Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Laetitia Shériff
Stillness  (Yotanka)  novembre 2020

Laetitia Shériff, avant d’entamer une carrière solo, a joué au sein du collectif Trunks, où elle a tenu la basse et le chant. Un groupe de rock’n’roll dont la musique, je cite parce que j’adore cette définition, dont la musique, disais-je ne se classe pas elle a la classe ! Et tu le sais, pour moi les étiquettes dans la musique n’ont aucun sens, les étiquettes c’est bon pour les pots de confitures !

Laetitia Shériff, avant de participer à ce collectif en 2006 a déjà une carriére. Déjà en 2001, après avoir été convaincue par des amies à elle de jouer, elle rencontre Olivier Mellano, qui n’est autre que le guitariste et complice de Dominique A. Elle enregistre alors avec lui et Gaël Desbois deux albums de 2002 à 2008. Elle rencontre ensuite Thomas Poli qui l’enregistre en solo et enregistre plusieurs albums. Je te fais un résumé de sa riche carrière et je t’invite à consulter sa bio sur son site.

Stillness est son quatrième album et elle a mis du temps à le polir : il lui a fallu poser son fardeau, reprendre son souffle et assembler ses chansons, avec des bribes de phrases, collectées et archivées, des mots trouvés ou inspirés par des lectures, choisis et longuement soupesés. Avec tout cela, il ne lui reste "plus" qu’à composer des chansons.

Et c’est son visage qui sort de ce mirroir, dans sa vérité, en tout cas c’est ce qu’elle souhaite. Stillness parle du besoin de se retrouver, c’est un combat et s’il est en recherche de calme et de sérénité, c’est aussi un cri de révolte, au propre comme au figuré. Stillness est tour à tour apaisé et rageur, méditatif et envoûtant, férocement électrique parfois même.

Laetitia Shériff est une figure remarquable d’une certaine scène pop rock, parfois on frôle même le rock dur, le titre "Sign of Shirking" aux riffs très punkisant. Laetitia qui a voyagé, travaillé avec des chorégraphes, des metteurs en scènes s’entoure pour Stillness de son compagnon Thomas Poli qui lui aussi a travaillé avec Dominique A qui est aux guitares et au synthétiseur et de Nicolas Courret (Bed Headphone et Eiffel) à la batterie.

La Rennaise reste fidèle à sa personnalité : le disque est enregistré dans les conditions du live, au plus fidèle et au plus proche de l’émotion et de son énergie brute. Et Thomas Poli l’a réalisé avec son âme et ses doigts d’orfèvre. On y retrouve des guitares décharnées, qui évoquent les moments épileptiques d’un Neil Young, une batterie sobre et précise et au milieu de tout cela une lumière, des arrangements nous plongent dans une rêverie ("Go to Big Sur") et une féérie.

Le monde de Laetitia Shériff est peuplé de multiples références : David Bowie, Patti Smith ou encore Jason Loewenstain de Sebadoh. C’est un album rock, pop, qui secoue, te berce, te fait planer et t’agiter. J’ai vraiment été séduit par ce quatrième album et j’attends avec impatience et curiosité de voir ce que cela peut donner en concert.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Codification de Laetitia Sheriff
La chronique de l'album Games Over de Laetitia Shériff
La chronique de l'album Pandemonium, Solace and Stars de Laetitia Shériff
Laetitia Shériff en concert au Festival de Dour 2004 (jeudi)
Laetitia Shériff en concert au Festival Au Pont du Rock 2005
Laetitia Shériff en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Vendredi)
Laetitia Shériff en concert à La Péniche (dimanche 10 octobre 2010)
Laetitia Shériff en concert au Nouveau Casino (jeudi 17 décembre 2014)
Laetitia Shériff en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #27 (édition 2015) - Vendredi 3
L'interview de Laetitia Shériff (mardi 14 octobre 2014)

En savoir plus :
Le site officiel de Laetitia Shériff
Le Bandcamp de Laetitia Shériff
Le Soundcloud de Laetitia Shériff
Le Facebook de Laetitia Shériff


Cyco Lys         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Laetitia Sheriff (14 octobre 2014)


# 11 avril 2021 : Culture en résistance

Nous avons rencontré des acteurs du monde de la culture pour évoquer leurs situations mais aussi l'avenir. Le replay intégral est à voir dès maintenant sur la TV de Froggy's Delight. Pour le reste, voici le programme de la semaine. Et surtout, restons groupés.

Du côté de la musique :

"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand
et toujours :
"Caillou" de Gisèle Pape
"Sauvé" de It It Anita
"Goes too far" de Olivier Rocabois
"Morricone stories" de Stefano Di Battista
"Le fruit du bazar" de Alex Toucourt
"Bento presto" de Caribou Bâtard
"De mort viva" de Sourdure
"Mistake romance" de Tristan Melia
"Courtesy of Geoff Barrow : Unsung Heroes" le mix #18 de Listen In Bed
Des petites découvertes en clip : O' Lake, Luwten, Corentin Ollivier, Ghern et Old Caltone

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La passion selon saint Matthieu" de Bach par Romeo Castellucci
"War sweet war" de Jean lambert-Wild
"Les Sœurs Macaluso" d'Emma Dante
"Monkey Money" de Carole Thibaut
"Une heure de tranquillité" de Florian Zeller
"Le Dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian
"La Ronde" de Boris Charmatz

Expositions :

en virtuel :
"Le Grand Tour, voyage(s) d'artistes en Orient" au Musée des Beaux-Arts de Dijon
"La Fabrique de l'Extravagance" au Château de Chantilly
"La Police des Lumières" aux Archives nationales
"D'Alésia à Rome" au Musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye
"Pompéi, un récit oublié" Musée de la Romanité à Nîmes
et un documentaire : "Les trésors des hôtels particuliers : Du Marais aux Champs Elysées"

Cinéma :

at home :
"Où vont les chats après 9 vies ?" de Marion Duhaime
"Stuck Option" de Pierre Dugowson
"La fête est finie" de Marie Garel-Weiss
"1991" de Ricardo Trogi
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"L'été de Kikujiro" de Takeshi Kitano
"Le retour de la panthère rose" de Blake Edwards

Lecture avec :

"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood
et toujours :
"Biotope" de David Coulon
"Ces petits riens qui nous animent " de Claire Norton
"Dernières nouvelles de Sapiens" de Silvana Condemi & François Savatier
"Eat, and love yourself" de Sweeney Boo
"Giants : Brotherhood" de Carlos & Miguel Valderrama
"L'art du sushi" de Franckie Alarcon
"L'île sombre" de Susanna Crossman
"La rivère des disparues" de Liz Moore
"Pourquoi le nord est-il en haut ?" de Mick Ashworth

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=