Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Une vie secrète
Aitor Arregi, Jon Garano et José Mari Goenaga     (octobre 2020) 

Réalisé par Aitor Arregi, Jon Garano et José Mari Goenaga. Espagne/France. Drame. 2h271 (Sortie 28 octobre 2020). Avec Antonio de la Torre, Belen Cuesta, Vicente Vergara, José Manuel Poga et Emilio Palacios.

Aitor Arregi, Jon Garano et Jose Mari Goenaga travaillent ensemble depuis quinze ans, date à laquelle ils ont fondé leur propre société de production, Moriarti.

On se souvient d'avoir beaucoup aimé "80 jours", tourné en basque par Jon Garano et José Mari Goenaga, qui contait l'amitié amoureuse de deux femmes âgées. "Une vie secrète" est le premier de leurs cinq films à être signé à six mains et celui qui leur a valu de triompher au Festival de San Sebastian.

Evidemment, les trois réalisateurs se sont attaqués ici au grand moment historique de l'Espagne moderne : le franquisme. Avec "Une vie secrète", ils vont traverser les quatre décennies de règne sans partage du caudillo et cela en suivant la vie d'Higinio (Antonio de la Tore) et de Rosa (Belen Cuesta), un couple de républicains pris dans la nasse franquiste.

Tout commence par l'irruption de la guerre dans un village espagnol. Les franquistes décident de se débarrasser des républicains dans une véritable Saint-Barthélémy. Ils massacreront quasiment tous les hommes, à l'exception d'Higinio, qui va se calfeutrer dans une pièce "secrète" de sa maison et y vivre une vie de "taupe" pendant plus de trente ans, constamment menacé par un voisin soupçonneux et passablement dévoué à la cause du dictateur espagnol.

Les trois réalisateurs se sont inspirés d'histoires vraies, et notamment d'un documentaire de 2012, "30 ans d'obscurité" de Manuel H. Martin qui s'attachait à plusieurs républicains qui s'étaient ainsi cachés pendant des décennies.

"Une vie secrète" d'Aitor Arregi, Jon Garano et José Mari Goenaga est à la fois un vrai suspense, où l'on se demandera constamment comment tout cela pourra-t-il finir, et une vraie étude psychologique de l'effet d'un "super confinement" sur un couple qui s'aime et qui doit traverser ensemble une situation apparemment insoluble et vouée, si l'on est froidement raisonnable, à un échec assuré.

D'autant que l'héroïne est constamment surveillée par un entourage hostile et que, pour ne rien arranger, elle finit par avoir un enfant qui complique encore largement le jeu.

Réussite totale, "Une vie secrète" vaut à la fois justement par la qualité des "péripéties" proposées aux deux résistants de l'intérieur, des péripéties parfois à la limite du crédible mais dont ils se sortent toujours, et par l'interprétation du couple vedette.

Belen Cuesta obtiendra un Goya (l'équivalent espagnol du César) pour son interprétation de Rosa et Antonio de la Tore, désormais star incontestée du cinéma espagnol avec "El ReinoReino", "Dios nos pardone" ou "La Isla minima", compose magistralement un personnage d’emmuré en colère, qui vieillit peu à peu sans voir le monde extérieur.

Film fort, viscéralement franquiste dont il dénonce les atrocités et la médiocrité, "Une vie secrète" d'Aitor Arregi, Jon Garano et José Mari Goenaga dépasse tout schématisme et se veut optimiste. Il démontre qu'il y aura toujours des hommes ayant la volonté insensée de refuser le néant. On voit ici le prix terrible qu'il leur faudra payer pour y parvenir.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 mai 2024 : Le plein de news avant l'été

L'été approche et avec lui la pénurie de sorties en tout genre mais d'ici là, on fait le plein !.
Pensez aussi à nous soutenir en suivant nos réseaux sociaux et nos chaines Youtube et Twitch.

