourgeois
et toujours :
"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Odyssée - Une histoire pour Hollywood" au Théâtre de la Colline
"Nous, l'Europe, banquet des peuples" au Théâtre de l'Atelier
"Penthésilé.e.s amazonomachie" au Théâtre de la Tempête
"Skylight" au Théâtre du Rond-Point
"Encore plus, tout le temps, partout" au Théâtre de la Bastille
"L'Epopée d'un buveur d'eau" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"La Maladie de la Famille M." au Théâtre de la Reine Blanche
"Montaigne - Les Essais" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Scum Rodéo" au Théâtre de la Reine Blanche
"Les Frustrées" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Guy Carlier" au Théâtre des Mathurins
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"HEY ! Le dessin" à la Halle Saint-Pierre
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"La femme de mon frère" de Monia Chokri

"Mutum" de Sandra Kogut
"Party Girl" de Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Theis
"Naissance des pieuvres" de Céline Sciamma
"Tu mérites un amour" de Hafsia Herzi
et dans la série Oldies but goodies :
"La Passante du Sans-Souci" de Jacques Rouffio
"Les Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy

Lecture avec :

"De la guerre, Mook 2" de Jean Lopez
"Les routes oubliées" de S.A. Cosby
et toujours :
"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=