Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Luxes
Musée des Arts Décoratifs  (Du 15 octobre 2020 au 2 mai 2021)  Paris

Le Musée des Arts Décoratifs propose sous le titre "Luxes" une exposition ambitieuse dont la finalité annoncée par les commissaires Olivier Gabet et Chloé Picot, respectivement directeur et conservatrice au Département moderne et contemporain en ce lieu, est d'"appréhender la notion de luxe dans le plus large spectre possible, celui de toutes les époques et de toutes les civilisations en apportant un point de vue anthropologique et culturel".

A cet effet, ils ont opté pour un parcours chrono-thématique qui, du luxe des origines, celui des civiliations antiques, aux industries du luxe contemporain, constitue un hommage aux créateurs mais également au savoir-faire des artisans et aux métiers d'art.

Et cette monstration d'assemblage embrasse non seulement les arts décoratifs au sens strict du terme visant les productions ornementales mais également la décoration d'intérieur, comme le mobilier et l'ameublement. la joaillerie, la mode et même la production automobile.

Le Luxe des luxes

La déambulation codifiée opère dans le vaste cadre spatio-temporel de l'histoire des civilisations, d'un vase de la civilisation mésopotamienne à la Collection Croisière 2020 de Dior mise en résonance avec des objets d'arts premiers.

Et elle réserve des surprises telle la salle illustrant le "Luxe du savoir" avec des instruments d'astronomie, de calcul et de navigation érigés en sculptures précieuses.

Le visiteur découvre le goût français dans toute sa splendeur et un art de vivre qui évolue du foisonnement décoratif du style Rococo avec la vogue de la Chine de des ornemanistes à l'épure.

A l'opulence du luxe parfois ostentatoire succède le minimalisme géométrique de l'Art déco et le "Luxe du rien" des Années folles avec les portes de Jean-Michel Frank, les luminaires signés par Alberto Giacometti et les robes de Coco Chanel, dont les tropismes font l'objet de l'exposition concomitante "Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera, et Madeleine Vionnet surnommée "la puriste de la mode".

Cette tendance se retrouve chez les créateurs et stylistes contemporains comme Issey Miyake, Helmut Lang et Simon Porte Jacquemus dont les modèles, en contrepoint des créations de désigners - "miroir "Nid" de Hervé Van der Straeten et banc "Fallen Tree" de Benjamin Graindorge - inspirées de l'Arte povera revu à la lumière du luxe, dialoguent avec le drapé antique de Madame Grès.

Le clinquant "bling-bling" a toujours ses adeptes tel le modèle "Magnificient Gold" de la Collection Samsara de la créatrice chinoise Guo Pei qui trône dans la nef centrale

Et l'exposition présente un intérêt particulier et inédit car elle donne accès à deux lieux exceptionnellement ouverts à la visite. D'une part, le Salon des Boiseries avec un échantillonnage de réalisations sur bois.

Les ébénistes sont à l'honneur également avec la porte monumentale du 19ème siècle qui ouvre en ligne de fuite sur un somptueux modèle de voiture de la célèbre marque Hispano-Suiza.

D'autre part, et surtout, avec le Salon 1900 conçu par le décorateur, collectionneur et céramiste Georges Hoentschel.

Celui-ci se compose d'un remarquable ensemble de boiseries et de vitrines en platane sculpté de branches d'églantines provenant du pavillon de l’Union centrale des Arts décoratifs édifié pour l’Exposition universelle de 1900 et élaboré comme un cabinet d’amateur d’objets d’art moderne.

Une visite à enrichir avec celle des collections permanentes du musée dont celles modernes et contemporaines qui ont fait l'objet d'une nouvelle présentation.

 
En savoir plus :

Le site officiel du Musée des Arts Décoratifs

ts Décoratifs

Crédits photos : MM
avec l'aimable autorisation du Musée des Arts Décoratifs


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 11 avril 2021 : Culture en résistance

Nous avons rencontré des acteurs du monde de la culture pour évoquer leurs situations mais aussi l'avenir. Le replay intégral est à voir dès maintenant sur la TV de Froggy's Delight. Pour le reste, voici le programme de la semaine. Et surtout, restons groupés.

Du côté de la musique :

"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand
et toujours :
"Caillou" de Gisèle Pape
"Sauvé" de It It Anita
"Goes too far" de Olivier Rocabois
"Morricone stories" de Stefano Di Battista
"Le fruit du bazar" de Alex Toucourt
"Bento presto" de Caribou Bâtard
"De mort viva" de Sourdure
"Mistake romance" de Tristan Melia
"Courtesy of Geoff Barrow : Unsung Heroes" le mix #18 de Listen In Bed
Des petites découvertes en clip : O' Lake, Luwten, Corentin Ollivier, Ghern et Old Caltone

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La passion selon saint Matthieu" de Bach par Romeo Castellucci
"War sweet war" de Jean lambert-Wild
"Les Sœurs Macaluso" d'Emma Dante
"Monkey Money" de Carole Thibaut
"Une heure de tranquillité" de Florian Zeller
"Le Dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian
"La Ronde" de Boris Charmatz

Expositions :

en virtuel :
"Le Grand Tour, voyage(s) d'artistes en Orient" au Musée des Beaux-Arts de Dijon
"La Fabrique de l'Extravagance" au Château de Chantilly
"La Police des Lumières" aux Archives nationales
"D'Alésia à Rome" au Musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye
"Pompéi, un récit oublié" Musée de la Romanité à Nîmes
et un documentaire : "Les trésors des hôtels particuliers : Du Marais aux Champs Elysées"

Cinéma :

at home :
"Où vont les chats après 9 vies ?" de Marion Duhaime
"Stuck Option" de Pierre Dugowson
"La fête est finie" de Marie Garel-Weiss
"1991" de Ricardo Trogi
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"L'été de Kikujiro" de Takeshi Kitano
"Le retour de la panthère rose" de Blake Edwards

Lecture avec :

"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood
et toujours :
"Biotope" de David Coulon
"Ces petits riens qui nous animent " de Claire Norton
"Dernières nouvelles de Sapiens" de Silvana Condemi & François Savatier
"Eat, and love yourself" de Sweeney Boo
"Giants : Brotherhood" de Carlos & Miguel Valderrama
"L'art du sushi" de Franckie Alarcon
"L'île sombre" de Susanna Crossman
"La rivère des disparues" de Liz Moore
"Pourquoi le nord est-il en haut ?" de Mick Ashworth

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=