Du côté de la musique :

"Amour noir" de Bad Juice
"Session" de Bruit d'Avril
"Tonight will only make me love you more" de Caesaria
"What the thunder said" de Elysian Fields
"Une vie cool" de Matt Low
MATW, Soft Michel, Sun, Sunshade, Seppuku, Servo et Dye Crap à découvrir
"The Lake" de Morgane Imbeaud
"La balade sauvage" de Nicolas Paugam
"London tropical" de Space Alligators
"Slydee" de Sylvain Daniel
"Nos chansons préférées de WHY" c'est le 30ème épisode du Morceau Caché
et toujours :
"Following the sun" de Alexis Valet
"Batist & the 73'" de Batist & The 73'
"El magnifico" de Ed Harcourt
"Big anonymous" de El Perro Del Mar
Petit coup d'oeil sur le Festival Paysage Pop #2
"Until now" de Gabriel Pierre
"A kingdom in a cul-de-sac" de Ha The Unclear
"Dysphorie" de Intrusive Thoughts
"Family affair" de Kokopeli
"La balade sauvage" de Nicolas Paugam
"Korzéam" de Thibaut Wolf
"Folk tales of today" de Two Magnets

Au théâtre :

les nouveautés :

"Dictionnaire amoureux de l'inutile" au Théâtre La Scala
"La contrainte" au Théâtre La Verrière de Lille
"Les possédés d'Illfurth" au Théâtre du Rond Point
"Les tournesols" au Théâtre Funambule Montmartre
"Un faux pas dans la vie d'Emma Picard" au Théâtre Essaïon

"L'affaire Rosalind Franklin" au Théâtre de la Reine Blanche
"Un mari idéal" au Théâtre Clavel
"Chère insaisissable" au Théâtre Le Lucernaire
"La loi du marcheur" au Théâtre de la Bastille
"Le jeu des ombres" au Théâtre des Bouffes du Nord
et toujours :
"Capharnaüm, poème théâtral" au Théâtre de la Cité Internationale
"Jean Baptiste, Madeleine, Armande et les autres" au Théâtre Gérard Philipe
"Majola" au Théâtre Essaïon
"Mon pote" au Théâtre de la Manufacture des Abbesses
"Tout l'or du monde" au Théâtre Clavel
"Dans ton coeur" au Théâtre du Rond Point
"Du pain et des jeux" au Théâtre 13 Bibliothèque
"Vernon Subutex" au Théâtre des 2 Rives
"37 heures" au Théâtre la Flèche
"Fantasmes" au Théâtre La Croisée des Chemins
des reprises :
"Rembrant sous l'escalier" au Théâtre Essaion
"Le chef d'oeuvre inconnu" au Théâtre Essaion
"Darius" au Théâtre Le Lucernaire
"Rimbaud cavalcades" au Théâtre Essaion
"La peur" au Théâtre La Scala

Une exposition à la Halle Saint Pierre : "L'esprit Singulier"

Du cinéma avec :

"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein
et toujours :
"Le déserteur" de Dani Rosenberg
"Marilu" de Sandrine Dumas
"Que notre joie demeure" de Cheyenne-Marie Carron
"Amal" de Jawad Rhalib
"L'île" de Damien Manivel
"Le naméssime" de Xavier Bélony Mussel
"Yurt" de Nehir Tuna
"Le squelette de Madame Morales" de Rogelio A. Gonzalez

Lecture avec :

"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier

"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

"C'était mon chef" de Christa Schroeder
"L'embrasement" de Michel Goya
"Nouvelle histoire d'Athènes" de Nicolas Simon

"Hervé le Corre, mélancolie révolutionnaire" de Yvan Robin
"Dans le battant des lames"' de Vincent Constantin
"L'heure du retour" de Christopher M. Wood
"Prendre son souffle" de Geneviève Jannelle
et toujours :
"L'origine des larmes" de Jean-Paul Dubois
"Mort d'un libraire" de Alice Slater
"Mykonos" de Olga Duhamel-Noyer
"Des gens drôles" de Lucile Commeaux, Adrien Dénouette, Quentin Mével, Guillaume Orignac & Théo Ribeton
"L'empire britanique en guerre" de Benoît Rondeau
"La république des imposteurs" de Eric Branca
"L'absence selon Camille" de Benjamin Fogel
"Sub Pop, des losers à la conquête du monde" de Jonathan Lopez
"Au nord de la frontière" de R.J. Ellory
"Anna 0" de Matthew Blake
"La sainte paix" de André Marois
"Récifs" de Romesh Gunesekera

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=