Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Hélène Grimaud
The Messenger  (Deutsch Grammophon)  octobre 2020

C’est en janvier 2010, après sa dernière tournée européenne qu’Hélène Grimaud, immense pianiste française vivant aujourd’hui aux Etats-Unis, a enregistré cet album dans la grande salle de l’Université de Salzbourg où elle été rejointe par la Camerata de Salzbourg. Cet album est, pour Hélène Grimaud, une proposition de voyage intérieur, une réflexion sur le temps. "Notre temps a besoin d’une musique plus intense, véhiculant l’introspection et l’effort pour créer un espace pour vivre, un temps pour aimer au-delà des nombreuses misères actuelles et pour lutter pour plus d’harmonie les uns avec les autres et avec notre planète."

Cette grande protectrice de la Nature a choisi comme point central de cet album le Concerto pour piano n°20 en Ré mineur de Mozart. Ce concerto fait partie du nombre restreint d’oeuvres de Mozart composé dans une tonalité mineure, ce mode évoquant pour le compositeur une confrontation avec le destin. Nous sommes en 1785, lorsqu’il compose cette oeuvre. Il vit depuis trois ans à Vienne avec sa femme Constance et les commandes se font rares. Le ton du concerto est donné par l’avenir incertain qui se profile pour lui. Hélène Grimaud interprète cette oeuvre avec une pureté et une technique prodigieuse, tout en mettant une passion et une intensité impressionnante, la Camerata de Salzbourg accompagnant magnifiquement l’interprète.

Entourant ce concerto, Hélène Grimaud nous présente deux autres oeuvres du même compositeur, la Fantaisie inachevée en Ré mineur et la Fantaisie en Do mineur. Ce choix n’est pas anodin avec encore une fois des tonalités mineures, ces pages résonnant "de façon encore plus poignante à travers le philtre de ce tumulte que nous vivons, de cette incertitude".

Hélène Grimaud se dit "intéressée par les couplages qui n’étaient pas prévisibles, dans des combinaisons inhabituelles, certaines pièces pouvant s’éclairer l’une l’autre". C’est pourquoi elle choisit, dans la deuxième partie de l’album, d’interpréter des oeuvres du compositeur ukrainien Valentin Silvestrov. Celui-ci dit lui-même qu’il n’écrit pas de la musique mais qu’elle est un écho à ce qui existe déjà. The Messenger est par cela extrêmement impressionnante. Nous en avons ici deux versions, une pour cordes et piano et une pour piano seul. Cette oeuvre est un écho à la musique de Mozart mais dans une ambiance fantomatique, proche du rêve avec cette utilisation du sustain qui nous enveloppe totalement. Composée à la mémoire de son épouse, elle a pour but d’établir un lien entre le monde qui existait autrefois et le présent. Hélène Grimaud est passionnée par la musique de Valentin Silvestrov qu’elle avait déjà enregistré dans son album Memory de 2018 et propose d’autres pièces du compositeurs, échos à Schubert et Wagner.

Je recommande vivement cet album qui m’a véritablement transportée par le jeu sans fioriture mais d’une expressivité monumentale, par la passion et l’émotion qu’Hélène Grimaud fait passer dans ces oeuvres qui, sans nul doute, nous plonge dans cette introspection recherchée par l’artiste en nous faisant réfléchir sur cette notion du temps qui passe.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Hélène Grimaud
Le Soundcloud de Hélène Grimaud
Le Facebook de Hélène Grimaud


Gaëlle Boulanger         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 24 janvier 2021 : Cette semaine c'est CONCERT !

C'est reparti pour une semaine rythmée par le couvre feu, en attendant pire ? peut être. Mais d'ici là voici quelques découvertes culturelles qui espérons-le vous plairont. Par ailleurs, samedi on reprend les concerts en ligne, venez nombreux soutenir les artistes ! Et bien entendu on commence par le replay de la MAG #19.

Du côté de la musique :

"Timbaland" le mix #10 de la saison 2 de Listen In Bed à écouter en ligne
"Avenue des Falquières" de 17f
"Go" de Célia Forestier & Komorebi
"Accents" de Ensemble K & Simone Menezes
"Live recital 'Correspondance'" de Jean-Baptiste Fonlupt
"A place that has no memory of you" de Laurent Dehors & Matthew Bourne
"Là, la lumière particulière" de Léopoldine HH
"C'est une parole" de Louis Arti
"A la ligne" de Michel Cloup, Pascal Bouaziz & Julien Rufié
"Night network" de The Cribs
Interview de Yann Landry autour du nouveau label Tadam Records
et toujours :
"The missing view" de Sol Hess en concert sur la TV de Froggy le 30 janvier
"Théo Charaf" de Théo Charaf
"Welfare jazz" de Viagra Boys
"Adonais" de Bruno Ducol
"Collector" de Chapi Chapo
"Regard 1882" de Duo Neria
"Mozart piano 4 hands" de Duo Pégase
"The fates EP" de Grandma's Ashes
"Folies berbères" de Karimouche
"Wasteland : What ails our people is clear" de Lice
"Another night in" le mix #9 de Listen In Bed

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Le Chemin de fortune et Le Legs" de Marivaux
"Le Pays lointain (Un Arrangement)" de Jean-Luc Lagarce
"Féminines" de Pauline Bureau
"La Chose commune" de Emmanuel Beix et David Lescot
"Treize à table" de Marc-Gilbert Sauvajon
"Le plus beau jour" de David Foenkinos
"Madame Arthur dépoussière Queen"

Expositions :

en virtuel :
"Bruce Nauman" à la Tate Modern
"David Hockney - Ma Normandie" à la Galerie Lelong
"Marc Riboud - Histoires possibles" au Musée Guimet
"Voyages d'hiver - Regards sur les collections" au MuMa Le Havre
"Paris Romantique 1815-1848" au Petit Palais
"Léonard de Vinci" au Musée du Louvre
"Bacon en toutes lettres" au Centre Pompidou
"Esprit es-tu là ? Les peintres et les voix de l'au-delà" au Musée Maillol

Cinéma :

at home :
"Plein Sud" de Sébastien Lifshitz
"La mécanique de l'ombre" de Thomas Kruithof
"Un chat un chat" de Sophie Fillières
"Dieu seul me voit" de Bruno Podalydès
"Au loin s'en vont les nuages" d'Aki Kaurismaki
"The Swann" de Asa Helga Hjörleifsdóttir

Lecture avec :

"Créatures" de Crissy Van Meter
"La traversée" de Pajtim Statovci
"Le rêve de l'assimilation : de la Grèce antique à nos jours" de Raphael Doan
"Les enfants de la clarée" de Raphael Krafft
"Solitudes" de Niko Tackian
"Une gifle" de Marie Simon
et toujours :
"Belladone" de Hervé Bougel
"Le chant du perroquet" de Charline Malaval
"Les grandes occasions" de Alexandra Matine
"Nos corps étrangers" de Carine Joaquim

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=