Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Roustem Saïtkoulov
Frédéric Chopin  (Ad Vitam Records)  octobre 2020

"Un trait marquant de la personnalité de Chopin est la fidélité absolue aux impressions de son adolescence et au temps de sa jeunesse. L’attachement à la terre natale, au cercle familial et amical, à ses maîtres et condisciples n’a fait que s’intensifier passé 1830? chez cet être qui incarne la figure de l’Exilé, bien au-delà des frontières. De là une qualité particulière de nostalgie dans le regard qu’il porte sur toutes choses." J.-J. Eigeldinger, L’Univers musical de Chopin, Paris, Fayard.

"Liszt dans ce moment joue une de mes Études (...) je voudrais lui voler la manière de rendre mes propres choses." Lettre de Chopin à Ferdinand Hiller, 20 juin 1830

Fréderic Chopin est un modèle de l’expression romantique, pour certains, son acmé. Pour Gide, il est l’incarnation même de l’artiste, et plus précisément de l’artiste classique. Chopin est ténébreux, torturé, et colérique, éternel insatisfait, mais également un homme réservé, délicat, secret, toute son âme, ses sentiments sont dans sa musique.

Interpréter Chopin est difficile. Difficile techniquement et musicalement. Sa complexité demande une réelle dextérité et une compréhension du discours musical mais surtout elle est difficile esthétiquement. Si pour Gide "les propositions musicales de Chopin sont simples", c’est que la délicatesse, l’élégance, la subtilité doit y dépasser la passion.

Grand-Prix de World Piano Masters de Monte-Carlo 2003 après une série de Prix internationaux (Concours Busoni, Concours Marguerite Long à Paris, Concours l’UNISA de Pretoria, Concours Géza Anda à Zurich, Concours Marguerite Long à Paris), Roustem Saïtkoulov a fait ses études au Conservatoire National de musique de Kazan, sa ville natale, puis au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou dans la classe d’Elisso Virsaladze. Il a joué dans des salles comme le Tonhalle de Zurich, le Konzerthaus de Berlin, la Philharmonie de Saint-Pétersbourg, le Tokyo Metropolitan Art Space, la Salle Pleyel, le Théâtre du Châtelet, le Wigmore Hall à Londres, l’Accademia Santa Cecilia à Rome.

Après un disque consacré aux "Piano Etudes" (Arensky, Chopin, Prokofiev, Scriabin, Stravinsky) et un au 1er concerto de Chostakovitch et au concerto de Jaan Rääts avec l’Orchestre des Pays de Savoie, il revient avec un disque consacré à Chopin (Trois nouvelles études : Etude n°1 en fa mineur, Etude n°2 en la bémol, Etude n°3 en ré bémol, le Prélude en ut dièse mineur op. 45, Ballade n°1 en sol mineur, op. 23, Ballade n°2 en fa majeur, op. 38, Ballade n°3 en la bémol majeur, op. 47, Ballade n°4 en fa mineur, op. 52 et Berceuse en ré bémol majeur, op.57).

Sa science du piano, sa virtuosité, sa musicalité est tout en finesse et délicatesse. Surtout il évite tout pathos, son Chopin est notre Chopin. "Il importe de jouer Chopin de telle manière avec une certaine, je n’ose pas dire : lenteur, mais incertitude ; en tout cas, sans cette insupportable assurance que comporte un mouvement précipité. C’est une promenade de découverte et l’exécutant ne doit point trop prêter à croire qu’il sait d’avance ce qu’il va dire, ni que tout cela est écrit déjà ; la phrase musicale qui, peu à peu, se forme sous ses doigts, j’aime qu’elle semble sortir de lui, l’étonner lui-même, et subtilement nous invite à entrer dans son ravissement." André Gide, Notes sur Chopin. Nous y sommes totalement.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Roustem Saïtkoulov


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 11 avril 2021 : Culture en résistance

Nous avons rencontré des acteurs du monde de la culture pour évoquer leurs situations mais aussi l'avenir. Le replay intégral est à voir dès maintenant sur la TV de Froggy's Delight. Pour le reste, voici le programme de la semaine. Et surtout, restons groupés.

Du côté de la musique :

"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand
et toujours :
"Caillou" de Gisèle Pape
"Sauvé" de It It Anita
"Goes too far" de Olivier Rocabois
"Morricone stories" de Stefano Di Battista
"Le fruit du bazar" de Alex Toucourt
"Bento presto" de Caribou Bâtard
"De mort viva" de Sourdure
"Mistake romance" de Tristan Melia
"Courtesy of Geoff Barrow : Unsung Heroes" le mix #18 de Listen In Bed
Des petites découvertes en clip : O' Lake, Luwten, Corentin Ollivier, Ghern et Old Caltone

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La passion selon saint Matthieu" de Bach par Romeo Castellucci
"War sweet war" de Jean lambert-Wild
"Les Sœurs Macaluso" d'Emma Dante
"Monkey Money" de Carole Thibaut
"Une heure de tranquillité" de Florian Zeller
"Le Dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian
"La Ronde" de Boris Charmatz

Expositions :

en virtuel :
"Le Grand Tour, voyage(s) d'artistes en Orient" au Musée des Beaux-Arts de Dijon
"La Fabrique de l'Extravagance" au Château de Chantilly
"La Police des Lumières" aux Archives nationales
"D'Alésia à Rome" au Musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye
"Pompéi, un récit oublié" Musée de la Romanité à Nîmes
et un documentaire : "Les trésors des hôtels particuliers : Du Marais aux Champs Elysées"

Cinéma :

at home :
"Où vont les chats après 9 vies ?" de Marion Duhaime
"Stuck Option" de Pierre Dugowson
"La fête est finie" de Marie Garel-Weiss
"1991" de Ricardo Trogi
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"L'été de Kikujiro" de Takeshi Kitano
"Le retour de la panthère rose" de Blake Edwards

Lecture avec :

"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood
et toujours :
"Biotope" de David Coulon
"Ces petits riens qui nous animent " de Claire Norton
"Dernières nouvelles de Sapiens" de Silvana Condemi & François Savatier
"Eat, and love yourself" de Sweeney Boo
"Giants : Brotherhood" de Carlos & Miguel Valderrama
"L'art du sushi" de Franckie Alarcon
"L'île sombre" de Susanna Crossman
"La rivère des disparues" de Liz Moore
"Pourquoi le nord est-il en haut ?" de Mick Ashworth

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=